Search
samedi 3 déc 2022
  • :
  • :

Le Val d’Ajol : lancement de l’expérimentation « village bas carbone »

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Le préfet des Vosges, Yves Séguy, s’est rendu ce mardi en fin de journée au Val d’Ajol pour le lancement d’une expérimentation « Village Bas Carbone ». Il a présidé un comité rassemblant plusieurs acteurs et élus aux côtés du maire Anne Girardin, qui participe aux travaux du laboratoire de la ruralité.

Le laboratoire de la ruralité à vocation à expérimenter les solutions ou tester les problématiques auxquelles sont ou seront confrontés les habitants des territoires ruraux. À ce titre, dans le cadre de ces travaux, dont la transition écologique et énergétique est un thème prioritaire, il a été souhaité de mener une réflexion collective sur l’adaptation des territoires ruraux à partir de la réalité d’une commune rurale définie : le Val d’Ajol. Des mesures devraient être annoncées prochainement concernant la démarche.

La commune du Val-D’ajol s’est fortement engagée dans plusieurs actions en matière de protection de l’environnement. Le Val d’Ajol dispose « de la plupart des caractéristiques à la fois spécifiques et communes des territoires ruraux », affirme la Préfecture : vaste domaine boisé, nombreux hameaux, habitat dispersé, bâtiments dégradés ou vacants, des activités économiques et commerciale ainsi que de nombreux services publics.

D’après la Préfecture des Vosges, « le déploiement de ce comité « bas carbone » s’inscrit pleinement dans l’actualité et les priorités gouvernementales ». A l’échelle nationale, « de nombreuses expérimentations et projets en matière d’énergies renouvelables ont déjà été engagés dans des zones urbaines ou dans des grandes agglomérations. L’objectif européens étant d’atteindre les 35 % d’EnR (énergies renouvelables) et réduire de 40 % les GES (gazs à effet de serre) par apport à 1990, selon l’accord de Paris sur le climat ».

 

 

[gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="354810,354809,354808"]

Le préfet des Vosges, Yves Séguy, s’est rendu ce mardi en fin de journée au Val d’Ajol pour le lancement d’une expérimentation « Village Bas Carbone ». Il a présidé un comité rassemblant plusieurs acteurs et élus aux côtés du maire Anne Girardin, qui participe aux travaux du laboratoire de la ruralité.

Le laboratoire de la ruralité à vocation à expérimenter les solutions ou tester les problématiques auxquelles sont ou seront confrontés les habitants des territoires ruraux. À ce titre, dans le cadre de ces travaux, dont la transition écologique et énergétique est un thème prioritaire, il a été souhaité de mener une réflexion collective sur l’adaptation des territoires ruraux à partir de la réalité d’une commune rurale définie : le Val d’Ajol. Des mesures devraient être annoncées prochainement concernant la démarche. La commune du Val-D’ajol s’est fortement engagée dans plusieurs actions en matière de protection de l’environnement. Le Val d’Ajol dispose « de la plupart des caractéristiques à la fois spécifiques et communes des territoires ruraux », affirme la Préfecture : vaste domaine boisé, nombreux hameaux, habitat dispersé, bâtiments dégradés ou vacants, des activités économiques et commerciale ainsi que de nombreux services publics. D’après la Préfecture des Vosges, « le déploiement de ce comité « bas carbone » s’inscrit pleinement dans l’actualité et les priorités gouvernementales ». A l’échelle nationale, « de nombreuses expérimentations et projets en matière d’énergies renouvelables ont déjà été engagés dans des zones urbaines ou dans des grandes agglomérations. L’objectif européens étant d’atteindre les 35 % d’EnR (énergies renouvelables) et réduire de 40 % les GES (gazs à effet de serre) par apport à 1990, selon l’accord de Paris sur le climat ».    



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.