Search
samedi 2 juil 2022
  • :
  • :

Eloyes : Laëtitia Reynders reçoit le prix « Coup de Cœur – Talent Art et lettres » par le magazine Lumières en Arts

image_pdfimage_print

Que d’actualités pour l’autrice d’Eloyes qui, après avoir sorti, avec succès son 18e livre (Nora – The Dark Triad), un polar dont l’action se situe dans les Vosges, vient de décrocher un prix enviable. Il y a quelques semaines elle a été contactée par ce magazine culturel pour la réalisation d’une interview. Elle a, donc, rencontré, à Nancy la journaliste Sarah Leroy et Gilles Gosserez le directeur du magazine « Lumières en arts ». 

Laëtitia Reynders était loin de se douter que cette rencontre allait finalement aboutir sur l’obtention d’un prix quelques semaines plus tard . « Je ne m’y attendais absolument pas. On m’avait conviée, ce 11 juin, à Nancy dans le cadre d’une interview à finaliser, m’avait-on dit. Lorsque je suis arrivée, j’ai été étonnée de retrouver mon ami auteur Gilles Laporte, qui comme moi, avait répondu au même type d’invitation. On s’en est amusé et ensemble avons dégusté un café, avant de voir arriver du monde et puis tout s’est enchaîné.  Lorsque mon nom a été prononcé, je n’ai presque pas réagi. La surprise a été totale » a rappelé Laëtitia.

Dix ans de carrière ce 11 juin 2022 

Cela fait exactement 10 ans que son premier livre « Rouge Poison » a été édité et ce, jour pour jour, avec cette obtention de prix.  En 2012, l’autrice avait écrit son premier roman un peu par défi. Très vite il a fait l’objet de bons retours et a reçu un prix à Nancy (déjà) pour le meilleur 1er roman. Trophée qui lui avait été remis au salon du livre de Marbache par Jean-Jacques Maxant  le maire et le poète Patrick Godard. Depuis, 17 autres livres ont été édités par Gil Editions et Dklogue Editions.  Sa trilogie, « La Gardienne du miroir » (dont l’intrigue se déroule en région nancéenne et en Meuse) qui s’appuie sur le triangle de karpman (victime – persécuteur -sauveur) a conquis des milliers de lecteurs et l’a confirmée comme une écrivaine de talent.

Depuis, ses polars NORA ont continué la série de succès. 

« C’est vrai que cette série de polars est très appréciée. J’étais partie pour en faire 2 voire trois, mais ‘enthousiasme est tel que l’éditeur a souhaité que je pense à poursuivre la collection. Nous sommes arrivés au 4 e tome. Il est sorti le 13 mai 2022 et il se déroule dans les Vosges. Il devrait y avoir 6 numéros au total. L’avantage est aussi que chaque tome traite d’une enquête qui débute et se termine dans le même opus. Le lecteur peut donc commencer par n’importe lequel des tomes.

La nouveauté « Nora – The Dark Triad » se déroule dans les Vosges 

« Les Vosges regorgent de lieux mythiques et d‘endroits de légendes. J’aime me nourrir de ces histoires pour construire mon récit. Mon héroïne va découvrir les Vosges, un peu comme moi, je les ai découvertes il y a quelques années. Au fil de la lecture, les Vosgiens verront, certainement, différemment des lieux qu’ils connaissent, pourtant bien. La Tête des Cuveaux, le Donon, la Tête des Faux, le Temple de Mercure d’Archettes, le Vallon Saint-Martin d’Escles…seront parcourus par Nora dans ce tome. Pour les non-vosgiens, je leur file indirectement des adresses de lieux à visiter absolument. Les Vosges ce ne sont pas que le Hohneck, la route des crêtes ou les pistes de skis ; il y a tant d’endroits particuliers à dénicher… » a confié Laëtitia

« Faire revenir mon enquêtrice de Paris vers le « 88 » n’a pas été simple, parce que le fonctionnement des forces de l’ordre à Paris est assez différent entre la capitale et ce département ; notamment au niveau ces compétences territoriales. J’ai dû avancer en recoupant toutes mes infos et procédures par des gradés de la gendarmerie et de la police nationale ainsi que des spécialistes en droit pénal. J’y parle aussi de l’escadron de Gendarmerie 25/7 de Remiremont, des secours héliportés Dragon 67, des villes d’Épinal, de Remiremont… Bref, tant d’endroits que j’ai parcouru de long et en large et dont j’avais l’envie de faire partager » a conclu l’auteure.

Les Vosgiens ont été à l’honneur lors de cette remise de prix 

Non seulement Laëtitia a été primée, mais elle a aussi partagé cet honneur avec Gilles Laporte (Igney), cet écrivain renommé qui a reçu le prix de « l’Excellence littéraire – Homme des arts & lettres ». « J’ai été très honorée d’être mise à l’honneur avec Gilles, que j’apprécie beaucoup tant au niveau littéraire qu’au niveau personnalité. Cela a été un bon moment de partage » a précisé Laëtitia. Dans le même contexte, mais dans une autre catégorie, le spinalien Daniel Visse a reçu le prix « Coup de cœur excellence de l’évènement culturel » pour l’organisation de la biennale de photographie « Fenêtre sur cours  à Epinal », via son association Grand Angle.

 Comme rien n’est acquis Laëtitia s’est déjà remis à l’écriture. Sont en cours, le tome 5 de Nora mais aussi un roman fantastique. L’autrice qui n’est pas en panne d’imagination a déjà noté quelques autres idées de romans à développer. Mais chaque chose en son temps.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.