Search
jeudi 23 sept 2021
  • :
  • :

Vosges : bilan des opérations de contrôle pour la préservation des « espaces de quiétude » 80 procédures ont été établies

image_pdfimage_print

DSC_1013

Le préfet des Vosges, Yves Séguy, le procureur de la République Nicolas Heitz et les représentants des services de police environnementaux se sont réunis ce lundi au Col de Morbieux, entre Saulxures-sur-Moselotte et Ramonchamp, pour évoquer les opérations de contrôles coordonnés visant de préservation des « espaces de quiétude » menées dans le massif des Vosges cet été.

Ces opérations étaient organisées dans le cadre de la Mission Inter Service Eau Nature (MISEN). C’est au cœur d’une zone protégée, comprenant deux forêts domaniales, classée « Réserve biologique mixte », que ce bilan a été présenté. Hervé Valexaire, maire de Saulxures, a accueillis dans la hêtraie sapinière des membres notamment de la Police de l’environnement, de l’Office Français de la Biodiversité, du Parc Naturel Régional, de l’Office national des forêts, de la Gendarmerie. Tous se montrent satisfait de la collaboration de leurs divers service au cours des opérations.

Le massif des Vosges est « remarquable par la qualité de son environnement, mais aussi par ses vulnérabilités », affirme le Préfet. La sécheresse, les scolytes, la fréquentation d’un large public ont un impact sur l’écosystème vosgien. Il convient donc de respecter certaines règles et préserver autant que faire se peut les ressources naturelles présentes. L’objectif de développement mis en avant actuellement est celui d’un « tourisme quatre saisons, tourisme résilient et durable », explique Yves Séguy. Avec l’augmentation de la fréquentation du massif, vient mécaniquement l’augmentation des infractions. Le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges a lancé un vaste programme de sensibilisation à la quiétude de la faune que nous côtoyons lors des sorties en montagne Le programme « Quiétude attitude » a pour objet de faire connaître auprès du public la localisation de « zones de quiétude ». Il présente les bons réflexes à adopter dans la nature pour préserver le calme nécessaire à la faune pour survivre.

« Ces opérations là sont appelées à se développer, voire à s’intensifier »

La richesse environnementale exceptionnelle des Vosges peut se trouver mise à rude épreuve et les milieux naturels perturbés par certaines activités, telles que le VTT, la marche et la course à pied, la cueillette de fruits ou de champignons, l’utilisation de véhicules à moteur. Chacun doit être vigilant et respecter la réglementation en vigueur. Pour mener à bien les missions de préservation des milieux naturels du massif, il y a la prévention, la pédagogie, mais aussi la répression. Des procédures pénales peuvent être dressées, exposants les contrevenants à des amendes conséquentes et à des poursuites devant le tribunal. « 80 procédures ont été établies », affirme le Préfet.

Les infractions les plus fréquemment constatées sont les suivantes : l’usage du feu, entraînant un risque d’incendie dans les forêts notamment, la présence de véhicules motorisés en terrain interdit, et enfin le pillage des ressources, telles que les myrtilles ou les champignons. Il s’agit dans ce dernier cas des abus illégaux, et non de la consommation familiale, qui est tolérée. Pas de problème pour faire une tarte aux brimbelles ou une poêlée de champignons. Parmi les procédures lancées, on compte notamment 33 amendes forfaitaires. Rappelons que de 5 à 10 litres de fruits ramassés, une contravention de 135 euros peut être appliquée. Dès 3 litres en certaines zones indiquées par des panneaux. Au dessus de 10 litres, l’infraction passe au niveau délictuel. « Le fruit de l’infraction est systématiquement confisqué », explique le procureur de la République. On effectue ensuite une redistribution. Le matériel de cueillette est également confisqué, et parfois même le véhicule utilisé pour le transport.




33 réactions sur “Vosges : bilan des opérations de contrôle pour la préservation des « espaces de quiétude »

  1. ester

    Pour aller verbaliser un cueilleur de brimbelles ou de champignons, il y a du personnel mobilisé mais pour s’occuper de la racaille de banlieue il y a déjà moins de courageux !

    répondre
    1. Cp

      Votre commentaire suinte la démagogie à deux sous. Tous les jours les fdo sont à pied d oeuvre dans des conditions difficiles dans les cités quel que soit le venin que vous distillez. Les cueilleurs de brimbelles ordinaires ne sont pas inquiétés mais il y a des pillages et saccages en règle de nos sous bois. Je suis curieux de savoir comment s exprime votre courage dans la vie au vu d idées aussi courtes exprimées derrière l écran

      répondre
  2. chouki

    « les scolytes »…. c’est écrit en tout petit, c’est donc là toute l’importance que ce parasite a pour les verbalisateurs et l’entourage ?

