Search
dimanche 24 oct 2021
  • :
  • :

Les tests PCR devraient coûter 44 euros et les antigéniques 22 euros minimum à partir du 15 octobre

image_pdfimage_print

test-covid-PCR-800x533

Les tests seront payants à partir du 15 octobre prochain pour les personnes majeures, non vaccinées et sans ordonnance. Selon nos confrères de Franceinfo, les tests PCR coûteront 44 euros pour les personnes majeures non vaccinées sans ordonnance et les tests antigéniques, coûteront 22 euros minium. Les autotests à 5,20 euros deviendront payants. 

A partir du 15 octobre, les tests PCR coûteront 44 euros pour les personnes majeures non vaccinées sans ordonnance, révèle Franceinfo ce jeudi 7 octobre. Les tests antigéniques seront facturés 22 euros s’ils sont effectués en laboratoire. Par contre, en pharmacie, il faudra débourser 25 euros et même 30 euros le dimanche. Même chose avec les autotests à 5,20 euros. Ils ne seront plus gratuits quand ils sont réalisés devant le pharmacien. 

Lire la suite ici : Les tests PCR devraient coûter 44 euros et les antigéniques 22 euros minimum – Epinal infos




16 réactions sur “Les tests PCR devraient coûter 44 euros et les antigéniques 22 euros minimum

    1. Tonton Reporter

      Vous n’avez rien compris, les labos vont se remplir les poches, comme l’état qui va prendre 20 % de TVA, sur chaque opération… Allez dans ce sens, un jour, il sera trop tard pour réagir… Trop long à expliquer…

      répondre
      1. JOSEPHE88

        Ce qui est trop long à expliquer c’est pourquoi certains médicaments sont entièrement à la charge de vrais malades alors que les tests pour les loisirs sont gratuits …. Cherchez l’erreur ….
        Il y a bien longtemps que les mots « égalité » et « fraternité » n’ont plus de sens en France.

        répondre
      2. Lepic

        Le taux de tva sur les tests et les vaccins est de 0% jusqu’au 31 décembre 2022 et non pas de 20 %..
        Les spécialistes parlent d’une diminution de 80% des tests au 15 octobre.
        Les tests ne subiront pas de hausse de prix.

        répondre
      3. étonné

        Bonjour. Vous qui deviez certainement être un grand reporter ,pourquoi ne pas occuper votre retraite dans un reportage sur l’ argent et la maladie , je vous conseillerais , pour commencer le troisième étage de l’ hôpital de Remiremont, puis le centre de cancérologie de Nancy , là , vous verrez peut être , si votre esprit vous ouvre les yeux , ou passe l’ argent des cotisations sociales, et pour pousser votre investigation , simulez une semaine de soins dans cet établissement , vous en reviendrez avec un autre avis.N’oubliez pas d’ emmener avec vous a ke yéyé.vous prendrez une chambre double.

        répondre
    2. FanFan88

      Les soins sont gratuits en France ? Vu les charges sociales ce n’est pas flagrant… Ah oui, pardon, vous parlez sans doute de la CMU?

      répondre
      1. a ke yéyé.

        Vous avez raison.
        Les soins  »gratuits » sont financés par nos impôts.
        Lesquels sont payés par de vrais sous.
        Sans parler des mutuelles santé dont le cout augmente fortement tous les ans. En ce qui me concerne, je paye pour mon foyer de 2 adultes et un ado 2932 euros de mutuelle santé par an.
        ça commence à causer…

        répondre
        1. a ke yéyé.

          Sachant que sur ces 2932 euros figure une ligne de 344 Euros pudiquement appelée  »taxe de solidarité ».
          C’est en fait un impôt supplémentaire destiné au financement de la CMU .
          C’est ce que l’on pourrait appeler  » le double effet kiss cool  ».

          répondre
  1. étonné

    hé oui! bandes de râleurs incultes, les soins , les cotisations ! c’est cher , comme les assurances , quand ont est en bonne santé , mais , vous qui râlez , le jour ou vous serez vraiment malade , vous serez bien heureux que les autres cotisent pour vous. 2932 euros par an, ce n’est même pas certains soins aux urgences .Bonne santé à vous tous.

    répondre
  2. Testeur

    Vous me faîtes doucement rigoler aves vos arguments ….Tout d’abord , le test payant , c’est pour essayer d’amener les résistants au « dit vaccin » .Il y a des stocks de vaccins commandés , à liquider . La preuve , comme il y a du rab, on propose une troisième tournée . Et pour finir, le vaccin coûte cher aux français , même à ceux qui ne consomment pas . Alors , tests , vaccins coûtent à tous , et rapportent beaucoup à certains . Mais , ça , on le saura dans quelques années comme toujours .On ne parle pas de remèdes , on préfère traiter tout le monde comme par hasard,et oui , mathématiquement ça rapporte plus et je pense que ça va être ça tous les ans …

    répondre
      1. MAGNIOLIA

        oui.. et d’ailleurs une réflexion me vient à l’esprit … !
        il y a certainement un % de fumeur parmi les anti vax… quelle est leurs positions concernant les arguments qu’ils mettent en avant pour leurs contestations :
        – on ne sait pas ce qu’il y a dedans !
        – ça risque de nous faire avoir des maladies graves !
        – on n’a pas assez de recul sur le produit !

        eux qui s’enfilent des tas de produits nocifs à longueur de journée, qui provoquent des tas de maladies graves et mortelles… et on a du recul sur la clope… mais ça n’a pas l’air de les inquiéter pourtant !!!!

        répondre
  3. Anatole

    La vaccination est bloquée par voie judiciaire depuis le 26 août dernier…
    Un référé d’assignation en justice a été déposé par l’Association Réaction 19, présidée par Maitre Carlo Alberto Brusa, à l’encontre de l’ANSM, le CNOM, le CNOP, le Vidal pour utilisation de produits non autorisés.
    Ce référé sera PLAIDÉ́ devant le tribunal judiciaire de Paris le 21 OCTOBRE 2021. Motif : les produits vaccinaux utilisés depuis le 27 décembre 2020 sont illégaux car non conformes aux AMM conditionnelles attribuées aux fabricants par la Commission Européenne.
    Depuis cette date de début des vaccinations, toutes les injections ont été faites avec des produits illégaux en France.
    Tous les remboursements de la Sécurité sociale sont aussi illégaux.
    La procédure en cours impose l’ARRÊT IMMÉDIAT de toute vaccination.
    Il serait temps que les médias fassent leur travail d’information du public, puisqu’ils ont tous reçu le communiqué de presse du 27 août 2021, émanant de « Réaction 19 » signé de son Président Maitre Brusa.
    Nous aussi, nous devons faire notre part car aujourd’hui plus personne ne devrait être vacciné, ce qui peut rassurer tous ceux qui craignaient de devoir le faire pour préserver leur emploi ou, pire encore, de devoir faire vacciner leur enfant.
    Plus nous diffuserons cette information, plus vite les vaccinations cesseront.
    Dès l’instant que nous avons connaissance de cette procédure, nous sommes responsables de toutes les vaccinations qui continuent.
    Ne comptons pas sur les médias pour diffuser l’info, prenons-nous par la main et inondons nos contacts, nos voisins, les cabinets médicaux et les pharmacies de notre quartier etc. car qui oserait continuer de vacciner illégalement après avoir pris connaissance de ce fait ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.