Search
samedi 3 déc 2022
  • :
  • :

Saint-Nabord : journée de commémoration à la stèle de Noirgueux

Écouter cet article
image_pdfimage_print

309054396_663165728665814_1528356487512961460_n

Ce dimanche 25 septembre, soldats, tentes et jeeps américaines datant de la seconde guerre mondiale ont à nouveau investi le paisible site de Noirgueux pour une reconstitution grandeur nature de la traversée de la Moselle par les soldats américains de la 36ème DIUS en 1944.

Un bond dans le passé faisant vivre aux élus, autorités civiles et militaires, membres d’associations patriotiques, porte-drapeaux et public toujours si nombreux un épisode clé de notre histoire locale dépeint par Jean-Pierre Calmels lors de son allocution : « … Le jeudi 21 septembre à l’aube, sous la pluie, les intrépides Texans de la 36ème D.I.U.S. progressent à travers bois en direction de la Moselle, entre Longuet et la gare d’Eloyes. Protégés par le talus de la voie ferrée et surtout la rigole d’alimentation qui était à sec, ils parviennent ici à Noirgueux. Un bon nageur, ceinturé d’un câble traverse le courant, de l’eau jusqu’à la poitrine. Guidés par le câble, ses camarades peuvent ensuite s’engager dans les flots. Mais repérés, ils essuient les tirs des armes automatiques. L’artillerie fera taire cette attaque. Le franchissement est réussi, les Américains peuvent progresser vers Remiremont et le 23 septembre, la ville est libérée… »
Source : mairie de Saint-Nabord 

309054396_663165728665814_1528356487512961460_n

Ce dimanche 25 septembre, soldats, tentes et jeeps américaines datant de la seconde guerre mondiale ont à nouveau investi le paisible site de Noirgueux pour une reconstitution grandeur nature de la traversée de la Moselle par les soldats américains de la 36ème DIUS en 1944.

Un bond dans le passé faisant vivre aux élus, autorités civiles et militaires, membres d’associations patriotiques, porte-drapeaux et public toujours si nombreux un épisode clé de notre histoire locale dépeint par Jean-Pierre Calmels lors de son allocution : « … Le jeudi 21 septembre à l'aube, sous la pluie, les intrépides Texans de la 36ème D.I.U.S. progressent à travers bois en direction de la Moselle, entre Longuet et la gare d'Eloyes. Protégés par le talus de la voie ferrée et surtout la rigole d'alimentation qui était à sec, ils parviennent ici à Noirgueux. Un bon nageur, ceinturé d'un câble traverse le courant, de l'eau jusqu'à la poitrine. Guidés par le câble, ses camarades peuvent ensuite s'engager dans les flots. Mais repérés, ils essuient les tirs des armes automatiques. L'artillerie fera taire cette attaque. Le franchissement est réussi, les Américains peuvent progresser vers Remiremont et le 23 septembre, la ville est libérée… »
Source : mairie de Saint-Nabord 
[gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="354650,354651,354652,354653,354654,354655,354656,354657,354658,354659,354660,354661,354662,354663,354664,354665,354666,354667,354668"]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.