    répondre
  3. Fieutelot Bernard Lignéville

    Laissez donc ces autres enfants de la République à leur passion… supprimez celle là , et ces passionnés vont devenir des troubles du samedi en manifestant….le manque de pain a declanche la révolution….

    répondre
  4. Charly

    Par contre on ne parle pas des dégâts occasionnés par l’Onf Et ses sous traitants ( sentiers dévastés , chemins défoncés …) et les chasseurs qui eux tuent la faune sauvage .. ».non non surtout pas !on accuse les paisibles promeneurs et vetetistes . Ce pays est devenu Fou !

    répondre
  5. Goupil

    La honte de notre département.
    Piller des myrtilles des champignons etc …
    On a rien pillé du tout .
    messieurs les autorités rester dans vos locaux et regardons la forêt y a 10 ans c etait autre chose de plus joli et sans ces interdictions ridicules .imaginons dans 5 ans le scolyte et ses ravages et les ordres prefectoraux….mais ou va t on !!!!
    Je suis ok avec toi ester.

    répondre
  6. MAGNIOLIA

    peut-on se féliciter de mettre 135 € d’amende à une personne qui a cueilli 3 L de myrtilles à la main (pour sa conso) dans une  » zone protégée  » à 10 m d’un grand sentier de randonnée ??
    C’est tellement facile ..car on est sûr que l’amende sera payée dans la semaine alors que les gros cueilleurs qui en font un commerce et qui n’hésitent pas à venir la nuit et qui s’accagent tout sur leurs passages même si vous en avez pris en flagrant délit ..ceux çi vont trainer en justice pendant des semaines pour au final faire valoir par leurs avocat commis d’office et par leur interprète une non solvabilité.. donc une affaire close !

    Au lieu de planquer pendant des heures, prenez un peu de temps aussi pour mettre des panneaux explicatifs dans les zones sensibles car un panneau tous les 5 km ça donne le droit à l’erreur, non ?

    répondre
  7. anatole

    …j’ai lu ce mois qu’un automobiliste s’est fait verbalisé pour avoir fait pipi sur le bord de la chaussée. Si le Préfet apprend ,il va briffer ses gardes . Promeneurs, retenez vous pour tout, et n’en dites rien . Vous seriez conspués, peut-être responsables du mauvais coup d’oeil actuel sur la forêt .

    répondre
  8. ester

    Je suis allé 5 fois aux brimbelles et j’ai rapporté chaque fois 5 ou 6 kilos cueillies à la rifle, je ne me sens pas l’âme d’un criminel. J’ai fait mes confitures , tartes , beignets, j’en ai donné à mes filles.

    répondre
    1. Bingo

      Si chacun se met à interpreter les règles selon son point de vue personnel, autant tout declarer open bar.
      Mais dans ce cas ne venez pas pleurer si on vient se servir dans votre frigo.

      répondre
    2. ???

      Et si tout le monde fait comme vous Ester il ne faudra plus des années pour que les myrtilliers n’existent plus . N’oubliez pas non plus que la faune se nourrit de ces fruits . Et en ramassant en quantité et sans précaution vous montrez là votre incivisme. Bel exemple pour les futures générations !! Bravo ne venez pas vous plaindre si on vient voler chez vous !

      répondre
      1. max

        comme vous dites………………………………………..c’est interdit mais en plus , on assume d’etre hors la loi……..un comble !!

        j’ai envie de vomir

        répondre
      2. Goupil

        ???
        Ta déjà cueilli des myrtilles .?
        Ester n a rien abîmé….
        les vaches broutent les brimbeliers depuis de années
        Par contre la forêt ressemble à des endroits à des champs de mines.

        répondre
          1. ester

            Mais c’est n’importe quoi! Il y a 50 ans on ramassait autant voire plus de brimbelles que maintenant et elle ont disparu ? Quand j’étais gamin on en vendait aux restaurants et aux boulangeries et il y en a toujours.
            Bien sûr il y a des années ou il n’y en a pas et d’autres ou ça pullule.
            Quant à la rifle , qaund on sait s’en servir on abime rien!

