Search
lundi 28 nov 2022
  • :
  • :

SOS Massif des Vosges dénonce un nouveau projet d’aménagement « Au sommet du Hohneck, bientôt un Casino, une piste de karting et un Centre commercial » ?

Écouter cet article
image_pdfimage_print

mountains-6282217_960_720

Photo d’illustration 

L’association SOS Massif des Vosges dénonce dans un communiqué un nouveau projet d’aménagement concernant les sommets vosgiens. La création d’un « circuit pour fauteuils d’handicapés ». L’association alerte : « S’il se réalisait, cet aménagement supplémentaire, après avoir défiguré et artificialisé un site naturel protégé ». 

Découvrez l’intégralité du communiqué ci dessous :

Communiqué de SOS Massif des Vosges

• Après avoir multiplié les places de parking sur le sommet du Hohneck

• Après avoir élargi et goudronné par petites touches la route d’accès pour créer des places de stationnements supplémentaires

• Après avoir « restructuré » et « aménagé » les sentiers d’accès fortement dégradés

Nous constatons aujourd’hui

• Une saturation du parking les jours de beau temps et un stationnement sauvage allant parfois jusqu’à bloquer l’accès

• Des voitures stationnées tout au long de la route

• Une explosion des dégradations de la chaume et des sentiers tout autour du sommet transformé lui même en terrain vague ou quelques graminées tentent vainement ici et là d’exister.

– Confronté à ce site exceptionnel dont la dégradation se poursuit et s’accélère et devient une zone de désolation,

– Confronté à l’inefficacité criante de toutes les décisions qu’il a prises et de toutes les actions qu’il a entreprises jusqu’alors, le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges décide de prendre le problème à bras le corps et d’appliquer la même méthode pour refaire les même erreurs, mais cette fois ci, connecté en mode grandiose.

Le Parc a donc décidé de procéder au « réaménagement » et à la « restauration » du sommet et de ses abords, puis de « restaurer » les sentiers d’accès au sommet.

Les termes employés laisseraient penser qu’une fois de plus le Parc se complaît dans ses erreurs et son tropisme routinier, et qu’après quelques petits travaux pompeusement inaugurés et généreusement médiatisées, les choses redeviendraient comme avant jusqu’à la prochaine fois.

Il n’en est rien, derrière le terme de « réaménagement » se dissimule un projet de création d’un circuit pour fauteuils d’handicapés zigzagant au départ du parking sur le sommet pour accéder sur une plate-forme surplombant le cirque glaciaire du Wormspel et passant dans les chaumes du côté de la Réserve naturelle du Frankenthal-Missheimle.

Un cabinet d’architecture Géromois ayant déjà été sollicité sur ce projet à ce jour. S’il se réalisait, cet aménagement supplémentaire, après avoir défiguré et artificialisé un site naturel protégé, ne fera qu’aggraver sa dégradation et exigera à n’en pas douter la création de places de parkings supplémentaires. Qu’on ne nous oppose pas l’argument de l’accès pour les handicapés, nous pensons qu’ils sont en droit, au même titre que les valides, de bénéficier des beautés de la nature, il existe d’ailleurs déjà pour cela des fauteuils tous terrains adaptés.

Le prétexte de l’accès aux handicapés n’est en réalité qu’une misérable tentative de justifier la furie d’aménagements artificiels portée par les offices de tourisme, le Parc et les collectivités dont la politique à très courte vue mène tout droit au gouffre.

Devant de tels projets insensés qui ignorent totalement les réalités de notre monde et contribuent à nous précipiter chaque jour un peu plus vers la catastrophe, il est plus que temps de faire preuve de détermination et si possible d’un peu d’intelligence. Concernant le sommet du Hohneck, une des solutions consiste à fermer la route d’accès aux véhicules à moteur. Solution qui devait déjà être mise en œuvre il y a plus de 30 ans mais qui malheureusement a été différée pour d’obscures raisons ! Afin de ne pas les pénaliser, une navette pourrait transporter au sommet les personnes à mobilité réduite.

SOS Massif des Vosges appelle les amoureux du massif, de la nature et des paysages à s’opposer par tous les moyens à cette nouvelle folie, sans quoi, ce qui est annoncé dans le titre, pourrait bien un jour se réaliser.

Le 03 mai 2022

SOS Massif des Vosges

mountains-6282217_960_720 Photo d'illustration 

L’association SOS Massif des Vosges dénonce dans un communiqué un nouveau projet d’aménagement concernant les sommets vosgiens. La création d’un « circuit pour fauteuils d’handicapés ». L’association alerte : « S’il se réalisait, cet aménagement supplémentaire, après avoir défiguré et artificialisé un site naturel protégé ». 

