Search
samedi 21 mai 2022
  • :
  • :

Plus de 60 musiciens réunis pour un stage de cinq jours à Remiremont Un concert sera donné ce samedi soir à Saint-Nabord

image_pdfimage_print

 

DSC_1692

Pendant 5 jours, des musiciens issus de plusieurs harmonies et cours se réunissent à Remiremont à l’occasion d’un stage d’orchestre organisé par l’Ecole intercommunale de Musique Le Cube et la Fédération Musicale des Vosges. Un événement annuel de retour après une longue interruption du fait de la crise de la Covid-19.

Après deux ans de report, quelque 65 stagiaires Vosgiens, Meurthe-et-Mosellans et Alsaciens , instrumentistes à Vents, Cordes et Percussions, participent à ce stage encadrés par 13 professeurs. Depuis mardi, les séances d’apprentissage et de répétition s’enchaînent, sur le site de l’Ecole Intercommunale à Remiremont et au lycée Jeanne d’Arc. De 9h30 le matin et jusqu’à 18h, les musiciens travaillent des petites formations jusqu’au grand orchestre. « L’objectif, c’est de leur faire jouer des pièces qu’ils n’ont pas forcément la possibilité de d’aborder dans leurs harmonies », explique Pierre-Marie Budelot, Directeur de l’Ecole. « Le but, c’est de se rencontrer, sur un répertoire nouveau (…) Leur proposer un effectif complet ». En effet, disposer de l’ensemble des instruments nécessaires permet de travailler sur des partitions autrement inaccessibles. « Les stagiaires découvrent complètement les partitions quand ils arrivent ». La majorité des musiciens est composée de vosgiens, du Thillot, de Bussang, de Gérardmer, du Val d’Ajol, de Vittel. Il y a aussi quelques nancéens et alsaciens.

« Il y a toujours un petit noyau de fidèle », affirme Pierre-Marie Budelot. On constate aussi « un renouvellement intéressant ». Le plus jeune des stagiaires a environ 8 ans, le plus ancien près de 70 printemps. Cela rempli bien l’un des objectifs du stage : « faire se rencontrer des musiciens (…) que les jeunes partagent aussi avec des anciens ». Pour cette édition 2022, l’équipe gagne en diversité : « La nouveauté cette année, c’est qu’on accueille des cordes ! ». Un ensemble qui vient s’ajouter aux percussions et aux vents. Les musiciens travaillent sous la direction du chef Enrique Francisco Segura, agentin d’origine. Installé à Paris, celui ci dirige un orchestre à Boulogne-sur-mer. Ce vendredi après-midi, il accompagne la soixantaine de musiciens à un peu plus d’un jour du concert de restitution. Rendez-vous est en effet donné aux spectateurs à la salle Europe du Centre Socio Culturel de Saint-Nabord, ce samedi 23 avril à 20h30. Entrée libre.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.