  9. roret

    Moooon !
    les chevaux vont laisser du crottin sur nos sentiers
    C’est sale
    je vais faire une pétition contre cela
    et puis s’ils hennissent cela va faire peur au grand tétras !
    Mooooon

    répondre
    1. chouki

      Il y a le truc anti-n’importe quoi, sectaire et clivant, assoce sos bien-pensance d’écolos attardés.
      Après les barbelés anti vtt ce seront des planches cloutées contre les canassons.

      répondre
  10. Ygliss 88

    La forêts quel bel endroit pour brasser du vent comme savent si bien le faire tout nos élus mais écouter, entendre et guérir la forêt qui se meurt là il n’y a plus personnes d’autant que le vente de bois est l’une des ressources de nos communes vosgienne attention à nos impôts locaux

    répondre
  11. Marchal

    Je trouve de plus en plus mal sein ces restrictions, verbalisations ,sanctions,interdiction déplacées.
    Il suffirait d’inculquer dès le primaire une vrai instruction civique avec le respect de chacun, les règles de propreté ( faire ramasser ses papiers et autres déchets dans leur classe et cour d’école jusqu’à la fin de leur vie d’étudiant) .
    Après on aura moins de detritus sur le bord des routes et sentiers
    Nos représentants de l’état causent de la forêt mais oublient carrément les règles de préservation des prairies : passage de promeneurs dans les prés après le 23 avril normalement interdit mais aucun élu en a parlé .
    À bientôt 60 ans et toujours habité à la montagne ,je pense qu’il faut relativiser et arrêter de poser des interdits partout laissons les locaux gérer dans le bon sens
    Les excès de réglementation feront mourir notre belle montagne autrement

    répondre
  12. Maguy

    Vous savez , une fois les inaugurations à droite et à gauche faites , il n’y a plus beaucoup de temps à ces gens élus du plus petit au plus grand pour penser à autre chose ….Ne comptons pas sur eux pour sauver de nombreuses choses qui le demandent . Ils sont tous soumis à la demande qui vient du haut , par des technocrates qui ne connaissent strictement rien. Donc , l’avenir de la planète , des bonnes manières , du bon sens est désormais perdu . Ils s’attardent sur les brimbelles , les champignons , mais franchement s’il n’y avait que ce problème , tout irait bien . Notons au passage que l’état ne perçoit rien sur la revente de ces produits , et c’est seulement ça qui ne lui va pas et tout le monde marche dans la combine ….Et aussi , tous ces personnages qui se déplacent sont à force responsables d’une bonne part au niveau bilan carbone ….Il faut en finir avec tous ces déplacements inutiles , nécessaires sûrement à leurs yeux .

    répondre
    1. christian

      passons sur votre méconnaissance du fonctionnement de l’état, sur votre incapacité à comprendre le rôle d’un responsable public (sans doute parce qu’aucun concours de ce niveau ne vous est accessible). Passons sur le biais cognitif pour ne pas dire l’ineptie concernant d’éventuelles taxes sur les produits de cueillettes. Mais énoncer que les déplacements des responsables publics sont responsables en grande partie du bilan carbone est un non sens absolu.

      répondre
      1. Bingo

        Certes.
        Mais quand un simple sous secrétaire d’etat fait un déplacement dans les provinces françaises, il est toujours accompagné d’un veritable cortège.
        Ne parlons pas du déplacement d’un Macron qui là vaut son pesant de CO2.

        répondre
  13. Maguy

    Christian , ouvrez les yeux , sortez de votre trou et voyez .Il n’y a que ces gens là qui ne changent pas et ça ne vous choque pas . Sur Remiremont info , pas moins de huit fois en quinze jours , alors ça suffit . Quant à moi , scrupuleux sur le comprtement et la consommation , je ne pourrais me conduire ainsi . Si vous n’avez jamais vu le cortège d’un président par exemple, vous ne pouvez pas comprendre , d’ou : informez vous avant d’étaler vos arguments de mireau .

    répondre
    1. ???

      OK Maguy, mais vous devriez parler de ces nouveaux spationautes qui vont passer trois jours dans l’espace . Combien de carburant pour cette mission de plaisir ? Et ils vont recommencer après et après ? En dehors du bilan carbone ,la honte de dépenser autant d’argent alors qu’a côté d’eux il y a des millions de gens qui n’ont pas de quoi vivre (pas d’eau , pas de nourriture) Quels dérangements dans l’espace en plus des stations et satellites ? Ne croyez-vous pas que cela à une influence sur notre bonne vieille planète ? Tout ce la bien plus que le déplacement de nos élus .

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.