Search
dimanche 19 sept 2021
  • :
  • :

Une enveloppe de 51 M€ pour les établissements de santé du Grand Est Ségur de la santé

image_pdfimage_print

La semaine dernière, dans le cadre du Ségur de la Santé, l’ARS Grand Est a informé les établissements de santé des Ardennes, de la Haute-Marne et de la Meuse de l’octroi d’une enveloppe de 3 millions pour chacun de ces départements, afin de soutenir des investissements venant réduire les inégalités territoriales de santé. Cette enveloppe vient en complément de l’enveloppe de 42 millions d’€ pour des investissements du quotidien notifiés aux établissements de santé à la fin du 1er trimestre 2021.
Depuis mars 2021, les établissements de santé du Grand Est bénéficient de 42 millions d’€ de soutien aux dépenses du quotidien consacrés à l’achat ou au remplacement immédiat de matériels ou encore à la réalisation de petits travaux afin d’améliorer les conditions de travail des personnels des établissements de santé et les prises en charges des patients. C’est à l’issue d’une large concertation avec les représentants des fédérations hospitalières pour construire les clés de répartition que cette allocation exceptionnelle de ressources a été déclinée au niveau de chaque établissement de santé.
Par ailleurs, une dotation supplémentaire de 9 M€ de soutien à la réduction des inégalités territoriales et sociales, répartie à parts égales entre les Ardennes, la Haute-Marne et la Meuse, devra permettre d’améliorer l’offre de soins sur ces départements. L’ARS avait lancé, en avril dernier, un appel à candidatures aux établissements des départements concernés. Parmi les opérations retenues et financées, notons :
• Pour les Ardennes :
Centre Hospitalier Intercommunal Nord Ardennes (CHInA) :
o Réhabilitation des locaux d’un service de médecine sur le site hospitalier de Sedan. Les travaux consisteront à la réfection de l’ensemble des chambres, des cabinets de toilettes, mais aussi, des espaces de circulation, salle de soins, cuisine et bureaux (750m2).
o Centre de Lutte AntiTuberculeuse (CLAT) : dans le cadre de la lutte contre les inégalités de santé sur le territoire des Ardennes, plusieurs actions sont financées comme la mise en place des activités de prévention de lutte contre la tuberculose hors les murs tous les mois.
• Pour la Haute-Marne :
CH Saint-Dizier, CH Joinville : aménagement de chambres pour accueillir des patients en situation d’obésité.
Acquisition et renouvellement de matériels biomédicaux pour améliorer la qualité et la sécurité de la prise en charge pour les établissements de santé. Pour exemple, au CH de Saint-Dizier avec :
– l’acquisition d’un système de contrôle des préparations de chimiothérapie « Drug Cam » pour améliorer la sécurisation de la préparation des poches de chimiothérapie.
– l’équipement du plateau technique du service de consultations Gynécologie-Obstétrique d’un colposcope numérique et d’un laser pour diagnostiquer et traiter les lésions précancéreuses et cancéreuses
• Pour la Meuse :
CH Verdun St Mihiel : maison d’accueil hospitalière.
Prévu à proximité du Centre Hospitalier, la structure d’hébergement « maison d’accueil hospitalière » accueillera les familles et proches de patients (enfants ou adultes) hospitalisés ainsi que des patients, en pré, post hospitalisation, examens spécialisés, consultations externes ou traitements itératifs. Cette structure concernera plus particulièrement les personnes dont la résidence est éloignée du lieu de soins. Elle pourra également concerner des patients dont le domicile est momentanément inadapté à leur situation de santé.
CH Commercy : remplacement du mammographe numérique. Cette offre de proximité facilitera grandement l’accès au dépistage et au diagnostic de la population qui se déplace difficilement.




2 réactions sur “Une enveloppe de 51 M€ pour les établissements de santé du Grand Est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.