Découvrez l’intégralité du communiqué ci dessous :

Communiqué de SOS Massif des Vosges

• Après avoir multiplié les places de parking sur le sommet du Hohneck • Après avoir élargi et goudronné par petites touches la route d’accès pour créer des places de stationnements supplémentaires • Après avoir « restructuré » et « aménagé » les sentiers d’accès fortement dégradés Nous constatons aujourd’hui • Une saturation du parking les jours de beau temps et un stationnement sauvage allant parfois jusqu’à bloquer l’accès • Des voitures stationnées tout au long de la route • Une explosion des dégradations de la chaume et des sentiers tout autour du sommet transformé lui même en terrain vague ou quelques graminées tentent vainement ici et là d’exister. - Confronté à ce site exceptionnel dont la dégradation se poursuit et s’accélère et devient une zone de désolation, - Confronté à l’inefficacité criante de toutes les décisions qu’il a prises et de toutes les actions qu’il a entreprises jusqu’alors, le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges décide de prendre le problème à bras le corps et d’appliquer la même méthode pour refaire les même erreurs, mais cette fois ci, connecté en mode grandiose. Le Parc a donc décidé de procéder au « réaménagement » et à la « restauration » du sommet et de ses abords, puis de « restaurer » les sentiers d’accès au sommet. Les termes employés laisseraient penser qu’une fois de plus le Parc se complaît dans ses erreurs et son tropisme routinier, et qu’après quelques petits travaux pompeusement inaugurés et généreusement médiatisées, les choses redeviendraient comme avant jusqu’à la prochaine fois. Il n’en est rien, derrière le terme de « réaménagement » se dissimule un projet de création d’un circuit pour fauteuils d’handicapés zigzagant au départ du parking sur le sommet pour accéder sur une plate-forme surplombant le cirque glaciaire du Wormspel et passant dans les chaumes du côté de la Réserve naturelle du Frankenthal-Missheimle. Un cabinet d’architecture Géromois ayant déjà été sollicité sur ce projet à ce jour. S’il se réalisait, cet aménagement supplémentaire, après avoir défiguré et artificialisé un site naturel protégé, ne fera qu’aggraver sa dégradation et exigera à n’en pas douter la création de places de parkings supplémentaires. Qu’on ne nous oppose pas l’argument de l’accès pour les handicapés, nous pensons qu’ils sont en droit, au même titre que les valides, de bénéficier des beautés de la nature, il existe d’ailleurs déjà pour cela des fauteuils tous terrains adaptés. Le prétexte de l’accès aux handicapés n’est en réalité qu’une misérable tentative de justifier la furie d’aménagements artificiels portée par les offices de tourisme, le Parc et les collectivités dont la politique à très courte vue mène tout droit au gouffre. Devant de tels projets insensés qui ignorent totalement les réalités de notre monde et contribuent à nous précipiter chaque jour un peu plus vers la catastrophe, il est plus que temps de faire preuve de détermination et si possible d’un peu d’intelligence. Concernant le sommet du Hohneck, une des solutions consiste à fermer la route d’accès aux véhicules à moteur. Solution qui devait déjà être mise en œuvre il y a plus de 30 ans mais qui malheureusement a été différée pour d’obscures raisons ! Afin de ne pas les pénaliser, une navette pourrait transporter au sommet les personnes à mobilité réduite. SOS Massif des Vosges appelle les amoureux du massif, de la nature et des paysages à s’opposer par tous les moyens à cette nouvelle folie, sans quoi, ce qui est annoncé dans le titre, pourrait bien un jour se réaliser.

Le 03 mai 2022

SOS Massif des Vosges




26 réactions sur “SOS Massif des Vosges dénonce un nouveau projet d’aménagement

  1. bidule

    Mais Ok, allons y!
    Encore faudrait-il au minimum commencer par faire circuler une pétition et mettre nos Responsables, Vannson, Peduzzi ETC… dans le coup !!!!

    répondre
  2. Rions

    Que voulez – vous faire ? Vous êtes pour l’instant incité à diminuer la température de votre habitation de au moins un degré ,de limiter vos déplacements ou les effectuer avec de moyens non polluants ( existent’ils vraiment ?) … mais des petites fleurs ( 10 cms hauteur)autour d’une cuve à gaz c’est interdit ! (Cas vécu).Des motos sur un GR5.Des déchets sur toutes les balades (masques , plastiques , boîtes de conserve , …). Si chacun y mettait du sien il n’y aurait pas besoin de ces journées cleanwalkers . L’éducation a la propreté et au respect de la nature n’existe plus quoiqu’en prône certain.
     » O h que c’est beau , tu as vu le beau chamois ! et dans le même temps on laisse tomber un plastique qui a conservé un ? )!
    A méditer !

    répondre
  3. julien

    un référendum pour demander l’avis aux gens , trop mis à l’écart je pense que la population vosgienne a également son mot à dire ,sur certains sujets ; les élus ok mais de temps en temps ils sont à l’ouest pour le projet le cout etc …. et auraient besoin aussi de l’avis de gens , on sait nous trouver pour voter mais ensuite c’est un milieu clos .

    répondre
  4. arrête !

    TITRE RACCOLEUR !
    il est où dans cet article le projet de piste de karting, casino et centre commercial ??
    il y a juste un projet d’aménagement pour faciliter l’arrêt et le parking des véhicules ( discutable … ) et un projet de sentier pour personnes à mobilités réduites .. au lieu de brailler… lisez tout :)

    répondre
  5. Moi

    Merci d’utiliser un terme moins stigmatisant que  » circuits pour fauteuil d’handicapés « .
    Exemple liaison douce pour personne en situation d’handicap.

