Search
samedi 18 sept 2021
  • :
  • :

Sécurité routière : opération de contrôle des deux roues motorisés 7 motards ont perdu la vie cette année sur les routes vosgiennes

image_pdfimage_print

InkedDSC_0562_LI

Depuis le début de l’année, 17 personnes ont perdu la vie sur les routes vosgiennes, parmi lesquelles 7 motards. Cet été 2021 aura été particulièrement meurtier puisque 5 accidents ont enlevé la vie à 6 passionnés de deux-roues. De contrôles étaient effectués ce dimanche dans le secteur des Hautes Vosges.

Virginie Martinez, directrice du cabinet du préfet des Vosges a participé, aux côtés de la Gendarmerie des Vosges, à une opération de contrôle ciblé des deux roues motorisés à proximité de La Bresse. « On a souhaité marquer notre attention sur l’accidentalité des deux roues motorisés », affirme-t-elle. En effet, ceux-ci représentent « plus de 40 % des accidents mortels ». « Je suis là aujourd’hui pour appeler à la vigilance et à la responsabilité de chacun », explique la représente de la Préfecture, rappelant « l’impérieuse nécessité de respecter le code de la route, qui nous protège ». Parmi ces accidents mortels, « de nombreux auraient pu être évités », selon Virginie Martinez. « La cause la plus fréquente (…) c’est la vitesse excessive ». Viennent ensuite l’alcoolémie, l’usage de stupéfiants. Pendant l’été, de nombreuses opérations de sensibilisation ont été effectuées. Une politique de sécurité routière qui marche sur « deux pieds » : la prévention et la répression. Les opérations de contrôle vont continuer « de façon intense pendant les prochaines semaines ».

« C’est vraiment un département où il faut qu’on ait une attention particulière », affirme le capitaine de Gendarmerie.

Dans tous les cas d’accidents mortels survenus cette années, le motard serait responsable de l’accident. « Le motard, il faut qu’il connaisse son engin, mais qu’il se connaisse également soi même », affirme le capitaine de Gendarmerie Pierre Schroth. Une remarque qui concerne en particulier ceux qui n’ont pas roulé pendant longtemps. « On peut devenir rapidement novice en moto au de quelques mois de non-pratique ». Les contrôles effectués ce week-end ciblent en premier lieu la vitesse. Il est procédé au contrôle de documents, permis de conduire. La cause principale étant, comme indique précédemment, « une vitesse excessive ou inadaptée ». Par exemple à l’arrivée dans les virages. Ce sont le poids de choc et les dégâts sur le véhicule et sur le corps de l’accidenté qui permettent de déterminer cette vitesse. Les gendarmes effectuent également des contrôles « ciblés également comportement ». Notamment en ce qui concerne l’observation des clignotants, les problèmes de priorité. Une quarantaine de deux roues motorisés a été contrôlée lors de l’ opération de ce dimanche, cinq ont été verbalisés, pour vitesse excessive notamment.  

La Préfecture des Vosges apporte quelques conseils  aux motards pour rouler en toute sécurité :

– Ne jamais rouler au-dessus de ses capacités et respecter le code de la route : limites de vitesse autorisées, consommation d’alcool et de stupéfiant, respect des temps de pause etc. ;
– Veiller à toujours être visible avant toute interaction avec d’autres usagers : la majorité des accidents de deux roues motorisés sont dus à une collision avec un autre véhicule ;
– Porter ses équipements, unique carrosserie pour se protéger en cas d’accident (casques et gants obligatoires mais blousons et chaussures montantes très fortement recommandés…)

Retrouvez tous les conseils sur : https://www.securite-routiere.gouv.fr/chacun-son-mode-de-deplacement/dangers-de-la-route-moto




13 réactions sur “Sécurité routière : opération de contrôle des deux roues motorisés

  1. Jm

    Évidemment les conseils des gendarmes sont bons. Mais quid des 10 autres accidents mortels ? Et puis cette image de la vitesse qui reste collée aux motards. La vitesse de l’automobiliste, qui roule déporté sur la gauche, qui coupe l’intérieur des virages, du téléphone et/ou de « l’écrivain » du sms au volant, il y à quoi comme contrôle, comme « opération » de rappel à … la bonne conduite ? De plus, la vitesse, la conduite de l’auto…chtone des Vosges, il y a de quoi dire. Le motard, n’est pas une oie blanche, mais l’ensemble du comportement de la conduite du français (entre autres), est à revoir, contrôler, étudier, avant de pointer une certaine catégorie, comme cause principale.

