Search
vendredi 19 août 2022
  • :
  • :

Point sur la situation sanitaire : 30 000 personnes non vaccinées dans les Vosges

image_pdfimage_print

Le préfet Yves Séguy a fait un point sur la situation sanitaire dans les locaux du laboratoire Analysis de la Voivre à Epinal. Si la vaccination reste l’axe prioritaire pour freiner la pandémie de COVID, les tests en laboratoire, en pharmacie et les autotests sont actuellement très demandés.

Gérard Lefaure, président du laboratoire Analysis confirme le choix de nombreux spinaliens et vosgiens de se faire tester massivement. Rien que le lundi de la rentrée des vacances d’hiver, 2 700 tests PCR ont été réalisés en une journée. Actuellement la moyenne est redescendue à environ 1 500 tests par jour. Et de souligner « Juste avant Noël, 90% des résultats positifs détectaient le variant Delta. Et à peine quelques jours après, la semaine de Noël, 70% étaient positifs à Omicron ».

Des propos confirmés par Claire Cornelise, pharmacien, membre de l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS). « Les pharmacies ont une activité soutenue pour la vaccination et les tests en plus de l’activité habituelle. Le travail des officines est représenté par 90% de vaccinations et 75% de tests antigéniques. En moyenne 26% sont positifs, ce qui représente une personne sur quatre. Mercredi dernier, c’était 46% de résultats positifs ! »

La vaccination enjeu prioritaire

Le contexte sanitaire dans le département reste sur une tendance à la hausse. En effet, le taux d’incidence pour le département des Vosges atteint 1 752,3 pour 100 000 habitants au 9 janvier 2022 contre 41,4 au 9 novembre 2021. En comparaison, le Grand-est affiche un taux d’incidence de 2 245 pour 100 000 habitants légèrement en dessous de la moyenne nationale à 2 811 pour 100 000 habitants.

30 000 personnes ne sont pas encore vaccinées

Dans les Vosges, 30 000 personnes ne sont pas encore vaccinées, dont environ 3 800 personnes âgées de plus de 80 ans. Des chiffres que regrette le Préfet. « Dans le département, plus de 51,6% des vosgiens ont reçu leur 3ème injection. Mais on peut vacciner encore plus. Nous allons développer et amplifier les opérations « aller ver » dans les quartiers, dans les communes ». Le centre de vaccination d’Epinal va disposer prochainement d’un lieu de dépistage, notamment à l’attention des professionnels qui ont besoin de résultats rapides dans le cadre de leurs fonctions. Une cellule de suivi des chiffres des contaminations remonte quotidiennement les résultats au niveau national.

Le département des Vosges ne compte pas aujourd’hui de clusters dans les maisons de retraite. Très peu de classes sont fermées. L’enjeu majeur reste que le maximum de personnes éligibles reçoivent leur dose de rappel sous peine de voir leur pass sanitaire invalidé.
Prochaines vaccinations sans rendez-vous : Etival-Clairefontaine Lundi 17 janvier 2022 de 14h00 à 18h00 (Salle des fêtes) et à Senones Mardi 18 janvier de 14h00 à 18h00 (Salle des fêtes). Tous les horaires des centres de vaccination sur www.vosges.gouv.fr 




6 réactions sur “Point sur la situation sanitaire : 30 000 personnes non vaccinées dans les Vosges

  1. Les kinés magic

    J’ai mal au coeur a cause des comportements INACCEPTABLEs de certains et certaines.

    Début décembre il y’a eu des grèves et des rassemblements à Remiremont puis sur Paris pour certains et certaines, pour dénoncer la loi RIST et permettre à certains toubibs de démissionner de leur contrat à 18 euros de l’heure pour en toucher 50 pour être payer en intérimaire.
    Une sorte de pression insupportable, imposée à un directoire bien courageux de faire tourner un hôpital malgré tant de difficultés économiques et en personnel, Celà dit au passage.
    Question l’augmentation des cas très nombreux de Covid 19, et d’hospitalisations sont elle en lien où est ce une coïncidence qui ne peut être reliée à ces éléments factuels?
    Remiremont doit redevenir une ville exemplaire. Les fêtes , les rassemblements de type grèves, peuvent être remis à plus tard.
    Soyez solidaire et responsables comme nous essayons tous de le faire.merci pour votre compréhension.

    répondre
  2. FanFan88

    La verticalité de l’État dans toute sa splendeur. Ah quand l’obligation vaccinale? Et pourquoi pas la grippe et la gastro à l’avenir ?

    répondre
  3. Laurent

    Bonjour . Mr le préfet constate et regrette qu’il y ai encore 30000 vosgiens de tous les âges non vaccinés . Suite à cette déclaration , pourrait-on savoir quel est le nombre ou le poucentage d’hommes politiques vaccinés dans les Vosges , car j’estime que ce ce n’est pas indiscret .Avant de proposer le vaccin à tous , il vaut mieux penser à certaines personnes , notamment politiques qui côtoient énormément de public plutôt que d’insister auprès de gens qui ne voient que peu de monde , surtout dans les campagnes . Et par la même occasion , je trouve complètement anormal que le pass vaccinal (voté par les députés et sénateurs) ne soit pas demandé pour les députés et sénateurs se rendant à leur hémicycle .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.