Search
lundi 6 fév 2023
  • :
  • :

Le Val d’Ajol : l’entreprise De Buyer finance la plantation de 1 400 arbres L'objectif est de "soigner une surface boisée détériorée par les attaques de scolytes"

Écouter cet article
image_pdfimage_print

276068263_10158691015959290_1486669710640118209_n

Photos par De Buyer France

Les attaques de scolytes ont détérioré de nombreuses surfaces forestière dans les Vosges, et notamment sur le territoire de la commune du Val d’Ajol. Une situation qui pousse à réagir, à repenser la composition des forêts, et bien sûr à replanter. Il y a quelques jours, une quinzaine d’arbres était plantée sur les 1 400 financés par l’entreprise De Buyer et protégés par la scierie Lecomte.

« Nous sommes fiers de nous mobiliser auprès de notre ville, le Val d’Ajol, et de l’Unité Territorial de l’ONF pour reboiser nos forêts », affirme l’entreprise De Buyer. L’objectif de l’opération est de « soigner une surface boisée détériorée par les attaques de scolytes ». C’est un chantier de grande envergure qui a été lancé. « Une belle opération de mécénat de la part de notre fleuron d’ustensiles de cuisine au profit de la forêt communale indivise entre Le Girmont-Val d’Ajol et Le Val d’Ajol », se réjouit la mairie. « Petit à petit, notre forêt se reconstruit ! ». De nouvelles essences sont sélectionnées pour cette opération. Notamment du pourtour méditerranéen. Le cèdre de l’Atlas, le pin Laricio de Corse, le châtaigner, le chêne Sesille, etc. Ces arbres sont supposés être plus adaptés au climat des années à venir. Un choix similaire a été fait pour la forêt de Remiremont. On insiste sur la diversité des essences pour organiser le reboisement. Il s’agit de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, en quelque sorte. C’est un peu un pari sur l’avenir.

276068263_10158691015959290_1486669710640118209_n

Photos par De Buyer France

Les attaques de scolytes ont détérioré de nombreuses surfaces forestière dans les Vosges, et notamment sur le territoire de la commune du Val d’Ajol. Une situation qui pousse à réagir, à repenser la composition des forêts, et bien sûr à replanter. Il y a quelques jours, une quinzaine d'arbres était plantée sur les 1 400 financés par l'entreprise De Buyer et protégés par la scierie Lecomte.

« Nous sommes fiers de nous mobiliser auprès de notre ville, le Val d'Ajol, et de l’Unité Territorial de l'ONF pour reboiser nos forêts », affirme l’entreprise De Buyer. L’objectif de l’opération est de « soigner une surface boisée détériorée par les attaques de scolytes ». C’est un chantier de grande envergure qui a été lancé. « Une belle opération de mécénat de la part de notre fleuron d'ustensiles de cuisine au profit de la forêt communale indivise entre Le Girmont-Val d'Ajol et Le Val d'Ajol », se réjouit la mairie. « Petit à petit, notre forêt se reconstruit ! ». De nouvelles essences sont sélectionnées pour cette opération. Notamment du pourtour méditerranéen. Le cèdre de l’Atlas, le pin Laricio de Corse, le châtaigner, le chêne Sesille, etc. Ces arbres sont supposés être plus adaptés au climat des années à venir. Un choix similaire a été fait pour la forêt de Remiremont. On insiste sur la diversité des essences pour organiser le reboisement. Il s’agit de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, en quelque sorte. C’est un peu un pari sur l’avenir. [gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="340387,340386,340384"]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.