Search
dimanche 28 nov 2021
  • :
  • :

L’Ademat-h rend hommage à Michel Gaillard

image_pdfimage_print

1

Ademat-h

Hommage à Michel Gaillard décédé le 9 novembre 2021

La vie d’un homme est précieuse. Elle est multiple, pleine de richesses, parfois insoupçonnées, et faite de fragilités.
Celle de Michel Gaillard n’y échappe pas.

Michel était avec nous au Conseil d’administration de l’Ademat-h, lundi soir dernier. Vers la fin de la réunion il a pris la parole pour attirer notre attention une fois de plus, sur le fait que la population des Vosges saônoises n’a plus le droit de choisir son hôpital en cas d’accident de santé. Les pompiers ont ordre d’emmener les patients à Trevenan dans le 90, à Vesoul, ou à Besançon, alors que les habitants du secteur habitent à quelques encablures de Remiremont. Aussi, mardi matin pressentant une difficulté, Michel s’est rendu aux urgences à Remiremont.
Il y a presque 6 ans, en février 2016, Michel a participé avec nous à la création du comité défense de la maternité, structure informelle mise en place à la hâte au cœur de la lutte. Elle est devenue depuis l’ADEMAT-h : l.’association de défense , de maintien et d’amélioration de la maternité et de l’hôpital de Remiremont :
Michel Gaillard est entré au Conseil d’Administration et il y a représenté la commune de Corravillers en sa qualité d’adjoint au maire durant tout son mandat municipal. Il a contribué avec son écharpe et son engagement à éviter la fermeture annoncée de la maternité de Remiremont. Il a fait partie des 4 élus qui avec des militants d’Ademat-h se sont rendus en bus à Paris, place de la République, un dimanche de fin juin 2018 à l’appel de notre coordination nationale, pour défendre notre hôpital et les Hôpitaux publics menacés par l’administration et l’approche comptable des dépenses de santé. Déjà nous dénoncions les prémices d’une catastrophe sanitaire.
C’est comme citoyen et militant des Vosges Saônoises qu’il a ensuite continué à siéger avec fidélité et constance au sein du conseil d’administration. Il a participé à toutes nos actions et mobilisations, délégations… Il l’a fait jusqu’au bout de sa vie.
Le 26 octobre il était à notre réunion publique au Ménil. Ce lundi soir 8 novembre, à St-Etienne les Remiremont, il nous a dit au revoir en se chargeant de nouvelles banderoles pour les proposer aux communes du territoire auquel il était très attaché. Il est mort le lendemain dans l’hôpital pour lequel il se battait avec force et détermination.
Michel était un de nos ambassadeurs dans ce pays de la Haute Saône véritablement attaché au bassin de vie de Remiremont et de ses vallées. Il était une importante voix comtoise dans notre assemblée.
Discret, efficace, proche des gens, plein d’empathie et de bienveillance, Michel a noué des liens avec tous et il va nous manquer terriblement. Il se réjouissait de pouvoir profiter de sa famille, faire du vélo, d’avoir du temps pour lui avec son retrait de la vie politique locale et son départ récent à la retraite. Un pied dans la vallée de la Moselle, un autre dans celle du Breuchin, Michel donnait le sentiment qu’il était un homme de la montagne, solide et robuste, dans sa vie comme dans ses engagements.
Il va nous manquer. Nous continuerons notre combat au service de la santé de nos concitoyens en nous appuyant sur son souvenir, sur l’amitié, la fidélité et la proximité que nous avions avec lui, forgées dans la force d’un engagement altruiste, humaniste et militant.

Nous sommes fiers de t’avoir connu Michel et d’avoir fait un bout de la route avec toi. Nous partageons la tristesse et la douleur de ta famille et de tous tes proches et nous espérons que les petits cailloux blancs que tu as laissés au bord du chemin continueront à guider ceux qui te pleurent aujourd’hui.

Ademat-h




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.