Search
mercredi 26 jan 2022
  • :
  • :

Remiremont : après la polémique, le temps des travaux D’importants projets immobiliers vont se concrétiser en 2022

image_pdfimage_print

DSC_0851

L’actualité romarimontaine de la fin d’année 2021 a été marquée notamment par ce que l’on peut appeler « l’affaire de la fête à la mairie ». Une fin de soirée musicale et bien arrosée, apparemment dans le salon des mariages de l’Hôtel de Ville, qui a suscité une polémique. Des vidéos et photos ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Une plainte ayant été déposée contre X, le maire de la commune ne souhaite pas actuellement s’exprimer sur le sujet, suivant les conseils de son avocat. Nous vous informerons de la suite éventuelle de ce dossier sensible prochainement. En attendant, tournons nous vers les projets prévus à Remiremont pour l’année 2022. D’importants travaux vont être engagés au cours des prochains mois dans plusieurs quartiers.

« L’équipe est au travail », affirme Jean Benoît Tisserand. Des travaux vont être réalisés ou commencé au cours de l’année. « Des projets sur lesquels on travaille depuis des mois ». De la voirie, de l’éclairage public, des projets immobiliers. L’objectif : « mettre le paquet sur le centre ville », explique le maire. « Mais on veille tous les ans à ce qu’on traite une rue dans chacun des quartiers ». La municipalité se réjouit de voir des investisseurs choisir la ville. « C’est qu’ils croient dans l’avenir de Remiremont ». Intéressons nous pour commencer au cas de la rue des Capucins, où plusieurs réalisations importantes sont prévues.

Ouverture d’un hôtel à l’ancienne Banque de France

Il y a tout d’abord l’ancienne Banque de France, « un bâtiment emblématique de Remiremont ». Les travaux de transformation qui déboucheront sur l’ouverture de DSC_0855l’Hôtel Best Western Signature Collection « Le ChaPître » sont déjà bien entamés. « Çà va nous apporter un outil touristique en plein cœur de ville. C’est bénéfique globalement pour tout le tissu économique local », affirme le maire. « La municipalité a été vraiment à l’initiative, en faisant l’acquisition de la Banque de France ». En décembre 2019, le conseil municipal de Remiremont avait en effet voté l’acquisition et la cession de l’ancien bâtiment de la Banque de France, sur une idée de Jean Hingray, alors maire de la commune.

Le nouvel établissement sera installé dans plusieurs bâtiments. Il sera nommé « La ChaPître ». Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, « c’est un nouveau chapitre de l’histoire familiale », explique Emilie Claudel, également PDG du Lafayette à Epinal. Il y a aussi, bien évidemment, une référence historique au chapitre des chanoinesses de Remiremont. Par ailleurs, DSC_0856dans chapitre, il y a « pître ». C’est un hôtel qui casse un petit peu les codes. Il s’agira en effet d’un hôtel spa 4 étoiles, résolument moderne dans son cadre « classique », et qui réserve quelques surprises. L’hôtel sera réparti sur quelque 5 bâtiments. L’une des ambitions affichées est de créer une véritable offre de spa, avec sauna, hammam, douche sensorielle.

Plusieurs projets immobiliers importants : des logements en centre ville

A quelques mètres de là, au centre de la rue, la maison Puton est également en travaux depuis plusieurs semaines. Il est prévu d’y installer une dizaine de logements hauts de gamme. Encore un peu plus loin, à l’autre bout de la voie, se trouve leInkedDSC_0859_LI bâtiment de l’ancien cinéma Le France. D’une surface utile de 539 m², il a été acquis par la commune en 1990. Après la fermeture de l’établissement, l’avenir de ces locaux a été en question. « On a étudié toutes les possibilités », affirme le maire Jean Benoît Tisserand. Notamment la création d’un espace pour proposer des activités culturelles. Cette option a été écartée, de nombreuses salles existant déjà. D’autant que le coût de rénovation et de mise aux normes aurait été important.

Un couple de romarimontains a finalement décidé d’acquérir le bâtiment de l’ancien cinéma. La commune a reçu une offre de Monsieur et Madame Ane, pour la somme de 100 000 euros. Les travaux, qui doivent aboutir à la création de plusieurs maisons, DSC_0862devraient démarrer toute fin 2022 ou en 2023. Les investisseurs vont également acquérir la maison dite « Jules Méline », située rue des prêtres, pour 330 000 euros. L’objectif est de créer des logements haut de gamme. Le bâtiment appartenait à la mairie et accueillait l’école de musique. « Cette école a été transférée dans les locaux de l’ancienne Sécurité Sociale », explique le maire. L’immeuble nécessitait « une remise en conformité intégrale ».

