Search
samedi 26 nov 2022
  • :
  • :

Le Val d’Ajol : réunion publique tendue après l’annonce de la fermeture du collège Des banderoles, des sifflets, et des parents pas résignés : « Nos enfants n’iront pas dans ce bus vers Plombières »

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Le Conseil Départemental a annoncé ce lundi la fermeture définitive du collège Fleurot d’Herival du Val d’Ajol dès la rentrée scolaire 2022. C’est à dire dès la semaine prochaine. Les 122 élèves concernés doivent être scolarisés au collège de Plombières-les-Bains, l’autre site de l’établissement. Une réunion publique d’informations a eu lieu ce mardi soir. 

L’ambiance était pour le moins électrique. Plusieurs centaines d’habitants et parents d’élèves se sont rassemblés dans le gymnase. Beaucoup venaient exprimer leur vive désapprobation. Plusieurs élus départementaux étaient présents. Ainsi que les maires du Val d’Ajol et de Plombières, dans l’assistance. Il y avait dans le bâtiment de vifs sifflets, des bruits de crécelle, des cris de protestation. Difficile de prendre la parole pour le président du Conseil départemental, François Vannson. Le faible niveau sonore des enceintes n’aidait pas beaucoup. Les raisons qui ont amené la décision ont cependant été exposées, avec quelques photos de l’état du bâtiment, et l’organisation de la rentrée a été évoquée. « Pourquoi on attend la dernière minute ? », demande une habitante. « Pourquoi vous n’avez pas réagit avant ? ». Une revendication claire revient à plusieurs reprises : « On veut un collège ! ». Et au Val d’Ajol. Certains parents d’élèves affirment leur refus catégorique de la situation dans laquelle il ont été plongés malgré eux: « Nos enfants n’iront pas dans ce bus pour Plombières vendredi de la semaine prochaine ».

 

 

 

 

 

[gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="351768,351732,351761"]

Le Conseil Départemental a annoncé ce lundi la fermeture définitive du collège Fleurot d’Herival du Val d’Ajol dès la rentrée scolaire 2022. C’est à dire dès la semaine prochaine. Les 122 élèves concernés doivent être scolarisés au collège de Plombières-les-Bains, l’autre site de l’établissement. Une réunion publique d'informations a eu lieu ce mardi soir. 

L'ambiance était pour le moins électrique. Plusieurs centaines d'habitants et parents d'élèves se sont rassemblés dans le gymnase. Beaucoup venaient exprimer leur vive désapprobation. Plusieurs élus départementaux étaient présents. Ainsi que les maires du Val d'Ajol et de Plombières, dans l'assistance. Il y avait dans le bâtiment de vifs sifflets, des bruits de crécelle, des cris de protestation. Difficile de prendre la parole pour le président du Conseil départemental, François Vannson. Le faible niveau sonore des enceintes n'aidait pas beaucoup. Les raisons qui ont amené la décision ont cependant été exposées, avec quelques photos de l'état du bâtiment, et l'organisation de la rentrée a été évoquée. « Pourquoi on attend la dernière minute ? », demande une habitante. « Pourquoi vous n’avez pas réagit avant ? ». Une revendication claire revient à plusieurs reprises : « On veut un collège ! ». Et au Val d'Ajol. Certains parents d'élèves affirment leur refus catégorique de la situation dans laquelle il ont été plongés malgré eux: « Nos enfants n’iront pas dans ce bus pour Plombières vendredi de la semaine prochaine ». [gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="351729,351730,351735,351731,351738,351732,351733,351734,351742,351736,351737,351748,351746,351739,351740,351744,351741,351743,351751,351745,351747,351757,351749,351760,351750,351752,351753,351754,351755,351756,351758,351759"]          



11 réactions sur “Le Val d’Ajol : réunion publique tendue après l’annonce de la fermeture du collège

  1. Laurent béria

    L’Etat (le département et ses représentants élus ou nommés) a compris depuis le début de toute cette mobilisation bruyante et légitime qu’il tenait les enfants en otages et sait déjà que la « jacquerie locale » a perdu la partie.
    Quelques promesses hallucinantes et bien huilées, oubliées dans six mois, sauveront l’honneur des uns et consoleront les autres.
    Ça finira par la construction d’un abri bus trop petit et tout le monde sera content… Enfin, pas les jeunes enfants qui monteront dans le bus à 7 heures du matin.

    répondre
    1. Audrey

      J’étais au collège du Val d’Ajol il y a 15 ans et je prenais déjà le bus à 7h00. Les bus scolaires ne font pas qu’un arrêt et vienne de loin, tant le Val d’Ajol + le Girmont sont vastes.

      répondre
  2. baba

    honte a nos représentants ,ça doit faire un bail que le batiment est vétuste fallait s en occuper avant ,je pense que tout ça est volontaire c est comme l hopital, transports, et tout le reste ,vous avez voté ?? alors rien a redire

    répondre
  3. Jean-Paul Petit

    Monsieur Vannson, le temps des révisions déchirantes est venu. Il faut dire stop, fermement, à la liquidation des petits collèges ruraux. Comme il est temps de mettre un coup d’arrêt aux mauvais coups portés à la ruralité.
    Affirmez donc que ce collège sera reconstruit, et cette fois par des bâtisseurs compétents. Ou alors, ayez le courage (ou le cynisme) de dire que vous êtes dans le camp des liquidateurs.

    répondre
      1. Jean-Paul Petit

        Développe un peu, Laurent…Je conçois bien le scepticisme, mais si on renonce à espérer en la valeur humaine des personnes, à quelles créatures va-t-on se fier?

        répondre
  4. valjoie

    Une seule chose a vous dire , surtout tenez bon , ne mettez pas vos enfants dans le bus , inadmissible de fermer un collége si prés de la rentrée , si les enfants refusent d’aller en bus , nos élus si l’on peut dire vont se remettre en question , sortez dans la rue et allez manifester , on peut y arriver

    répondre
  5. Moi

    Une honte de fermer des écoles a tous bout champ ils ent on rien à foutre des enfants dans quelques années ils iront à l’école a Nancy s’est pitoyable

    répondre
  6. Lucie

    ça sent le coup fourré en mode lâcheté, mettre le couteau sous la gorge à 15 j de la rentrée un peu gros cela, tout en déclinant pas au courant et surpris de pire en pire .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.