Search
dimanche 27 nov 2022
  • :
  • :

Le Val d’Ajol : la mairie demande un accord de principe à François Vannson pour le maintien d’un collège Une solution alternative qui doit être mise en place « avant les premières gelées »

Écouter cet article
image_pdfimage_print

L’annonce est tombée ce lundi. Le Conseil Départemental des Vosges a décidé de fermer définitivement le collège du Val d’Ajol. A quelques jours de la rentrée scolaire, l’incompréhension et une vive désapprobation dominent parmi de nombreux habitants, parents, commerçants. Ce mercredi, une délégation a été reçue à la mairie pour élaborer une solution alternative.

« Une autre solution existe. Gardons nos collégiens », pouvait on lire sur une banderole mardi soir. Et c’est bien cette solution qui était au cœur des discussions cet après-midi. Suite à une réunion de travail à l’Hôtel de Ville, qui a réuni des parents et des membres de l’équipe municipale, l’ébauche d’un projet alternatif a été présentée. Le maire a exposé les grandes lignes de cette alternative en début de soirée, devant la mairie, où des habitants s’étaient rassemblés. Le projet a été largement approuvé par l’assistance, si l’on juge aux applaudissements qu’il a reçus. « Il faut bien sûr l’affiner et y travailler », affirme la municipalité. « C’est une solution à moyen terme pour que les élèves retrouvent le plus rapidement possible leurs cours au Val D’Ajol. Mais même une solution transitoire est indispensable ! »

La commune va demander au Conseil Départemental « un accord de principe écrit », avant la rentrée, pour le maintien d’un collège au Val d’Ajol, selon le projet. Une manière de s’assurer que le départ d’élèves vers Plombières ne soit pas irréversible. « Dès l’instant qu’ils mettent un pied là haut, on ne reviendra jamais en arrière », craint une habitante. Le projet envisagé par la commune consisterait à utiliser les locaux de l’espace art et culture, donc l’ancien collège. Avec des modules à ajouter, notamment pour les salles spéciales, telles que celle utilisées pour les classes de science. Il s’agirait d’un établissement dont les salles pourraient être occupées également pour d’autres activités. C’est écologique.

« Nous voulons que la réalisation de ce projet se passe avant les premières gelées », affirme le maire de la commune, Anne Girardin. « On veut que ça aille le plus rapidement possible (…) Techniquement parlant, c’est possible ». L’élue a souhaité exprimer clairement son engagement : « Vous avez le soutien entier de la municipalité, que les choses soient bien claires. Nous sommes tous ensemble (…) Nous voulons un collège de proximité. Nous le voulons différent. Et nous l’aurons ». Une mère de famille, Fabienne Mazon, qui a participé à l’élaboration du projet, lance un appel à chacun : « Si nous n’avons pas cet accord de principe du Département et de Monsieur Bourel, l’inspecteur d’académie, nous les parents, nous proposons un boycott de ce jour de la rentrée ». 

[gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="351856,351863,351861"]

L’annonce est tombée ce lundi. Le Conseil Départemental des Vosges a décidé de fermer définitivement le collège du Val d’Ajol. A quelques jours de la rentrée scolaire, l’incompréhension et une vive désapprobation dominent parmi de nombreux habitants, parents, commerçants. Ce mercredi, une délégation a été reçue à la mairie pour élaborer une solution alternative.

« Une autre solution existe. Gardons nos collégiens », pouvait on lire sur une banderole mardi soir. Et c’est bien cette solution qui était au cœur des discussions cet après-midi. Suite à une réunion de travail à l’Hôtel de Ville, qui a réuni des parents et des membres de l’équipe municipale, l’ébauche d’un projet alternatif a été présentée. Le maire a exposé les grandes lignes de cette alternative en début de soirée, devant la mairie, où des habitants s’étaient rassemblés. Le projet a été largement approuvé par l’assistance, si l’on juge aux applaudissements qu’il a reçus. « Il faut bien sûr l'affiner et y travailler », affirme la municipalité. « C'est une solution à moyen terme pour que les élèves retrouvent le plus rapidement possible leurs cours au Val D'Ajol. Mais même une solution transitoire est indispensable ! » La commune va demander au Conseil Départemental « un accord de principe écrit », avant la rentrée, pour le maintien d’un collège au Val d’Ajol, selon le projet. Une manière de s’assurer que le départ d’élèves vers Plombières ne soit pas irréversible. « Dès l’instant qu’ils mettent un pied là haut, on ne reviendra jamais en arrière », craint une habitante. Le projet envisagé par la commune consisterait à utiliser les locaux de l’espace art et culture, donc l’ancien collège. Avec des modules à ajouter, notamment pour les salles spéciales, telles que celle utilisées pour les classes de science. Il s’agirait d’un établissement dont les salles pourraient être occupées également pour d’autres activités. C'est écologique. « Nous voulons que la réalisation de ce projet se passe avant les premières gelées », affirme le maire de la commune, Anne Girardin. « On veut que ça aille le plus rapidement possible (…) Techniquement parlant, c’est possible ». L’élue a souhaité exprimer clairement son engagement : « Vous avez le soutien entier de la municipalité, que les choses soient bien claires. Nous sommes tous ensemble (…) Nous voulons un collège de proximité. Nous le voulons différent. Et nous l’aurons ». Une mère de famille, Fabienne Mazon, qui a participé à l’élaboration du projet, lance un appel à chacun : « Si nous n’avons pas cet accord de principe du Département et de Monsieur Bourel, l’inspecteur d’académie, nous les parents, nous proposons un boycott de ce jour de la rentrée ».  [gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="351854,351861,351856,351858,351848,351855,351849,351850,351851,351852,351853,351857"]



