Search
samedi 29 jan 2022
  • :
  • :

Remiremont : environ 200 personnes manifestent pour l’hôpital public

image_pdfimage_print

DSC_0010 (2)

Malgré la météo, les manifestants étaient relativement nombreux ce samedi matin pour le rassemblement en soutien à l’hôpital de Remiremont, à l’appel du collectif « Urgences en colère », de l’Ademat-h et du collectif inter-urgences. Quelque 200 participants, peut-être un peu plus.

« L’hôpital public ne doit pas mourir ». C’était le message principal de ce rassemblement. L’objectif affiché était de faire pression pour garantir un accès aux soins grâce au maintien de ses services de consultation et d’hospitalisation. Depuis l’école Jules Ferry, le cortège est passé devant l’abbatiale, pour rejoindre la place de Lattre, a descendu une partie de la rue Charles de Gaulle avant de rejoindre l’hôpital. Parmi les slogans : « Un hôpital à moins de 30 minutes », « Mon hôpital c’est à Remiremont », « Pour la survie de notre territoire de montagne », « des urgences 24 heures sur 24 ». On notera aussi dans le défilé un slogan anti « Pass sanitaire ».

C’est l’un des points principaux : le maintien d’un services urgences 24h/24 et 7j/7, sans menace de fermeture, notamment la nuit, à Remiremont comme pour les autres hôpitaux vosgiens. « Nous refusons qu’il soit porté atteinte à ce service qui est vital », affirme Jean Pierrrel, président de l’Ademat-h. Selon ce dernier, l’objectif est de lancer un « cri d’alarme sur l’accès aux soins en milieu rural ». Il constate une « démographie médicale et paramédicale en chute libre ». Le manque d’attractivité pour le personnel est aussi évoqué. « Ensemble, imposons à l’État un plan d’urgence ». Une manifestation le 4 décembre prochain à Paris. L’Ademat-h finance un bus pour s’y rendre.

Parmi les manifestants de ce samedi matin, de nombreux élus et maires du secteur de Remiremont, notamment le maire de Vagney, Didier Houtot, le maire de Saint-Etienne-lès-Remiremont, Michel Demange. Leurs écharpes tricolore sur l’épaule, ils ont ouvert le cortège en tenant une banderole. « On peut faire des économies au niveau de l’État, mais il ne faut pas faire des économies au niveau de la santé », affirme le mairie de Remiremont, Jean Benoît Tisserand. « Je suis heureux de cette mobilisation ». De son côté, Matthieu Muller, médecin aux urgences du centre hospitalier a évoqué la loi Rist, qui « a mis en péril 200 services d’urgences en France ». Le docteur l’affirme aux patients et habitants : « Nous espérons pouvoir vous accueillir encore de nombreuses années ». 




36 réactions sur “Remiremont : environ 200 personnes manifestent pour l’hôpital public

  1. Agnès Veran

    Le Dr Muller à tout à fait raison. Bravo à lui de dénoncer cette incohérence. Il faut beaucoup de courage.
    la loi RIST est censée faire des économies en évitant les dérives de mercenaires qui dure depuis trop longtemps.
    Des professionnels comprenant les dysfonctionnements de la santé publique en ont profité pour démissionner de leur statut de PH pour se refaire embaucher comme intérimaire.
    Pour faire couler la santé publique il n’y avait pas mieux.
    Bravo à tous et longue vie à l’hôpital public de Remiremont.

    répondre
  2. froissard

    Encore plus nombreux nous serons plus forts .L’union fait la force .Ne lâchons rien .Ce sera sans doute un combat encore long et difficile .Nous vaincrons par notre détermination à ne pas laisser faire .

    répondre
    1. Punky brooster

      Oui c’est pas faux. Ç’etait pas comme les premières fois. Ça manquait de monde et d’ambiance. Quand c’était organisé par la CGT et la CFTC, il y’avait plus d’expérience.
      Il y’a même une dame un peu déconnectée qui m’a demandé si on était une batoukada. Je ne sais même pas ce que ça veut dire… Bref, il faut se rassembler, la prochaine fois.
      On parle de l’hôpital construit par Poncelet quand même, on lui doit bien ça

      répondre
      1. a bobo la tête.

