Search
samedi 22 jan 2022
  • :
  • :

Remiremont : diabétique, il se lance un challenge sportif contre la maladie Pour prouver que le maladie n’est pas un frein à la pratique du sport

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2021-12-20 120701

Arnaud Barjonnet a 45 ans. Il est romarimontain, préparateur de véhicules neufs au sein d’une concession automobile. Souffrant d’un diabète de type 2, il a décidé de se lancer un beau défi pour prouver que le maladie n’est pas un frein à la pratique du sport ! Il participera en effet à une épreuve de marche le 30 avril et le 1er mai prochains. 

Il s’agit de la marche Maurice Chevalier, d’une distance de 54,2 kilomètres, effectuée en 2 étapes. « Ayant participé à plusieurs courses de grand fond en tant qu’accompagnateur, je souhaite maintenant me lancer le challenge d’effectuer cette marche en 2022 en tant que marcheur », affirme Arnaud Barjonnet. « Ce challenge est d’autant plus important pour moi que je fixe cet objectif comme un défi contre la maladie ». S’il a décidé de se lancer dans cette aventure, c’est notamment : « afin de me prouver à moi même et à l’ensemble des sportifs ou non sportifs que la maladie n’est pas un frein à la pratique d’un sport », explique le romarimontain. « J’ai un bonne connaissance de ce type de compétition, ayant participé de nombreuses fois à l’accompagnement de sportifs, où j’ai eu le grand honneur de faire partie de l’équipe du russe Dimitri Osipov, dans le cadre de la marche mythique Paris Alsace (420 kms) en 2018 et La marche Grand Est en 2019 (142 kms) et avec Michael Jacquemin en 2019 lors du Paris Alsace ».

Qu’est-ce que le diabète de type 2 ?

Les personnes atteintes de diabète de type 2 sécrètent de l’insuline, mais cette hormone régule avec moins d’efficacité le taux de sucre dans leur sang. Ce taux, appelé glycémie, reste anormalement élevé après un repas. Petit à petit, le pancréas s’épuise à sécréter des quantités croissantes d’insuline. Également appelé diabète gras, ou diabète non insulinodépendant, le diabète de type 2 touche surtout les personnes en surpoids ou obèses, sédentaires, le plus souvent après 45 ans. Il représente 90 % des cas de diabète après 60 ans. Une étude de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) estime que 5 % de la population française (environ 2 millions de personnes) souffre de diabète de type 2.

La marche Maurice Chevalier se déroulera en deux étapes. Une première au départ de Domrémy la Pucelle, avec une arrivée à Gironcourt sur Vraine, soir 39,7 kilomètres. Départ à 15h, arrivée avant 22h15. La seconde au départ de Bocquegney, avec arrivée à Epinal, soit 14,5 kilomètres. Départ 11h, arrivée avant 13h30. Arnaud Barjonnet participera à cette épreuve à côté de marcheurs professionnels. L’objectif est de réaliser le défi et non de gagner la course. Un beau défi qui demande de la préparation. Par ailleurs, la présence de son entourage familial et professionnel est importante dans sa démarche. « Ce défi est possible grâce à ma compagne Carine qui m’encourage et suit de prêt ma maladie ». Son employeur est son premier sponsor, mettant à sa disposition un véhicule suiveur.

Il est possible de soutenir le romarimontain dans la préparation de son projet de challenge contre la maladie. Plusieurs possibilités de partenariats et de sponsorings sont notamment envisageables. « Ce défi étant simplement un défi personnel, l’objectif n’est pas de récolter des fonds mais au contraire de bénéficier d’apports techniques et matériels ». Pour en savoir plus, contactez Arnaud Barjonnet à arnaud.barjonnet88200@gmail.com, au 0770128770, ou rendez-vous sur la page Facebook du défi.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.