Search
vendredi 1 juil 2022
  • :
  • :

Remiremont : rencontre avec des « Parents en colère » devant l’hôpital

image_pdfimage_print

DSC_0258

Des membres du collectif « Parents en colère » se sont réunis une nouvelle fois ce mercredi après-midi devant le centre hospitalier de Remiremont, dans le but de rencontrer des habitants, de discuter avec eux, d’alerter sur la situation de l’hôpital et plus généralement celle du pays, et de faire signer une pétition.

« Vous assistez à la destruction du système de santé et vous pensez que les mesures restrictives d’accès aux soins sont injustes et injustifiées? Vous vous sentez impuissants face à toutes ces aberrations ? Vous n’êtes pas seuls ! ». C’est le message que le collectif de parents veut faire passer. Cette rencontre a pour but de soutenir les soignants, de sensibiliser les citoyens sur « l’urgence de s’unir et de réagir ensemble ». Une pétition pour défendre l’accès aux soins a été rédigée, et est proposée pour signature. Au cœur des préoccupations, les défaillances des systèmes d’Urgences, la fermeture de lits dans les hôpitaux, la suspensions de soignants, et la crise du système de santé en général.

Le tableau dressé par les membres du collectif est sombre. Les aberrations de la politique de Santé du gouvernement, notamment pendant la crise de la Covid-19 sont évoquées, ainsi que les mensonges et l’empiétement inouïe sur les libertés. Le « Pass sanitaire », encore imposé pour accéder à l’hôpital, la gestion de la crise, la politique de vaccination… de nombreux sujets de protestation, face à un gouvernement qui a « violé tous les droits fondamentaux » et « distille la haine entre deux catégories de populations », d’après Myriam, mère de famille et membre du collectif.

La réélection d’Emmanuel Macron pour un nouveau mandat de cinq ans n’a pas de quoi rassurer : « Je suis sans voix », affirme Myriam. « Jamais je n’aurais imaginé que le peuple français accepterait tout ce qu’il a accepté ». Il y a eu pourtant d’importantes mobilisations, notamment dans la rue, contre la politique du gouvernement pendant la crise de la Covid-19. Çà n’a pas suffit. L’accumulation des crises, géopolitiques, économiques, sanitaires, inquiète particulièrement. « Si les gens ne réagissent pas, je pense qu’on va s’effondrer ». Face à cette situation, pas de fatalité, mais un but et un espoir : « s’unir ».

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.