Search
samedi 16 oct 2021
  • :
  • :

Maltraitance animale : Dominique Franiatte, président de Au Nom Des Animaux, ne décolère pas

image_pdfimage_print

Portrait_Dominique_Franiatte_Inspecteur_30MA-800x534

Après 11 mois d’enquête, plus de 300 animaux ont été sauvés à la fin du mois dernier dans la commune de La Forge, près de Gérardmer, par des associations de protection animale dont l’association déodatienne Au Nom Des Animaux.

Pour autant, Dominique Franiatte, président de ANDA et inspecteur 30 Millions d’Amis, ne décolère pas. « Les premiers signalements datent de 2015, mais rien n’avait été fait. Les choses ont bougé après le signalement de Jonathan Lepaul, du Refuge de Grimlock, en novembre 2020. C’était d’autant plus compliqué pour lui de faire ce signalement que la personne concernée est de sa famille. Il a fallu cette grande mobilisation inter-associations ainsi que des Fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot pour que les services de l’Etat prennent les choses en main. Les services vétérinaires étaient déjà au courant de la situation. Tout comme l’ARS car ce monsieur, atteint des syndromes de Diogène et de Noé, vendait de la viande impropre à la consommation. »

La suite ici : https://saintdieinfo.fr/2021/10/maltraitance-animale-dominique-franiatte-president-de-nom-animaux-ne-decolere/?fbclid=IwAR19Vu4maXJs4Bb2XRDptitsB2DYiCXawtvxfVysr4GjcQX_Mg2PPLvdKx0




4 réactions sur “Maltraitance animale : Dominique Franiatte, président de Au Nom Des Animaux, ne décolère pas

  1. je ris

    Un beau bordel,!, et pendant ce temps on continue de vendre, à n’importe qui, des animaux domestiques dans les animaleries, sans suivi par ailleurs.
    Adviennent que pourra ces animaux vendus à tour de bras, juste pour répondre à un business…. et personne ne bouge, entre autres associations, etc….! Alors je ris à chaudes larmes, voyez-vous, sur ce coup médiatique.

    répondre
    1. chouki

      Les chiots aux « yeux tristes » qui font pleurer les enfants sur les affiches attachées partout sur les lampadaires avant les ventes éphémères ?
      C’est vrai qu’une certaine impunité associative plane sur ces commerces très lucratifs.

      répondre
  2. étonné

    Ce type faire rire tout le monde , alors que l’on vend des animaux partout en France , et à n’ importe qui , l’ année 2020 , du COVID détient tous les records de vente d’ animaux et que sont’ ils devenus , beaucoup sont malheureux ou abandonnés en 2021.

    répondre
  3. Lexa

    Ça faisait longtemps que monsieur Franiatte n’avait pas fait le buzz…
    Toutes les autres associations ont ouvrés dans la discrétion…. terme que manifestement ne connaît cette personne encore moins celui d’empathie !!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.