Search
mardi 7 déc 2021
  • :
  • :

L’inventeur romarimontain David Perrin, labellisé par la Fondation Solar Impulse Un dispositif d’eau chaude écologique à grande vitesse

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2021-10-25 161721

Communiqué de la Mairie de Remiremont 

Le maire Jean-Benoît Tisserand a tenu à rencontrer David Perrin si tôt connue en septembre la labellisation de son invention par la Fondation Solar Impulse. Le Romarimontain a déposé deux brevets internationaux et baptisé son invention du nom de HWQ (HotWaterQuickly), tout comme la société créée en 2017. Il s’avère réunir les compétentes de chef d’entreprise et la persévérance de l’ innovateur.

Il faut dire que son dispositif d’eau chaude écologique à grande vitesse est particulièrement ingénieux. Il rend service à toutes les parties prenantes. Aux occupants
d’un logement qui bénéficient d’une eau chaude en seulement quelques secondes et en consomment bien moins. A des maîtres d’ouvrage, tels des hôpitaux ou immeubles recevant du public, qui diminuent ainsi leur consommation en eau et, de fait, les factures associées. A des bailleurs sociaux pour leurs programmes neufs d’habitat collectif ou de réhabilitation, qui sont convaincus par le retour d’investissement rapide du dispositif.

Deux avantages décisifs doivent être évoqués, qui ont certainement décidé le fonds d’investissement I-NeoCapital de la CCI des Vosges à accompagner financièrement depuis 2020 la montée en puissance du projet HWQ :
– Economie d’énergie : dans un système classique, même bien isolé, la boucle de recirculation est très énergivore. Le bureau d’études Enertech évalue la perte de chaleur dans la distribution entre 35% et 60 %. Un coût estimé, selon l’Ademe, à 30 % du prix de l’eau chaude.
– Sécurité sanitaire : en conjuguant tuyau en téflon et forte pression de l’eau, les bactéries ne peuvent se fixer, ce qui tient à distance les légionelles, à éviter absolument dans les Ehpad ou les hôpitaux.

Ce portage local ajouté à l’obtention récente du précieux label « Solar Impulse » décerné par le célèbre inventeur suisse Bertrand Piccard est de très bon augure alors
que la phase d’industrialisation commence dès à présent son amorçage. A court terme, le recrutement d’un automaticien est « dans les tuyaux » avant d’élargir l’équipe au développement commercial et la gestion administrative.

Le point d’équilibre se profile à l’horizon 2024.

Par ailleurs, l’entrepreneur-inventeur est en lien avec des bailleurs locaux pour mettre rapidement sur un pied un bâtiment test (pourquoi pas Remiremont ?). De son côté, l’accélérateur messin C2IME est mobilisé pour la conception des procédés d’usinage. Excellente nouvelle pour la suite : cette innovation vosgienne est d’ores et déjà suivie par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) qui en fait une nouvelle gamme de produits à part entière.

Communiqué




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.