14 réactions sur “Le Val d’Ajol : la mairie demande un accord de principe à François Vannson pour le maintien d’un collège

  1. Alexandra

    Comment une édile responsable peut-elle agir de la sorte., si ce n’est par pure démagogie…..comment une gestionnaire de deniers publics peut-elle faire de telles propositions…sûrement qu’elle n’attache aucune importance à la sécurité….la solution proposée est abracatantesque dirait un ex-président

    répondre
    1. Alexandra

      Effectivement c’est un chantage particulièrement honteux de la part d’une maire…quelque part ça pose questionnement quant à sa gestion des deniers publics

      répondre
    2. jack

      ça s’appelle maintien du service public en zone rurale…absence de médecins ,fermeture des services des impôts, de bureaux de poste , d’écoles primaires , puis de collèges…et vous soutenez ce genre de politique , incarnée par macron et ses capo chefs vosgiens, vannson en tête..?!…bon là ils font moins les malins ,et si, ils cèderont ,car ils ne sont ,en plus , pas courageux pour deux sous ,ces élus ultra minoritaires qui ne servent plus à rien ,sinon à manger des cacahuètes à l’inauguration de quelque fête du slip locale:)

      répondre
      1. Dussinger

        Vous êtes dur avec cet élu … Mr Vannson reste un homme très sympathique et bon vivant, malgré son déficit criant de charisme, il a – il semblerait – que trop peu de compétences à gérer efficacement l’emploi et les services publics dans ce département ; mais il reste très efficace pour inaugurer et couper des rubans, il faut le reconnaître … on a les élus mis en place par le vote démocratique, et s’il reste président du CD, c’est bien que le peuple vosgien l’a cautionné, pas vrai ? …

        répondre
  2. laurent béria

    Trop tard.
    Autre question… elle ne savait rien de l’état du bâtiment depuis 2018, date des failles structurelles découvertes à Vagney ?
    La Val-D’ajol, après les andouilles, les jambons.

    répondre
  3. Dussinger

    Bon courage à vous …
    Vu le manque évident de charisme du président du CD (il ne fait la une de l’actualité chaque 15 jours uniquement pour couper des rubans, allez vérifier en cas de doute), je m’orienterais plutôt vers un soutien de la part du député Negelen, sans nul doute plus capable et efficace …
    Bon courage de la part d’un professeur agrégé scandalisé de voir une fermeture de plus d’un établissement de formation.

    répondre
  4. Dussinger

    Malmené ?
    https://www.vosgesmatin.fr/education/2022/08/23/fermeture-du-college-du-val-d-ajol-la-population-remontee-francois-vannson-malmene
    Même si je déplore la situation difficile de cet élu dans ce contexte, je pense qu’avec une personne empreinte de charisme, ceci ne se serait pas produit :
    https://www.vosgesmatin.fr/education/2022/08/23/fermeture-du-college-du-val-d-ajol-la-population-remontee-francois-vannson-malmene
    Adressez vous donc à des élus capables et compétents ; je pense que Christophe Naegelen tient lui la route …
    Qui ne tente rien n’a rien, mais F. Vannson, c’était râpé d’avance … seuls sa sympathie et son « air bon vivant » sont ses atouts, hélas … C’est triste de dire cela, mais c’est mon ressenti en tant qu’enseignant découvrant la gravité de la situation.

    répondre
  5. Dussinger

    Hélas …
    Nul sur le dossier « Nestlé Waters » et le retour à l’équilibre en 2027 de la nappe GTI et superficielles ; silence radio sur ce point actuellement dans la presse locale bien entendu ;
    Nul sur le dossier « aéroport de Mirecourt » : un mouroir aéronautique déficitaire pour les contribuables et sans avenir (plus aucun vol régulier ni charter) , un pélicandrome qui n’a nullement fait parler de lui alors qu’on s’est tapé des incendies dernièrement :
    3. Nul sur les services publics (hôpital de Remiremont ; collège du Val d’Ajol).
    Mais bon, soyons indulgent avec cet élu sans charisme certes, mais neveu de « Coco Spiller » très apprécié dans nos hautes vallées et dont il a hérité de la sympathie légendaire : oui, Mr Vannson est très sympathique ; il reste proche des gens c’est indéniable, une de ses grande qualité … mais bon, pour un poste de président du CD, il faut plus que cela …
    J’ai de la peine en écrivant ceci, car il est humain (contrairement à d’autres élus comme M. Heinrich (proche de la bourgeoisie et méprisant).

    répondre
  6. perrin

    Dommage que M.Dussinger (si c’est son vrai nom) ne se soit présenté à une élection représentative au niveau départemental! Qu avons nous manqué comme occasion de remettre les Vosges à niveau avec de telles compétences sous entendues autant qu inexploitées!

    répondre
  7. JOSEPHE88

    On peut imaginer que ce monsieur DUSSINGER, si prolixe en commentaires aussi redondants que méprisants à l’encontre du président du CD, soit ou ait été un enseignant hors pair et que tous ses élèves soient des petits génies qui deviendront, à n’en pas douter, les prochains élus des Vosges et d’autres territoires..
    Tant de compétence sur tous les sujets, force l’admiration. C’est bien dommage que tous les petits français n’aient pas pu profiter son exceptionnel enseignement. Moins d’enfants arriveraient au collège avec de graves lacunes.

    répondre
  8. 123SOLEIL

    C’est « ben » vrai. Il faudrait cloner à l’infinitif ce modèle d’enseignants pour que les petits français arrivent au top du top. Bravo DuDu la Science. Continuez à nous régaler avec vos commentaires si pertinents.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.