Accessibilité, ascenseur, électricité, fenêtres, pas moins de 700 000 euros de travaux étaient estimés. « Le choix qui a été opéré, c’est de trouver des solutions de relogement pour les associations ». Ainsi, le Club Vosgien, la Société d’Histoire Locale, les Anciens Combattants, la Médecine Scolaire et les syndicats ont été installé ailleurs dans la ville. Le bâtiment a étéInkedDSC_0846_LI vendu à des investisseurs. « C’est une opération plus que bénéfique pour Remiremont. On économise 700 000 euros » de travaux. 12 logements doivent être créés. « Çà va redonner une nouvelle vie à ce bâtiment », historiquement la maison de la famille Méline. Le prix de la vente, 330 000 euros, va être réinjecté dans des travaux d’accessibilité ailleurs.




16 réactions sur “Remiremont : après la polémique, le temps des travaux

  1. le coquet

    le maire ne manque pas de culot pour faire oublier la soirée arrosée en mairie !

    tous ces projets ne sont pas des projets de la ville mais des projets portés par des privés

    au pays des aveugles, les borgnes sont rois

    répondre
    1. emilien

      franchement je ne connais pas celui qui reproche au maire cette soirée arrosée et qui en a fait de la publicité ! un jaloux qui veut se rendre intéressant !qu’ il penne la place du maire ..il pourra nous démontrer la hauteur de sa valeur …en attendant cette personne ferait mieux de rentrer en campagne contre omicron et si pari gagné il pourra monter sur la plus haute marche des parvis

      répondre
      1. max

         » »’celui  » » »qui reproche dites vous ,??? voyons il n’est pas le seul croyez moi ……….et pas de jaloux pour autant…….non………simplement , des personnes qui ont encore des valeurs républicaines entre autres……..

        répondre
      2. à ke kuku.

        On ne peut pas dire que lors de cette soirée arrosée, le maire ait revetu son habit de chevalier anti Omicron…
        C’est justement la chose que l’on reproche au premier édile.

        répondre
      3. Voooosges que j'aime

        Comportement indigne et non assumé par un 1er edile voulez vous dire Emilien et Emilie ?

        Un maire est un 1er de cordée. Il donne l’exemple et donne la direction. L’aveu de faiblesse n’est pas recevable à cette position

        C’est lamentable venant d’un enseignant qui DOIT transmettre des valeurs aux enfants qui lui sont confiés.

        Tout cela manque de classe.
        S’il aime notre ville il demissionne puisqu’il ne peut être révoqué, ni demis

        répondre
        1. Micky88

          Vous avez tellement raison mais pour démissionner il faut avoir force, courage et honneur.

          Nous verrons…

          Je pense d’ailleurs que c’est au conseil municipal de démissionner.

          Les dés étaient pipés dès le départ et ceux qui ont voté Hingray se sont retrouvés avec un maire qui a été dans les conseils municipaux de Didier, chargé notamment, me semble-t-il, de l’urbanisme et donc :

          – de la Filature et son écoquartier (éco pour écologie ou pour économique ?) bouchonné comme une vieille piquette, peut-être l’endroit le plus pollué de la ville à certaines heures avec encore pleins de locaux vides… Tu m’étonnes…

          – du boulevard Thiers qui semble être, avec ses voitures garées péniblement en marche arrière, un grand parking de VO d’une concession automobile.

          N’oublions pas non plus que Remiremont qui avait retrouvé sa place de présidence de la com-com (il serait intéressant qu’un journaliste creuse un peu le sujet, pour expliquer certains votes, comme si d’aucuns savaient que cette présidence ne durerait que quelques semaines…

          Les grands électeurs peuvent être ficelles…)

          En résumé, on a perdu lors de cette envolée vers le Sénat, le maire qui avait été élu par le peuple et par le conseil municipal et surtout la présidence de la com-com aux super-pouvoirs économiques, sociaux, sociétaux au profit, si j’ose dire, d’un débarqué embarqué dans au moins une soirée dissolue dans des bâtiments publics et symboliques.

          De dissolu à dissolution, il n’y a qu’un pas me direz-vous.

          Franchissons le et remettons les compteurs à zéro et sauvons cette ville qui est redevenue la belle endormie.

          Tiens ! Prenons exemple sur Plombières, ils n’ont pas un rond, il multiplie les actions, les invitations, les manifestations, ils passent en TV nationale.

