Search
vendredi 3 déc 2021
  • :
  • :

Le Val d’Ajol : cérémonie du 103ème anniversaire de l’armistice de 1918

image_pdfimage_print

Une cérémonie du 11 novembre enfin en public s’est déroulée ce jeudi matin, accompagnée musicalement de l’harmonie Jeanne d’Arc, et avec le corps des sapeurs Pompiers du Val d’Ajol, la Gendarmerie, ainsi que des représentants des anciens combattants. Le conseiller départemental Thomas Vincent, le maire Anne Girardin et une partie du Conseil Municipal étaient présents. 

Voici le discours prononcé par le maire :
Monsieur le représentant du Conseil Départemental,
Mesdames et messieurs les Sapeurs-Pompiers,
Monsieur le représentant de la Gendarmerie Nationale,
Messieurs les Anciens Combattants et porte-drapeaux,
Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,
Mesdames et Messieurs en vos grades et qualité,
Mesdames et messieurs les habitants, jeunes et moins jeunes, de notre commune,
Bienvenue au Val d’Ajol pour cette cérémonie patriotique nous rappelant l’armistice signalant la fin de la Grande Guerre.
Pour l’occasion, je vais vous raconter une petite anecdote. Le 1er juin de cette année c’est passé une rencontre devant ce monument aux morts, une rencontre tout à fait anodine mais très touchante.
Je suis sortie de la mairie vers 17h je crois et j’ai vu un cycliste d’à peu près mon âge, équipé de sacoches de voyage et matériel de camping, se prendre en photo devant notre beau monument. Intriguée, je me suis donc approchée pour lui demander si tout allait bien.
S’est alors engagé une conversation avec Victor (de son prénom) qui faisait le tour de la Lorraine avec son vélo pour rappeler au bon souvenir de tous « les gueules cassées ». Victor avait servi comme militaire dans divers pays dont l’Afghanistan. Victor souffrait de troubles de stress post-traumatique à la suite de combats difficiles et récurrents. Ces troubles étaient devenus tellement lourds pour sa famille qu’avec sa femme, et malgré trois beaux enfants, ils avaient préféré divorcer.
Alors Victor m’a dit : « ça me fait du bien ce tour de Lorraine, ça me permet de chasser mes démons ! Et j’espère que ça va inspirer d’autres camarades dans le même cas car ils en ont besoin. » J’ai invité Victor à rester un moment dans notre verte et calme vallée, celle-là même où se sont reposés les Goumiers Marocains pendant la seconde guerre mondiale. Mais Victor a préféré reprendre la route pour « avancer ». Car il avait besoin d’avancer!
Je voudrais donc faire un clin d’œil à Victor aujourd’hui. Je sais que votre voyage s’est bien terminé puisque j’ai pu vous suivre un moment sur les réseaux sociaux. Mais je vous invite à revenir chez nous et témoigner. Témoigner plus en détail. Car même si la Grande Guerre vous a donné une identité, les guerres suivantes ont eu tendance à omettre que vous existiez encore et toujours. Parce que si nous avons su palier en grande partie à vos blessures physiques par l’intermédiaire de prothèses en tout genre, nous n’avons toujours pas su palier à vos blessures mentales. Et qu’il vous faut encore et toujours lutter pour vivre.
A l’heure où nous célébrons la paix entre les peuples, venez témoigner afin que nous n’oublions surtout jamais « nos gueules cassées ».
Je vous remercie.
Anne Girardin, Maire du Val d’Ajol



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.