Search
samedi 18 sept 2021
  • :
  • :

Vosges : 19 communes impliquées dans le dispositif « petites villes de demain »

image_pdfimage_print

DSC_0268

Photo d’archive

Le programme « Petites villes de demain » vise à améliorer les conditions de vie des habitants des petites communes et des territoires alentour, en accompagnant les collectivités dans des trajectoires dynamiques et respectueuses de l’environnement. Le programme s’adresse aux villes de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralité territoriale, en raison des équipements ou services dont elles sont dotées, et montrent des signes de fragilité. C’est notamment le cas pour Remiremont, Plombières et le Val d’Ajol.

Communiqué de la Préfecture 

Les services de l’État dans les Vosges et le Conseil départemental ont engagé depuis 2017 une politique partenariale de revitalisation des bourgs-centres. 23 bourgs-centres, présentant des signes de fragilité, ont été identifiés et ont été invités à répondre à un appel à projet publié tous les 18 mois environ.

Depuis 2017, 9 communes sont accompagnées dans ce cadre et bénéficient d’un appui technique et financier pour élaborer et mettre en œuvre un programme de revitalisation qui se veut ambitieux. Elles ont pu également recruter un chef de projet financé à 60 % pendant 3 ans. Ce dispositif s’inscrit également dans un partenariat resserré entre la Région Grand Est (dans le cadre de son précédent programme « bourgs structurants en milieu rural » devenu dispositif « centralités urbaines et rurales ») et l’Établissement Public Foncier du Grand Est.

Le programme « Petites Villes de Demain » vient renforcer l’offre de service présente localement et démultiplier les capacités d’accompagnement de l’État. La sélection des villes « Petites Villes de Demain » a pu se faire localement sur la base du programme départemental « bourg-centre » et en concertation avec les élus locaux, le Département et la Région. 19 villes dont 2 binômes ont été labellisées fin 2020. Ces communes bénéficient du financement d’un chef de projet durant 5 ans, à hauteur de 75 %, et ont accès à de nombreux dispositifs mis en œuvre par les partenaires du programme (cf. « offre de service » sur le site internet).

Communiqué de la Préfecture 

1




14 réactions sur “Vosges : 19 communes impliquées dans le dispositif « petites villes de demain »

  1. Eric

    Je me demande où est la revitalisation de Darney.
    Combien de commerces fermés et bâtiments abandonnés ? Combien de maisons à vendre à moitié et voire beaucoup moins d’un prix normal et qui ne trouvent aucun acquéreur ?
    Combien de logements ont été transformés en logements sociaux afin que leurs propriétaires touchent des aides substantielles mais ces derniers ne vivent pas sur place pour voir ce qui s’y passe ?
    C’est cela la revitalisation du bourg ?
    Voulez-vous que l’on parle d’autres villes ? Parlons de la ville de Contrexéville qui n’est plus l’ombre que d’elle-même avec sa friche hôtelière tout comme Vittel. Que dire de Lamarche ?
    Encore de beaux projets dont on nous rabat les oreilles mais qui n’auront aucun impact bien évidemment. De la poudra aux yeux une nouvelle fois. De qui se moque-t-on ? Une réponse … du contribuable !

    répondre
    1. Lili

      nos élus ont oublié depuis tant d’années que nous sommes une chaine pour la survie de notre monde rural et on a construit à tout vent, donné des autorisations des grandes surfaces, zones commerciales mais on n’est tjrs pas calmé ; là on s’affole en voyant ces villes villages qui perdent leurs centres villes avec des magasins fermés, la désertification , le service public qui fou le camp , nos jeunes qui partent pour bcp pour le travail ; mais à la base pourquoi le client a quitté les achats dans les petits magasins ? on a encouragé un mode à l’américaine qui a anéanti tout le système et c’est pas fini ; le monde du commerce devient fou .Les clients ont pris le pli d’une autre forme d’achats et internet .Et pour bcp nos villes villages sont des villes dortoirs .

      répondre
    2. Lili

      entièrement d’accord avec vous des années d’aveuglement qui ont mené à la catastrophe ;les wagons ont déraillé progressivement et la locomotive a perdu de son envolée et ça depuis plusieurs générations et bcp d’indifférence .On a tout misé sur les zones commerciales , le regroupement l’emploi et on a été indifférent à la vie des villages petites villes .Le mal est fait et on va a coup de subventions rabibocher cet indifférence ;cette société en veut bcp et ce sera difficile d’accorder tout ce petit monde car un commerce il faut en vivre il n’est pas là que pour meubler une ville et éviter les Trompes l’oeil et salle à manger sans compter les appartes au dessus .