          Je ne peux imaginer ce que nous pourrions faire pour Remiremont et son attractivité si le conseil de Plombières donnaient quelques cours à nos élus… ou pas élu.

          répondre
  2. Paul

    Il apprend vite notre Maire, décidément ce n’est pas un si mauvais politique que ça …, il conseil, commente, reformule, rédige, donne son avis, prends des décisions, fait appliquer, contraint ; oui mais tout ça c’est pour le peuple, maintenant qu’il n’en fait plus parti, rien ne l’y oblige, lui. L’habit rattrape le moine, alors il transgresse, profite, abuse, dit noir le matin et fait blanc le soir. Homme politique, ta liberté commence là ou tu arrêtes celle d’autrui, en overdose tu t’en enivres.
    « Remiremont après la polémique, te temps des travaux », quel titre ! Bravo
    Merci aux hommes politiques, merci aux médias

    répondre
  3. Voooosges que j'aime

    Sans etre un expert, tout un chacun a compris que le temps est à garder l’immobilier valeur refuge et à investir dans les gros travaux puisque les taux d’emprunt sont à 0 % que l’on soit un menage ou une collectivité

    A Remiremont nous sommes des originaux
    Notre Mairie est à contre courant pourquoi ?
    Notre Maire ne respecte pas la maison commune
    Notre Maire a mis tout en oeuvre pour gagner de la couverture médiatique

    Il est facile de brader le patrimoine et de mettre à son credit des travaux faits par le privé

    Pour les « travaux » du Maire nous attendons
    Une transparence des offres de vente des immeubles et du bien public
    Une action pour le Coeur de ville
    Un travail sur la mobilité
    De saisir toutes les opportunité des plans de relance au profit des équipements et de la qualité de vie
    Des trottoirs et des rues propres (ce midi la rue devant l’hopital ressemblait à une rue d’une capitale africaine )

    Juste de remplir sa mission pour laquelle il a ete elu. Rien de plus

    répondre
    1. Micky88

      Maire par abandon…, pas élu par les Romarimontains.

      Attention le maire actuel n’a jamais été élu mais a profité d’un montage politicien remarquable digne d’un lecteur néanmoins peu attentif du Prince de Machiavel tellement ça n’a surpris personne.

      Exit Didier, on change de file, on embraye sur Hingray, on patiente un peu et on démarre premier au feu vert quand le Palais du Luxembourg ouvre ses portes à l’Elu élu par les grands électeurs.

      Quand la coupe est pleine il faut la boire jusqu’à la lie, dans le cas présent on pourrait même oser dire jusqu’à l’hallali avec sons et lumières et prêts de ceinture tricolore dans la salle des mariages politiques douteux.

      Une petite photo ? Non un clip Chef ! Et puis une vidéo, des réseaux sociaux.

      Lillois et Lyonnais étaient informés avant nous.

      Ben voyons !

      répondre
      1. JOSEPHE88

        C’est bien agréable de lire qu’il y a des Vosgiens et sans doute des Vosgiennes qui ont tout compris. La bonne appréhension de certaines élections est tellement rare que la naïveté de certains grands électeurs, pourtant sensés être du sérail, en devient consternante.
        En la matière, les émules de Machiavel ont encore de beaux jours devant eux.

        répondre
  4. Laurent

    Bravo remiremont info . On dirait que vous êtes seulement au courant de cette soirée , vous n’en avez jamais parlé de cette façon. C’est vrai que ce maire est habile , il resaisit vite le sérieux en croisant les doigts afin que son histoire tombe à l’eau …Mais bon , c’est vrai que la classe politique peut se sentir protégée , puisque les députés et sénateurs non vaccinés n’auront pas à présenter le pass vaccinal voté par l’hémicicle (article paru dans Le Parisien)….Il est temps pour nous de se réveiller, sauf pour ceux qui vont encore trouver ça normal !

    répondre
  5. D. Schlesinger

    J’espère que ce n’est pas le contribuable romarimontain qui va payer les honoraires de l’avocat de M Tisserand.
    Il ne manquerait plus que ça.
    Le courageux conseil municipal dans sa grande solidarité avec le maire serait bien capable de voter un budget pour le rémunérer.

    répondre
  6. Petit nain

    L’ancien bâtiment de la banque de France, acquis pour la somme symbolique de 400.00 € et vite revendu…………..Dans la foulée a Mme Claudel …. Pour la même somme. Cela me fait penser au film « cousin, cousine ». Mais chut…. Pas de favoritisme !!.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.