Search
dimanche 14 août 2022
  • :
  • :

Plombières : Yves Jégo, numéro 2 du groupe AVEC, évoque la situation des thermes L’ancien secrétaire d’État était à Plombières pour renouer le dialogue avec les élus

image_pdfimage_print

241850160_5976411539100515_6657223948669695203_n

Photo par Yves Jégo | Facebook

Yves Jégo, ancien secrétaire d’État et député, entre autres mandats, et désormais numéro deux du groupe « Avec », propriétaire des thermes de Plombières, s’est rendu dans les Vosges ces derniers jours pour renouer le dialogue avec les élus locaux et évoquer l’avenir de la station thermale.

C’est une affaire importante pour Plombières. Les thermes sont fermés depuis plusieurs années, et les travaux de rénovation ont pris du retard. Cette situation inquiète de nombreux habitants de la commune, notamment les commerçants, fortement impactés. L’ouverture, qui devait avoir lieu au mois de juin, a été reportée à septembre. « Le chantier a eu deux aléas », explique le numéro deux du groupe « Avec ». Tout d’abord, un bureau d’étude qui a disparu entre temps. Et enfin la crise ukrainienne et les difficultés d’approvisionnement en matériel. « Tous les grands chantiers sont retardés, ce qui est fort dommageable. (…) Nous sommes les premiers pénalisés par ce retard ».

Au cœur des difficultés, Yves Jégo prend la défense du groupe « Avec ». L’établissement thermal, « le groupe l’a repris dans une situation de fragilité », explique-t-il. « Une station qui est en difficulté depuis de très nombreuses années ». Selon lui, l’organisation a pour ambition de « sauver des activités et les redresser ». Et de préserver des emplois. « A Plombières, nous avons 41 salariés, nous n’avons licencié personne ». Plus de 5 millions d’euros auraient été investis depuis 10 ans. « Nous sommes les premiers à avoir intérêt que ça redémarre vite ». « C’est facile de taper sur le privé », affirme Yves Jégo, qui reconnaît tout de même une part de responsabilité à l’institution qu’il représente. « Le groupe a sans doute failli en termes de communication dans les mois passés ».

C’est pour renouer le dialogue rompu que l’ancien secrétaire d’État s’est rendu dans la cité thermale et s’est entretenu avec le député Christophe Naegelen, le président du Conseil Départemental François Vannson, le maire de Plombières Lydie Barbaux et le sénateur Jean Hingray. Yves Jégo évoque rachat éventuel par la mairie. « Nous, on n’est fermé à rien », explique-t-il. « Je suis venu dire qu’on était ouvert à toutes les solutions ». Le numéro deux du groupe « Avec » a prévu de revenir à la mi-juillet dans la cité thermale pour vérifier que les travaux avancent bien. Puis le 5 septembre pour la réouverture de l’établissement et le retour des curistes, « qui sera évidemment une bonne nouvelle pour tout le monde ».

Concernant les accusations portées contre le propriétaire des thermes, Bernard Bensaïd, qui concerneraient un autre de ses établissements, une clinique située à Grenoble, Yves Jégo y voit une « campagne diffamatoire » : « Ce sont des manipulateurs de la Justice qui essaient d’instrumentaliser la Justice (…) Tout cela est une affaire d’agitation, mais qui ne repose sur rien ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.