    répondre
  2. Fieutelot Bernard Lignéville

    Bjr , c’est marrant , on parle toujours du motard  » à problèmes  » , vitesse , protections corporelles mais jamais de l’état de la route au moment de l’accident…un trou , un seul cailloux déplacé du bas côté etc etc , ça , jamais de photos .. c’est trop de travail vite il faut faire circuler…et mener une enquête ça prend du temps …

    répondre
    1. Giacomo Agostini

      Les routes sont globalement dans un bon état.
      Quand au rare caillou deplacé depuis le bas coté, on ne peut pas mettre un agent de l’equipement à chaque virage. C’est donc au motard d’adapter sa vitesse par rapport à ces impoNderables.

      Je marchais hier vers retournemer, une quinzaine de trou du c.. en motos japonaises et italiennes sont passés à 3 metres de moi en version le dernier qui arrive paye sa tournée
      Il ne faut pas ensuite s’etonner de voir des strikes.

      répondre
      1. Jm

        La justification de la dangerosité d’une catégorie de véhicule , par : j’ai vu, j’ai vécu… on peut aussi , à cause d’un imbécile en voiture, en déduire que tous ceux qui roulent en voitures, sont irresponsables. Comme pour les camions- vélos, trottinettes….. à moins, qu’à 3 mètres, cela donne une impression plus grande que la normale ? Je chipote 😉

        répondre
        1. Giacomo Agostini

          Minimiser la nuisance sonore des motos et le comportement de certains de leurs pilotes ne changera rien à l’affaire.
          Ce ne sont pas les trottinettes, velos, ou voitures, qui defoncent les oreilles des habitants des hautes vosges à chaque WE de beau temps.
          Quand à la dangerosité , le nombre de tués ou d’invalides doit etre, par kilometres parcourus,100 fois superieur à celui d’un vehicule fermé.

          répondre
          1. Jm

            Vous avez des sources où vous pensez , imaginez, l’impression, au doigt mouillé ? Rien que dans l’article : 17 tués, 7 motards. Les autres c’est ?

          2. soyons sérieux

            ah … vous êtes statisticien maintenant ? :)

            allez lire ça avant de raconter n’importe quoi : https://www.preventionroutiere.asso.fr/2019/12/22/statistiques-daccidents/

            maintenant pour le facteur bruit ( et la vitesse ) je veux bien vous rejoindre sur le fait que beaucoup trop dépassent largement les limites. la sur fréquentation d’usagers de toutes sortes les weekends où il fait beau est évidemment un probléme et pas que sur les routes des vallées mais .. partout !! il n’y a pas de solution autres que les contrôles et la répression :(

          3. Giacomo Agostini

            On peut trouver sans problemes des chiffres sur internet.
            * Environ 1900 tués en voiture et 600 en motos .
            * 38 millions de VL en circulation et 1.4 millions de grosses cylindrées.
            * Un automobiliste parcourt en moyenne 13 000 kms /an et un motard 3000.
            Total kilometres voitures en France 117 fois plus elevé que le total kilometres motos.
            Pire, à moto un accident de la route a 20 fois plus de chance d’etre mortel qu’en voiture ( sans compter les sequelles , souvent tres graves pour le motard ).

  3. silencieux

    Bravo pour cette opération, mais dommage…..
    Car c’est sans compter l’absence totale de contrôle des échappements qui pour beaucoup sont hors norme et qui nous assourdissent.
    Alors la préfecture ferait bien de s’y coller, car cela devient très très pénible.
    il y a beaucoup de motos qui sont correctes avec des échappements légaux et … silencieux. ceux là ont le droit de rouler, pas les autres.

    répondre
  4. Jm

    Perso, sur le bruit, j’avoue que mes vieux 1200 Harley, ne faisaient pas autant de «  mélodies » que mes… presque 1800 cc. De moi même, je suis de nouveau en pots origines.
    Mais le facteur bruit, ne doit pas caché le silence, des véhicules déportés sur leur gauche, coupent carrêment l’intérieur des virages ( sur autoroutes, le nombre de «  Je reste sur la voie du milieu à 100 km/h), le manque de clignotant, quand ( je suppose) le manque de consultation du (des) rétro…. le bruit s’entend, la mauvaise conduite de beaucoup, « « « silencieuse », échappe t elle aux études des risques- des accidents de la sécurité routière ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.