Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

La Bresse : pose d’enrobé à froid dans les nids de poule

image_pdfimage_print

2

Des nids de poule se forment actuellement à plusieurs endroits sur la commune. Au
départ, ceux-ci créent une simple fissure dans la route, dans laquelle l’eau va s’infiltrer.
Puis avec les phases de gel et de dégel, la fissure va s’amplifier en profondeur et en
surface et le nid de poule va peu à peu se former. Dans un premier temps, il est
impossible de faire une réparation définitive, en raison du froid, qui interdit l’utilisation
de techniques d’enrobés à chaud.
Il s’agit donc de procéder au balayage du nid de poule, puis d’appliquer un enrobé à
froid. C’est un matériau homologué qui est plutôt malléable. Il est placé dans des trous
qui font au minimum 4 cm de profondeur, et l’enrobé durcit et comble le trou de façon
temporaire.
Cette technique est utilisée à la suite des premiers froids, surtout à la suite d’un redoux.
L’opération est souvent répétée car de nouveaux désordres apparaissent rapidement,
toujours avec ce même phénomène de gel-dégel.
Dans un deuxième temps, nous intervenons aux beaux jours. Et deux options sont
possibles : si il faut intervenir sur des fissures ou sur un ou quelques nids de poule, un
point à temps est procédé. Il s’agit d’un gravillonnage en surface avec un mélange de
bitume et de cailloux. Ce mélange est souple et permet de remplir les fissures et
d’étanchéifier l’enrobé posé en hiver. Si par contre, la surface à traiter comporte un
nombre important de nids de poule, une purge localisée de la couche de roulement est
procédée : c’est à dire que la couche dégradée est rabotée sur 6 cm d’épaisseur et un
nouvel enrobé à chaud est posé.

L’enrobé à froid est temporaire et implique que cela soit repris quelques mois plus tard,
mais il reste le meilleur moyen de stopper la propagation de l’effet de nid de poule. Et
selon les méthodes, il faut une température minimum de 15° pour poser l’enrobé à chaud
correctement. Si cet enrobé était posé avec les températures actuelles, une bosse à la
place du trou se formerait. En effet, avec le froid, l’enrobé à chaud est difficile à manipuler
et se durcit très vite. Il est donc difficile à poser et n’apporte pas une bonne solution. Dans
les Vosges, et d’autant plus en altitude, nous attendons généralement le mois d’avril pour
commencer la pose d’enrobé à chaud.
Et côté calendrier, nous sommes tributaires du temps, mais également des urgences en
fonction de l’importance des dégâts.

Communiqué de la Mairie




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.