Search
vendredi 3 déc 2021
  • :
  • :

11 novembre : hommage et recueillement au cimetière de Remiremont

image_pdfimage_print

DSC_1196

Les cérémonies commémoratives marquant le 103ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 se sont déroulées ce jeudi à Remiremont. Les pompiers, militaires, scouts, membres du club de Twirling, gendarmes, policiers, élus, habitants de la commune, se sont réunis à l’école de la Maix, avant de se rendre au cimetière.

Au monument aux morts, il a été procédé au dépôt d’un coussin de fleurs, suivi d’un moment de recueillement et d’une Marseillaise. Les noms des soldats « Morts pour la France » depuis un an ont été cités. Le participants à la cérémonie se sont ensuite rendus au cimetière militaire, où une gerbe de fleur a également été déposée. Le cortège s’est ensuite dirigé vers l’Hôtel de Ville, pour une allocution et un vin d’honneur. Devant le monument aux morts, le maire Jean Benoît Tisserand a lu le texte de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, dont voici un extrait : « À la onzième heure du onzième jour du onzième mois, après quatre interminables années, le canon s’est tu, la fureur s’est calmée. Le dernier mort, le dernier tir, la dernière détonation. Depuis Compiègne, où l’armistice a été signé à l’aube, jusqu’au front, du premier des clairons à tous les clochers de France, de l’esplanade de chaque ville à la moindre place de village. Une déferlante de soulagement, un soupir de délivrance, ont traversé le pays de part en part. Derrière l’allégresse, derrière le tricolore flottant aux fenêtres et les Marseillaises triomphantes, partout le deuil, les blessures inguérissables, les ruines matérielles, morales et humaines qui se sont installés pour longtemps. Des mères et des pères qui n’ont pas retrouvé leur fils. Des fratries qui n’ont pas retrouvé leur père. Des épouses et des époux qui ont perdu l’être aimé. Le pays est traversé par la sourde évidence que rien ne sera plus jamais comme avant ». 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.