Search
lundi 6 déc 2021
  • :
  • :

Saint-Nabord : des écoliers découvrent la forêt et participent au reboisement d’une parcelle

image_pdfimage_print

256088201_453268039655585_3892889101193835477_n

Photos de la Mairie de Saint-Nabord

La forêt est un lieu privilégié pour comprendre, en observant tous les trésors de biodiversité qu’elle recèle, les grands enjeux climatiques et environnementaux de notre planète. C’est en tout cas la mission que se sont donnée Cédric Babel, Adjoint à la forêt et Philippe Michel, agent technique de l’ONF en charge de notre domaine communal, en conviant nos petits écoliers à différents ateliers pédagogiques en pleine forêt navoiriaude.

Partis à pied depuis l’école des Herbures, les élèves de la classe de CM1/CM2 accompagnés par leur enseignante, Madame Bernet, ont rejoint, comme leurs petits camarades de l’école des Breuchottes quelques semaines plus tôt, une parcelle à reboiser, nimbée d’une brume tenace, sur les hauteurs de Longuet. Épaulé par deux agents, venus lui prêter main forte, notre spécialiste du milieu forestier a, une fois de plus, réparti les enfants en groupes de travail afin de capter plus facilement l’attention de nos jeunes esprits si facilement distraits.

Première mission de nos petits explorateurs : étudier les différentes parties d’un jeune plant de cèdre de l’Atlas ou pin Douglas avant de le planter sur la parcelle décimée par les scolytes. Système racinaire avec pivot et petites radicelles, parties aériennes de la plante… sans oublier le collet à la base de la tige qui servira de repère pour bien planter son petit arbre. Le schéma rempli avec les différents composants bien identifiés, il est temps de passer à la technique de plantation : on creuse la terre, on plante, on tasse, chacun tout à son ouvrage, sans oublier de protéger, à l’aide d’un grillage, les petits conifères contre la voracité des chevreuils très friands de pousses tendres. Les enfants reviendront plus tard sur la parcelle pour surveiller la croissance de leur arbre baptisé d’une étiquette avec le prénom de chaque « Planteurs de forets ».

En contrebas de la parcelle, sur un coteau boisé, un autre groupe d’élèves est en pleine contemplation d’un arbre mort recouvert d’un tapis de mousse et d’amadouviers (champignons sans pied en forme de sabot de cheval qui se fixent sur le tronc des arbres affaiblis). Le cycle de vie des espèces vivantes de la forêt est le thème de ce second atelier. Le tronc laissé à terre est un trésor de ressources pour des milliers de micro-organismes, insectes, champignons ou oiseaux tels que le pic vert, grand amateur de larves, qui participent peu à peu à la décomposition du sujet. Retournant à la terre, il nourrit, à son tour, les végétaux vivants. Tel est le cercle vertueux de la chaine alimentaire qui régit l’équilibre et la sauvegarde de nos forêts.

Il va sans dire que nos enfants n’appréhenderont plus jamais les paysages forestiers de la même façon et qu’ils auront désormais bien des richesses à vous faire découvrir…

Source : Mairie de Saint-Nabord 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.