      répondre
    1. Marc

      la gangrène des commerces a commencé il y a 30 ans ; on n’y prêtait pas attention et surtout on n’a pas vu le long terme et on a bâti des grandes surfaces à gogo, déroulé le tapis rouge ; pour bcp en dehors des villes pratique pour les personnes; là on n’a pas pensé à ceux qui n’avaient pas de moyen de locomotion erreur, et au fil des années on a perdu la jeunesse, les écoles, les services de proximité et une ville villages sans tout ça ne donne pas envie de s’y installer, mais bcp s’en fichaient vu que la manne des distributeurs, l’emploi sont la principale préoccupation; tous ces pas de portes à vendre une fois la retraite où le manque de clients ; pour certains impossible à vendre et ensuite les zones commerciales plus attractive et on ne peut guère lutter avec ce système bien rodé depuis le début de leur arrivée ; le reste on a fait l’autruche là on pleure car nos villes et villages ne sont plus vraiment attractives ils faillaient y penser avt nos politique ne sont guère visionnaires sur le long terme ils auraient du .

      répondre
  2. froissard

    Bonne analyse de la situation .Il va être difficile de redresser la barre .la politique actuelle du Gouvernement tend à encourager la métropolisation des grandes villes, pour mettre les territoires en concurrence au niveau européen . Nos Elus, avec leur population devront faire preuve d’originalité pour redonner vie à nos villages, dans une intercommunalité de projets, s’inscrivant dans le temps long,

    répondre
  3. Marc

    preuve d’originalité ça ……….la manne ils l’auront mais le reste coté commerce il faut en vivre et non survivre
    entre le rêve et la réalité il y a un fossé

    répondre
  4. Simon

    Remiremont je pense que cette ville n’ est pas la plus à plaindre ; je dirais même que Remiremont la coquette a fait bcp de dégâts pour les commerces des villages un peu partout; avec l’auto on se déplace et Remiremont et ces zones commerciales, entreprises …..ont déjà bien fait le travail de villages dortoirs dans un secteur très large qui aurait besoin d’une urgence vitale .

    répondre
  5. Alain

    Pour ceux qui lancent ces projets, revitaliser est donner en premier du boulot aux copains, ensuite faire de beaux quartiers pour y accueillir des migrants, faire une aire 3 étoiles pour les gens du voyage, et en dernier lieu, choisir l’emplacement de la mosquée.

    répondre
  6. wicky

    Bienvenue au club Neufchâteau Local et maison à vendre ou à louer à profusion !!qui viendra dans cette ville qui 1) dont les industries ont disparues et avec elles les permanences des services publics bien utiles à nos aînées qui n’ ont pas d’ ordinateur ni d’ abonnement faute de trésorerie la plupart du temps !! Même le centre ville ne comprends plus que des agences immobilières  » tu m’ étonne » des agences bancaires coiffeurs et boutiques Chose dont on a pas usage quotidiennement vêtements Tout est transféré dans la ZC située a plus de » 2km du centre même labos et pharmacies « !! où les personnes doivent impérativement se rendre pour effectuer divers achats convenant mieux à leur budget= désertification du centre ville au profit de celle _ci !! Pense t- on à ceux qui n’ ont pas de véhicule où qui ne peuvent plus assumer leur conduite ?

    répondre
  7. Lucie

    demandez aux gens si ils vont bcp chez les p’tits commerçants ? ON PANIQUE FACE A LA SINISTROSE DE CES VILLES SANS COMMERCES ça la fou moche ces vitrines vides et délabrées mais combien on crié des SOS sans réponse ? mais avouez qui est responsable de cette désolation ceux qui vont y remettre le paquet pour le futur mais le commerce bouge année AVT 70 PETITSCOMMERCES PARTOUT , ANNEE 70et plus zones commerciales à gogo on a déroulez le tapis rouge sans se préoccuper des petits commerçant qui crevaient les uns après les autres et là on veut relancer le petit commerce dans certaines villes mais le pli est pris INTERNET A REPRIS LE DESSUS et là petits commerces zones commerciales sont malmenés par les géants du net

    répondre
  8. Constat

    Simon , le 28 juillet dernier vous disiez  » Remiremont n’est plus à plaindre  » . Vous avez raison , car Remiremont a déshabillé les villes voisines en matière de commerce principalement .En ce qui concerne Remiremont,l’effet Poncelet n’est pas loin …Aujourd’hui , il va falloir essayer de garder ceci, et pour se faire , il faut pouvoir vivre au pays , et pour y vivre , il faut y travailler. A part le télétravail , on commence à avoir du mal dans les environs pour tous les autres métiers . L’étau se resserre . Parler de dispositifs de demain entre les communes , c’est comme les pimaires en politique , c’est à dire nommer un leader …et dans notre cas , Remiremont va enlever le peu qu’il y a à Plombières , le val d’Ajol et autre . C’est tout vu . Nous verrons déjà comment vont se comporter les cinéma voisins à celui de Remiremont lancé par Hingray .

    répondre
    1. Lucie

      vous avez entièrement raison , on préfère dans ce monde politique mettre le paquet chez certains pour les Vosges LA BRESSE GERADMER ET REMIREMONT la coquette LA NOUVELLE PREFERENCE DE CES MESSIEURS ,IL Y A DES URGENCES MESSIEURS LES POLITIQUES POUR DES FONDS DE VALLE ES à commencer par le travail pour faire venir des jeunes , le coté santé aussi , les écoles et trouver le moyen de donner un coup de peps aux façades, pour rajeunir ces vallées .

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.