    Le respect de nos belles montagnes n’est pas incompatible avec le respect des personnes.
    Merci

    répondre
  6. chouki

    Ca va devenir un « beau » merdier.
    L’aménagement presqu’exclusivement concentré sur une zone limitée du massif des Vosges me semble également suspect. Profitable.
    Un peu comme tirer la couverture toujours au bénéfice des mêmes.
    Faut-il rappeler que les Vosges partent du col du Stalon et remontent jusque la trouée de Saverne ?

    répondre
    1. houlà.

      Il ne faut pas chercher des  » avantages  » là ou ils ne sont pas.
      Depuis la fin de la 1ére guerre mondiale et la creation de la route des cretes, le sommet du Hohneck fait partie des sites naturels les plus frequentés du massif vosgien.
      Hormis ce leger amenagement destiné à mieux acceuillir les handicapés, je n’ai pas souvenir d’avoir vu de travaux , hormis d’entretien leger, sur la route qui y conduit, ou sur le petit parking à son sommet.

      répondre
  7. Elle

    Avec de telles idées enlevont également les adaptations sur les plages pour que les personnes en situation d’handicap puissent profiter des bienfaits de la mer et des baignades.
    Avec de telles idées vous faites reculer l’inclusion.
    Je ne vous souhaite pas de perdre vous ou un de vos proches l’autonomie qui vous empêche de profiter de notre belle région.
    Travaillons en bonne intelligence au profit de tous les publics.

    répondre
  8. John

    Personne n’a soutenu les manifestants contre la vaccination obligatoire expérimentale et encore moins pour soutenir les soignants suspendus, ou contre les services de santé qui ferment à tours de bras , contre la hausse des carburants et j’en passe…
    Alors pour un sommet Vosgien ils en n’ont rien à faire.
    L’homme détruit l’homme et la nature par son inaptitude à se soutenir parcequ’il a peur.

    répondre
    1. houlà.

      Là je vais l’enerver notre joni :)

      Pourquoi voudriez vous que l’on soutienne des personnes qui egoistement
      ne pensaient qu’à leur pomme.

      répondre
    1. chouki

      (Les « zécolos »…. ils se sont, motivés comme catins, vendus à Mélenchon le gigolo factieux d’extrême gauche et ses fachos)

      répondre
  9. ravis

    Ces intégriste ;toujours à ‘ affût , tapis dans l’ombre, mais sans cervelle, on le constate tous les jours , un simple exemple de l’ énergie électrique plus polluante que l’ essence, enfin Bref disait pépin, le Honeck pourrait être aménagé de façon durable et intelligente , ce qui a été réalisé il y a plusieurs années ne vaut rien , de l’ argent gaspillé, mais j’ ai constaté moi même que les gens ne respectent rien , ni chemins , ni balisage; il est possible de réaliser un chemin piéton accessible pour handicapé , d’ autres région l’ ont fait avec è, tout en respectant l’ endroit et surtout que les gens se respectent entre eux. et non d’être contre tout systématiquement comme ce Monsieur anti tout qui comme Sisyphe pousse sa pierre perpétuellement.

    répondre
  10. Tonton Reporter

    Mort De Rire, décidément les écolos Vosgiens sont bien des intégristes, qu’ils se rendent au Puy de Dome pour comprendre… en ce lieu mythique, pour y accéder un tramway. Au sommet un chemin en dur qui permet aux handicapés de faire le tour du sommet, comme les Mamans de promener les enfants dans des poussettes… Pour en redescendre à pied, un superbe sentier aménagé, ou utiliser le tramway. Au pied un énorme parking, voilà du concret. Nous dans les Vosges des associations de rétrograde, bloquent tout; Si ces dernières étaient efficaces, leurs membres se retrousseraient les manches. Primo: ré-aménager, l’ancienne voie du chemin de fer qui montait sur les crêtes depuis la vallée des lacs… Secundo: trouver les fonds pour y installer un moyen de transport adéquat. Mais ça c’est une autre histoire. Pour exemple lors de la suppression des lignes de chemin de fer, Remiremont le Thillot et Remiremont – Cornimont le Président du CG de l’époque à mis la main à la poche à une seule condition: que cette réalisation « voie verte » permette un jour que des rails puisse y être installés rapidement et sans dépenses faramineuses… Que les anti- tous se servent de cet modéle, et ne passent pas leur temps à taxer le contribuable… Mais bon, cela c’est une autre histoire, il faut être « INTELLIGENT »

    répondre
  11. ravis

    Tout à fait d’ accord avec Tonton , Allez voir au Mont Revard , du concret il y en a, même des panneaux en brail lisible au toucher et des visuels tactiles , ( panneaux découpés pour lire les sommets avoisinants )pour les non voyants, et un sentiers accessibles aux handicapés moteurs, Ces soi disant écolos ne font que de la mauvaise politique. tout est bon pour contredire, il faut bien trouver des carottes pour survivre et se mettre en valeur.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.