Search
vendredi 9 déc 2022
  • :
  • :

Le Val d’Ajol : des parents d’élèves vont boycotter la montée des collégiens dans les bus scolaires ce vendredi La mobilisation se poursuit devant l’établissement menacé de fermeture

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Il y a près d’une semaine maintenant, le Conseil Départemental des Vosges annonçait son intention de fermer définitivement le collège du Val d’Ajol, et de transférer les cours à Plombières. Depuis, une importante mobilisation a eu lieu parmi les habitants de la commune et les parents d’élèves pour exprimer leur désapprobation et trouver une solution alternative.

L’accès au collège a été bloqué pour éviter tout départ de matériel et de fournitures scolaires. Des parents d’élèves se retrouvent quotidiennement devant l’établissement. Un acte de contestation à symbolique forte, pour les parents et enfants qui le souhaitent, est prévu : boycotter la montée des collégiens dans les bus de transports au départ du Val d’Ajol le vendredi 2 septembre.

[gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="352316,352317,352318"]

Il y a près d’une semaine maintenant, le Conseil Départemental des Vosges annonçait son intention de fermer définitivement le collège du Val d’Ajol, et de transférer les cours à Plombières. Depuis, une importante mobilisation a eu lieu parmi les habitants de la commune et les parents d’élèves pour exprimer leur désapprobation et trouver une solution alternative.

L’accès au collège a été bloqué pour éviter tout départ de matériel et de fournitures scolaires. Des parents d’élèves se retrouvent quotidiennement devant l’établissement. Un acte de contestation à symbolique forte, pour les parents et enfants qui le souhaitent, est prévu : boycotter la montée des collégiens dans les bus de transports au départ du Val d’Ajol le vendredi 2 septembre.



14 réactions sur “Le Val d’Ajol : des parents d’élèves vont boycotter la montée des collégiens dans les bus scolaires ce vendredi

  1. Alexandra

    Quelle démarche « intelligente  » surtout irresponsable. Que penser de parents qui se contrefoutent de la sécurité de leurs enfants
    Bravo !

    répondre
    1. grojean

      il y a d’autres bâtiments remis aux normes . qui peuvent accueillir les élèves alors renseignez vous avant de traiter les parents d’irresponsables

      répondre
      1. Laurent béria

        Vous ignorez que l’Académie se penche sur un nom pour qualifier l’unité de mesure de l’arrogance et qu’ils se sont arrêtés sur le « Alexandra »….
        Des doutes subsistent toutefois sur l’orifice, sorte d’évent, situé entre les omoplates du prototype et son utilité.

        répondre
    1. Laurent béria

      Et les grasses économies budgétaires départementales et académiques plus que substantielles.
      Et la route en sous bois n’est pas vraiment dangereuse en hiver. Le département y portera une grande attention.
      Imaginez qu’un bus s’y retourne… Bon, le conducteur.

      répondre
      1. grosjean

        et les enfants qui prennent le bus a l’hôtel enfoncé ,a la sentinelle ,au pré bosson ,etc ont pris ce bus avec les mêmes risques on ne vous entendais pas .Et vos enfants irons au lycée a remiremont a ce moment la vous allez boycotter le bus .pour mémoire j’allais a l’école primaire a la croisette a pied soit 5 km par jour ,école classe unique avec 60 élèves sous l’autorité de mdm GIRARDIN ensuite collège au val dans des batiments préfabriqués avec ces mêmes bus et pour finir le lycé a remiremont avec bus a 6h 30 et retour a 19h 30 le départ et arrivée a l’hôtel enfoncé et je tiens a préciser que les hivers étaient autre que maintenant . alors vos soucis d’enfants gâtés un peu fort de café il ne faut pas s’étonner que plus personne ne bossent de nos jours

        répondre
      2. Pim

        Quelles économies? Côté département je ne sais pas, mais côté éducation nationales ça ne change rien puisque Plombières -Val d’Ajol c’est un seul établissement scolaire! C’est la même équipe pédagogique et si les effectifs sont les mêmes, la composition ne change pas.

        répondre
    2. ln

      justement c’est pour éviter que les enfants aient des journées trop longues avec beaucoup de temps de trajet pour le premier arrêt 6h45 et un retour potentiel vers 17h45-50. Cela impacte aussi les maternelles et les primaires car il faudra attendre que les élèves du collège arrivent pour que tous les bus partent dans les hameaux.

      répondre
  2. 123SOLEIL

    Au siècle dernier, je faisais 3/4 d’heures de bus pour aller au collège distant de 15 km et je n’en suis pas morte. A cette époque, les parents étaient plus attachés à l’enseignement qui était prodigué à leur progéniture qu’à la récupération politicienne que certains agités veulent entretenir.
    Dommages pour les enfants qui sont les otages de cette agitation stérile.

    répondre
  3. Laurent béria

    Action parfaitement stérile.
    C’est la « sécurité de vos enfants », que les économistes, adeptes de la concentration, vous ont dit !!!

    répondre
  4. marcel

    ca fait déjà des années que l’état laisse la France dans un état lamentable,
    comme dirais l’autre « tout par en couille »

    répondre
  5. Pim

    Quel bel exemple pour les enfants… Il y en a qui s’ennuient et veulent leur révolution.

    Au lieu de construire ensemble ce qui pourrait être une solution dans un autre bâtiment (ce qui prend certainement du temps: il faut un réfectoire, des salles de techno, un système d’alarme et une sonnerie aux normes actuelles (vous savez, avec la sirène « attentat »)…

    Ce n’est pas en claquant des doigts que c’est possible, au-delà des accords nécessaires avec les propriétaires des lieux…

    répondre
  6. Laurent béria

    Les dépenses d’énergies payées par le département seront dans trois mois multipliées par quatre au minimum.
    Il doit faire immédiatement des économies drastiques sur le dos des petits comme des grands.
    La faute à l’électricité faite au gaz fabriquée par les Allemands et l’Arenh en France avec EDF qui vend 46€ et rachète 1000€ souvent aux mêmes le MWh et la différence qui va légalement
    dans la poche de ses « généreux donateurs »…. On en revient toujours à celui que vous avez réélu.

    répondre
  7. Lucien

    vu la flambée des prix dans tous les domaines , on doit se serrer la ceinture , faire des économies …. tous je dis bien TOUS SANS ECCEPTION mais bon certains vont passer à coté des mailles du filet on connaît le système ; ne vous en faites pas ; on va encre avoir des surprises , la loterie , la roue tourne oui tu auras , non restriction pour d’autres ; o n’est pas tous livré à la même enseigne on balance bcp de fric pour certains rien n’est trop beau et d’autres peuvent pleurer .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.