        Hormis quelques permanents syndicaux plus quelques vieux nostalgiques de l’ex URSS de Leonid Brejnev, depuis quand la CGT arrive t’elle à mobiliser sous sa banniere !

        répondre
        1. Léon zitrone

          Bah plus que 200 en tout cas.
          De plus la CGT est une organisation syndicale, donc a politique.
          Ne mélangez pas tout…svp. nous ne sommes plus au temps de Trotsky.

          répondre
          1. Arthur

            ah bon…depuis quand la CGT est apolitique ? :) :) :)
            les conneries qu’on lit içi ! !

            mais revenons sur le fond du sujet : IL FAUT SAUVER L’HÔPITAL

      2. Docteur carter

        Il faut absolument que la CFDT et la CGT ainsi que la CFTC s’allient et reprennent l’organisation du mouvement. Depuis que ce n’est plus les OS le mouvement ne cesse de s’essouffler.
        Et puis leurs communications étaient efficace et je ne parle pas de leurs facilité à rassembler.
        L’hôpital de Remiremont doit survivre.
        J’en profite également pour féliciter la direction de l’hôpital pour le travail exemplaire qu’elle fait.
        Le nouveau directeur fait beaucoup de bien à notre hôpital auquel on tient tant.
        Seul petit reproche, la page Facebook est un peu trop négative et ne met pas assez d’images positives des médecins, des soignants et des services du coup ça doit faire peur aux soignants de venir.
        Il faudrait aussi mettre en avant le Dr Chamas qui est renommé pour la chirurgie.il fait un travail remarquable.
        Et également les services de prise en charge Covid qui ont assuré à chaque vague.
        Encore bravo à tous les soignants pour votre bravoure

        répondre
  3. max

     » » les manifestants étaient relativement nombreux » » » » » » » » » » » » »

    ‘comment pouvez vous écrire cela …………….pour ce qui concerne toute une vallée ……..j’ai eu des larmes de voir si peu de personnes concernées ……….

    répondre
    1. Monique

      Mais complètement, 200 personnes alors que notre bassin de population compte 75 000 personnes. C’est pas normal d’avoir si peu de monde.
      Ou alors il faudrait qu’on sonde les gens pour savoir si ils vont venir.
      Une grève qui déplace si peu de monde est un argument pour leurs ARS où je ne sais plus comment ça s’appelle pour , continuer à fermer l’hôpital.
      Une grève c’est à double tranchant. Si ça ne mobilise pas forcément que ceux qui ont intérêt à fermer vont le faire.

      répondre
  4. Lepic

    Le but de la loi RIST est de faire respecter le décret de 2020 plafonnant
    le salaire d’un médecin intérimaire à 1 100 euros la journée.
    Certains médecins se font payer jusque 4 000 euros la journée pour une mission d’intérim .
    Peut-être que la profession (ordre national des médecins..) pourrait éventuellement user de son influence pour mettre fin à ces abus.
    C’est dommageable d’être obligé d’en passer par la loi.

    répondre
    1. Raymond barre

      N’importe quoi! Pas à l’hôpital de Remiremont.
      Certains d’entre eux sont tres investi dans le mouvement de grève, il n’est donc pas possible qu’ils soient intérimaire.
      Ce serait pas correct, ni respectueux des autres professions de soins, donc ne raccontez pas de bêtises! Merci

      répondre
      1. Lepic

        Source France Info, loi RIST.
        Les hôpitaux sont souvent dans l’obligation de fermer des services notamment les weekends (les urgences) car ils ne peuvent pas recruter des médecins intérimaires.

        répondre
    2. panou panou

      Consequence d’un numerus clausus catastrophique.
      Tout ça avec la complicité de l’ordre des medecins.
      Cela a pour consequence la rarefaction des medecins generalistes dans les villes et campagnes et par consequences directes, des services d’urgences hospitaliers debordés.
      Question : à quoi servent les politiques qui se succedent au pouvoir ….

      répondre
  5. GS

    La météo n’était pas très favorable pour ceux qui viennent de la vallée de la Moselle et des Vosges méridionales.. ceci peut peut être expliquer cela..plus les restrictions sanitaires..cela ne favorise pas les grands déplacements de population..mais on sait que 95 % de ces habitants soutiennent le mouvement..
    L’hôpital de Remiremont et l’ensemble de ses services sont vitales pour notre bassin de vie..on ne peut pas faire d’économies au détriment de la santé, il y en a à faire dans bien d’autres secteurs..
    Il fait continuer le combat.

    répondre
    1. Arthur

      Mr Anatole, vous êtes revendeur d’abris anti atomiques ( + armes et nourriture ) ? ça serait donc ça le but de tous vos propos alarmistes, pessimistes .. non ?

      répondre
      1. Anatole

        tutur, je suis vendeur d’optimisme et vérités : AFP même révèle message d’un médecin Sud Africain qui a traité une trentaine de patients covid atteint par le nouveau variant omicron, dit n’avoir constaté que des convalescences sans d’hospitalisation. Les maîtres du jeu de la planète ont quand même fermé les frontières. Soyez lucides pour vous même, cessez d’écouter les gdes ondes, éteignez les télés, allumez votre cerveau, fouillez. Le pessimisme actuel est pour le buzz de ces psychopathes. Ils ont idée de vous pucer pour de vrai. Le virus est venu avec le staf communiste. otez vos muselières, respirez, c’est bon pour la cervelle

        répondre
        1. Arthur

          mais soyez lucide pour vous même aussi Anatole et appliquez pour vous les conseils que vous dispensez aux autres ! donc éteignez votre ordinateur ou votre smartphone , oubliez un peu vos sites complotistes et vos vidéos Youtube et allez parler à vos voisins , aller marcher dans la neige.. allez travailler même.. ça vous ferais certainement le plus grand bien :)

          répondre
      2. the covi 19

        Salut Arthur, merci de ne pas avoir pris au sérieux le pseudo Martin blachié, grâce à toi et tous tes petits copains je défoncevle front romarimontain et je m’apprête à gagner une grande bataille.
        Merci à toi et à tes potes .
        Continuez à faire vos conneries de grève pendant que les taux d’incidence sont hauts.

