Search
samedi 21 mai 2022
  • :
  • :

Incendies à la boulangerie Pinot : « On a relevé la tête, même si ça reste une blessure » La relaxe de plusieurs suspects, une décision difficile à encaisser pour les victimes

image_pdfimage_print

P1280862

Photo d’illustration 

En 2016 et 2017, la boulangerie Pinot de La Bresse a été victime d’une série d’incendies. Depuis, la lumière n’a pas encore été faite sur ces événements. Ce jeudi, au tribunal d’Épinal, trois suspects ont été relaxés. Une décision difficile à encaisser pour les victimes.

« Ça reste amer pour nous », affirme Sébastien Pinot, patron des boulangeries du même nom. « Il y a des éléments de l’enquête qui restent troublants et qui restent sans réponse ». L’entrepreneur voit dans la relaxe prononcée un échec de l’institution judiciaire à faire émerger la vérité. « C’est les victimes qui subissent, malgré tout ». Plusieurs années après les faits, le souvenir de ces événements reste vif. « Il y a des plaies qui ne sont pas refermées. C’est un traumatisme ». La crainte d’un nouvel incendie subsiste. « Ça reste quand même une énigme, un point d’interrogation. On a envie de comprendre ». Malgré toutes ces difficultés, « l’entreprise de La Bresse se porte excellemment bien » aujourd’hui. « On a relevé la tête, même si ça reste une blessure », affirme Sébastien Pinot. « On a répondu par le courage et le travail ».




Une réaction sur “Incendies à la boulangerie Pinot : « On a relevé la tête, même si ça reste une blessure »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.