Search
dimanche 3 juil 2022
  • :
  • :

Remiremont : des vitrines retrouvent quelques couleurs, avec la marque « Vosges Secrètes »

image_pdfimage_print

Vous l’avez peut être remarqué ces derniers jours. Quelques vitrines commerciales romarimontaines retrouvent des couleurs. Au travers de la marque « Vosges Secrètes », la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales (CCPVM), en lien avec les communes, propose aux propriétaires de cellules commerciales vacantes depuis plusieurs mois, sur tout le territoire intercommunal, d’habiller leurs vitrines. 

Ainsi deux premières boutiques romarimontaines, situées rue des Prêtres et rue de la Xavée, ont bénéficié depuis ce jeudi matin de cette initiative et retrouvent des couleurs. Cette réalisation portée par la CCPVM en concertation étroite avec la mairie de Remiremont permettra à de potentiels nouveaux gérants ou acquéreurs de se projeter dans ces locaux plus attractifs. Ces supports réalisés et financés par la CCPVM mettent également en avant les atouts naturels et touristiques du territoire.

 




3 réactions sur “Remiremont : des vitrines retrouvent quelques couleurs, avec la marque « Vosges Secrètes »

  1. Lucie

    LE CACHE MISERE ça ouvre ça ferme , la représentation du nouveau centre ville de nombreuses villes et villages de France où les zones commerciales qui continuent tjrs et encore de s’agrandir , avec des autorisations de nos élus qui pleurent que leurs bourgs sont morts et la recrudescence de pas de porte à vendre qui ont du mal de tenir la route . On ne peut pas tout avoir , tout le monde se bouffe la tronche, ça devient compliqué pour les petits .Mais avouons on l’a tous bien voulu , et surtout on a bien été conditionné depuis de longues années dans ce sens et maintenant on pleure après avoir été très naïf sur le futur . ;

    répondre
  2. chouki

    Et c’est glorieux ?
    De plus, avec des tarifs de parkings excessifs et une « police du parcmètre » pointilleuse tout est fait pour repousser le chaland en dehors du centre de Remiremont sur les zones commerciales.
    Le romarimontain semble toutefois satisfait de sa tiers mondialisation locale et c’est bien là l’essentiel finalement.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.