Search
vendredi 1 juil 2022
  • :
  • :

Remiremont : Maxime Miesch remporte deux médailles au concours MAF en gravure sur pierre

image_pdfimage_print

Maxime Miesch, actuellement en formation au lycée Camille Claudel de Remiremont, a obtenu une médaille d’or départementale et une médaille d’argent régionale pour la pièce présentée au concours MAF en gravure sur pierre. Un nouveau succès après sa participation l’an dernier en marbrerie. 

« C’est un jeune passionné qui a démarré la gravure il y a 8 mois », affirme Pascal Villemin, proviseur de l’établissement. « Toute l’équipe est très fier de lui ». Revenons brièvement sur le parcours du lauréat. Maxime Miesch a tout d’abord obtenu un Baccalauréat professionnel dans le bois, en Alsace, sa région natale. « J’ai découvert le métier de la pierre un peu plus tard », explique-t-il. Il venu visiter le lycée Camille Claudel à Remiremont, spécialisé dans ce domaine. « Çà m’a tout de suite plu ». Il passe tout d’abord un CAP marbrier du bâtiment, alternance entre Remiremont et l’Alsace. Ce qui l’a attiré dans la pierre, c’est « le travail de la matière », explique-t-il. « C’est génial de pouvoir modeler quelque chose ». Maxime Miesch a participé l’année dernière au concours du Meilleur Apprenti de France (MAF). Il a alors remporté une médaille d’or Grand-Est en marbrerie.

Il découvre ensuite la gravure. Il est actuellement en première année. Lors qu’est arrivé le concours MAF gravure sur pierre, « je me suis dit : pourquoi ne pas tenter le coup ? ». Et le défi est relevé, puisqu’il repart avec une médaille d’or départementale et une médaille d’argent régionale. Le sujet réalisé est une plaque sur le thème des templiers. Un bouclier avec une épée en bas relief. « Avec divers effets de texture sur la pierre », et des inscriptions. Le graveur a aussi du préparer un dossier. Le concours est anonyme. Un jury se déplace, et attribue des points en fonction de divers critères. Le travail de Maxime Miesch a remporté un franc succès. Il faudra au graveur encore une année pour obtenir son diplôme. Il envisage ensuite une formation en commande numérique, puis peut être ouvrir une entreprise. La pierre est pour lui un métier, qui a « énormément de richesse ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.