        répondre
  6. Laurent

    Punky brooster , (1) on ne doit rien à Poncelet qui a fait construire sa maison sur le marché de l’hôpital à cette époque (entre parenthèses). (2) Les vaccins ferment indirectement les lits d’hôpitaux …..On pique à tour de bras et d’après ce qu’on nous dit , il y a moins de malades (ce sont eux qui le disent , pas moi !) . En éxagèrant , on vaccine pour tout et il n’y aura plus que les malades imprévisibles !!!!.(3) Et de toute façon , les grands politiques n’ont pas besoin de nos hôpitaux de cambrousse , ils ont les leurs à la capitale , et même pour leurs copains étrangers .(4) Sinon , je tiens à notre hôpital ,et moi aussi je le défends.Si nous le perdons , il va falloir reconsidérer le mode de calcul de nos impôts fonciers qui tiennent compte des commodités apportées par ces établissements tout comme le TGV de Remiremont par exemple.

    répondre
  7. Modéré en colère

    Bravo Anatole , Laurent et les autres ,continuez votre travail de sape . Ce journal ne modère que les modérés et laissent passer les insultants .
    Bon vent à tous !

    répondre
    1. chris

      Je vous rejoins tout à fait. On peut difficilement répondre aux élucubrations quasi pathologiques (pour Anatole) de ces gens sans se faire censurer

      répondre
  8. ???

    C’est un véritable scandale . Les propos injurieux, insultants d’un certain Fred sur Epinal infos sont publiés et ceux de personnes qui lui répondent en restant polis sont annulés . C’est cela la modération à Epinal infos .
    Apparemment le modérateur n’est pas le même sur Remiremont infos . Merci à lui ou elle .

    répondre
  9. Infirmière urgences

    Ou alors il faudrait que les infirmières soient payées non plus avec le statut de fonctionnaire comme je le suis actuellement mais comme intérimaire comme certains urgentistes alors. Je serais payé 3500 euros environ au lieu des 1900 actuel.
    Ma collègue aide soignante ou les brancardiers qui font un travail très physique toucheraient entre 800 et 1100 euros de plus.
    A qui doit on demander le changement de statut… Merci?

    répondre
    1. Lepic

      Hier soir, j’écoutais le président d’honneur de la fédération des médecins de France qui n’était pas favorable à la diminution des honoraires des médecins libéraux en centres de vaccination contre le covid.
      La rémunération est passée de 105 euros/heure à 80 euros/heure depuis le 8 novembre, mais reste à 105 euros/heure pour les samedis après-midi, dimanches et jours fériés.
      Pour les infirmières, la rémunération est de 168 euros/demi-journée: 42 euros/heure et pour les samedis après-midi, dimanches et jours fériés la rémunération est portée à 216 euros/demi-journée ou 54 euros/heure
      . Personnellement, je pense que l’ assurance maladie (la solidarité nationale) fait plutôt preuve de générosité.

      répondre
    2. Bingo.

      Les macons, les bucherons,les ripeurs,les gens à la chaine qui ont un travail tres tres physique ou ( et ) penible , vont demander à gagner 7000 euros par mois.

      répondre
      1. ASH

        Oui et puis, je connais deux infirmières des urgences et un conducteur qui m’ont dit que le collectif urgences en colère Remiremont serait une page détenue par un groupe très minoritaire et non par la Direction. Ce qui au passage expliquerait peut être, pourquoi la majorité des employés ne serait pas présent aux manifestations.
        Sont ils vraiment représentatifs de l’ensemble du personnel ? Si t es médecin, t’as envie de venir travailler, dans un service en colère, qui publie que tout va mal ? Est ce que finalement ça ne porte pas préjudice à notre hôpital, à son image et à sa réputation ? Est ce légal ? Non parce-que les législateur est très précis sur ce sujet. La direction serait dans son droit de porter plainte pour : manquement au droit de réserve.
        D’ailleurs vu mes publications négatives sur la direction ou le pouvoir en place, on risque pas d’avoir de l’aide financière !

        répondre
  10. the Covid 19

     » merci en tout cas, en ce qui me concerne, ça ne pouvait pas me faire de mal ce petit rassemblement et pour mon taux d’incidence non plus »

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.