Search
mercredi 6 juil 2022
  • :
  • :

Vosges : semaine de mobilisation pour les « Parents en colère »

image_pdfimage_print

Photos d’archives

Les membres du collectif « Parents en colère » des Vosges continuent leurs actions pour alerter et protester contre la politique du gouvernement, la situation du système de santé et les atteintes aux libertés. Plusieurs rendez-vous sont prévus cette semaine pour aller à la rencontre des habitants des Vosges.

Ces actions ont pour objectif affiché de « dénoncer les discriminations, l’abandon de patients, la fermeture partielle voire même totale de certains services d’urgences, des soignants toujours suspendus, la suite logique de cette destruction qui dure depuis plus de 2 ans ». Les parents réunis au sein du groupe « Parents en colère » tirent la sonnette d’alarme. « Les prochains mois s’annoncent bien pires que ces deux années endurées, il est temps d’agir, agir sur le terrain », affirment les membres du collectif. « A tous ceux qui ont encore une conscience et un semblant de discernement, venez grossir nos rangs ».

Voici les rassemblements prévus :

Secteur de Remiremont :

Jeudi 16 juin, un rendez-vous à 14h devant l’hôpital de Remiremont

Secteur d’Epinal :

Vendredi 17 juin à 14h, un rendez-vous devant l’hôpital Émile Durkheim à Épinal

Secteur de Saint-Dié :

Jeudi 16 juin à 14h, un rendez-vous devant le centre hospitalier intercommunal des 5 vallées a Moyenmoutier

Vendredi 17 juin, un rendez-vous à 14h devant l’hôpital Saint Charles à Saint-Dié




5 réactions sur “Vosges : semaine de mobilisation pour les « Parents en colère »

  1. laurent béria

    Une manifestation pacifique devant l’habitation du directeur de l’ARS Grand-Est, sourd à la souffrance des populations abandonnées et qui continue, cynique, son travail de sape et de destruction du système de santé local, pourrait également ouvrir de nouveaux horizons de « négociations » ?
    Ce n’est qu’une question.

    répondre
  2. Lulu

    en dehors de toutes considérations politiques … il est quand même vrai dans l’esprit d’une grande majorité des Français que l’ARS ne sert à rien si ce n’est qu’à désorganiser les services hospitaliers pour des questions comptables uniquement !
    Les frais de fonctionnement de cette institution inutile compenserait en grande partie ce qu’il manque tous les mois pour que les hôpitaux puissent faire face aux dépenses de personnel.
    En France, dans le secteur de la santé on aura bientôt plus d’administratifs que d’actifs, c’est impensable !!!

    répondre
  3. John

    Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’il y a trop d’administratifs, plus contrôler, plus gérer pour tirer sur la corde de la main d’oeuvre ( Œuvrer, vous savez ce que c’est ?).
    Exemple d’une dépense énorme : 60 millions d’€ rien que pour mettre des pseudos contrôleurs de pass, quelle honte ! J’en ai vu un ce matin à l’entrée de l’hôpital de Remiremont, un petit trou du cul , assis, jambes croisées, habillé en bleu, se prenant pour le maître du monde, à prendre de haut deux petites mamies avec leur pass soit disant invalide, en leur faisant croire qu’il leur fallait refaire une dose de vaccin ou un test pcr. Il n’a rien compris à la réglementation et se permet en plus d’irrespect total vis à vis des anciens qui ont l’âge d’avoir connu la misère pendant la 2eme guerre mondiale.
    La dame qui était au contrôle avec lui ne savait plus où se mettre et avait honte pour lui, à sa place je lui aurais dit de la FERMER. Voilà où ça l’argent des contribuables.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.