Search
mercredi 28 sept 2022
  • :
  • :

Bussang : le Théâtre du Peuple présente Hamlet-Machine de Heiner Müller Cet été, triple dose de Hamlet au Théâtre du Peuple

image_pdfimage_print

Ce vendredi, c’était jour de répétition générale pour la troupe du Théâtre du Peuple, à Bussang. À partir de ce vendredi, le programme le programme de l’été s’enrichit en effet d’un deuxième spectacle : Hamlet-machine de Heiner Müller, mise en scène Simon Delétang.

« J’étais Hamlet. Je me tenais sur le rivage et je parlais avec le ressac BLABLA ». Alors qu’Hamlet de William Shakespeare bat son plein depuis le 30 juillet dernier, place à la version contemporaine et totalement explosive de l’œuvre. C’est un marathon Hamlet qui débute. Les spectateurs pourront assister dans la même journée à Hamlet, à 15 h puis à Hamlet-machine, à 20h. Une expérience théâtrale encore jamais proposée en France. Seul Heiner Müller lui même l’avait réalisé en 1990 à Berlin. La pièce a une importance particulière pour Simon Delétang. « Hamlet-Machine est un texte source qui a forgé mon chemin de metteur en scène, m’entraînant en Allemagne sur les traces de Bertolt Brecht et d’Heiner Müller », affirme-t-il.

D’une traduction de Hamlet qu’il réalisait pour un metteur en scène, Heiner Müller a finalement fait naître ces neuf pages de poème dramatique. Son objectif était un projet de destruction. Destruction d’une obsession, qu’il avait pour Hamlet depuis qu’il avait découvert le texte, jeune adolescent, sans vraiment tout comprendre. Cette œuvre inclassable est une pièce pour chœur.Il y est question d’insurrection et de soulèvement, de théâtre et de jeux de masques. « Pour Heiner Müller, ce texte est un texte pour choeur prolétarien, j’ai donc choisi de créer une entorse à la tradition récente du Théâtre du Peuple en proposant aux amateurs de l’après-midi de jouer également le soir d’être cette voix et cette présence chorale », explique Simon Delétang.

Ce spectacle est imaginé comme une fausse répétition publique, pendant laquelle le metteur en scène est lui-même présent sur scène pour apporter des éclaircissements et diriger les interprètes. Des parties seront improvisées différemment chaque soir. « C’est bien là tout le propos de Heiner Müller, qu’il n’y ait plus de personnages, de situations. Seulement des interprètes dans un lieu donné, ici le Théâtre du Peuple, tentant de faire entendre ce texte de la seconde moitié du 20ème siècle ». Les décors valent aussi de s’y intéresser. « Ce spectacle, je l’envisage comme un hommage en creux à l’artiste Jannis Kounellis, ami de Heiner Müller », affirme le metteur en scène. « Son travail est une réflexion sur la tragédie et les matières brutes pour la représenter ».

Présenter Hamlet en guise de prologue doit permettre aux spectateurs d’avoir les clés shakespeariennes afin d’entrer dans ce mausolée déconstruit qu’est Hamlet-machine. Il paraît en effet intéressant de voir d’abord la pièce écrite par le célèbre auteur anglais. Et la saga Hamlet ne s’arrête pas là. En partant d’une didascalie de la pièce de Shakespeare, Loïc Corbery a imaginé en 2019 un seul-en-scène comme s’il était dans sa loge et où dans lequel il convoque les poètes qui ont parlé d’Hamlet, de sa solitude et de sa grandeur. L’acteur sera ainsi trois fois Hamlet sur la grande scène du Théâtre du Peuple cet été où il porte ce marathon en triptyque inédit. L’équipe du Théâtre offre ainsi aux spectateurs une occasion unique de redécouvrir Hamlet, et peut-être l’envie d’en découvrir plus. 




6 réactions sur “Bussang : le Théâtre du Peuple présente Hamlet-Machine de Heiner Müller

  1. laurent béria

    La mort devient une obsession du coté du théâtre du peuple.
    (sinon, une « didascalie » pourra être avantageusement remplacée par « indication scénique ». L’arrogance n’est pas une qualité… hors les cercles de bien-pensance autoproclamée parisiens)

    répondre
  2. Lucie

    je pensais un après covid plein de gaieté pour le théâtre c’est raté , on continue dans la lancée morbide .Un changement serait la bienvenue , on pourrait rêver un jour d’une belle comédie musicale parisienne , sur plusieurs mois , des concerts mais c’est un rêve ;

    répondre
  3. Tonele

    Je n’irai pas.
    Depuis mon enfance dans les années 70, habitant alors la vallée, j’y allais tous les étés. J’y ai vu des classiques et aussi du rêve, de la poésie, du romantisme, de l’humour,… Avec des seconds rôles qui étaient des personnages locaux que j’avais plaisir à reconnaître. Et le charmes des dégustations de l’entracte qui nous ancraient dans l’ambiance…
    J’ai vu Dom Juan, Roméo et Juliette, La Mouette, Le Lundi de Pentecôte et sa suite,..
    J’ai cru pouvoir emmener mes enfants il y a une dizaine d’année pour y partager le plaisir que j’y avais connu. J’ai vu Peau d’Ane et d’autres titres oubliés dans des mises en scènes incompréhensibles. On nous a présenté – je n’exagère pas – des histoires de sodomie sur balançoire, de défloration douloureuse… Et maintenant j’aperçois ces crânes ridicules !
    Et pourtant je ne suis pas bégueule, je me considère même un peu intello et acceptant la modernité.
    Mais quoi ? Théâtre DU PEUPLE ?
    Chaque fois que j’en parle avec amis et familles c’est le même constat: nous n’irons pas. Ce n’est pas la peine.
    Alors c’est fait pour qui ? On parle des bourgeois de Mulhouse ou de Paris ?
    J’attends des réponses et qu’on me convainc de changer d’avis… :)

    répondre
    1. Marcus

      vous avez entièrement raison , avt de proposer des subventions à ce genre de pièces je pense qu’il va falloir enfin nous proposer d’autres pièces ; les états d’âmes et le délire de metteurs en scènes devraient avt tout être sélectionné , les gens ont besoin d’autres choses.On va au théatre pour se distraire aussi et surtout après les années covid .

      répondre
  4. Lucie

    le théâtre est tout en bois, mais n’allez pas imaginer enfermer les gens dans un cercueil ennuyeux tout l’après midi avec la mort ……stop ça suffit

    répondre
  5. Gehin

    Ahhh ,Laurent a un petit commentaire sur le theatre du peuple…merci de nous éclairer quotidiennement….et surtout merci pour cet été plein d’humour, sans des artistes comme vous ,la vie serait bien morne…
    Très bon après midi

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.