Search
mercredi 28 sept 2022
  • :
  • :

Le Val d’Ajol : un mois après l’annonce de la fermeture du collège, l’heure d’un premier bilan Une nouvelle pétition a été lancée pour l’application de la « Loi Montagne »

image_pdfimage_print

Photos d’archives 

Il y a un mois jour pour jour, le Conseil Départemental des Vosges a annoncé sa décision de fermer le collège du Val d’Ajol. L’annonce n’a pas été accueillie avec un enthousiasme total par de nombreux parents, c’est le moins que l’on puisse dire. De nombreux habitants se sont mobilisés pour le maintien d’un établissement sur le village. L’heure est venue de faire un premier bilan.

« Nous constatons que le dossier « Collège » à court terme pour un retour rapide des élèves au Val d’Ajol via une solution de collège transitoire n’a pas avancé », affirme un membre du collectif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol ». Par ailleurs, « Nous constatons que le dossier « Collège » à long terme via un projet de collège pérenne n’a pas avancé. Nous constatons que depuis 1 mois le service public « Collège » n’est plus assuré au Val d’Ajol ». Le collectif a décidé de lancer une nouvelle pétition afin de recueillir des signatures concernant l’application de « la loi Montagne qui garantit le maintien des services publics dans les communes de montagnes ». Voici le lien de la pétition : [Pétition] POUR l’application de la loi Montagne qui garantit le maintien des services publics (leslignesbougent.org). Une première pétition, pour le maintien d’un collège, avait rassemblé plusieurs milliers de signatures. Et ce n’est pas la seule action menée par des parents d’élèves et habitants : classe symbolique devant l’entrée du collège à la rentrée, préparation d’un projet alternatif, rencontre au Conseil Départemental. Plusieurs sujets reviennent fréquemment dans les discussions : le temps de transport scolaire, la sécutité du trajet, l’éloignement du service et son impact. En attendant, ce début d’année scolaire continue. Une affaire à suivre. 




5 réactions sur “Le Val d’Ajol : un mois après l’annonce de la fermeture du collège, l’heure d’un premier bilan

  1. 123SOLEIL

    Nouvelle pétition ….La précédente avait été un réel succès : près de 5000 signatures. Très belle participation.
    Faisons un rapide calcul : si seulement 5 % de ces pétitionnaires mettaient leurs enfants au collège du Val d’Ajol, cela ferait environ 250 collégiens auxquels pourraient s’ajouter les enfants des commerçants, des participants actifs au collectif et des autres sympathisants qui semblent être scolarisés dans d’autres établissements périphériques.
    On peut légitimement rêver qu’alors le chiffre s’approcherait des 300 enfants et, qu’alors, les lignes pourraient bouger !!!
    Simple hypothèse de béotien.

    répondre
  2. cbt

    Sur les 5000 pétitionnaires, certains ne sont pas du VAL D’AJOL ( moi par exemple et je l’ai signée) et certainement beaucoup n’ont pas d’enfants scolarisables au collège.

    répondre
    1. Raphaël

      nous sommes 3800 environ, 4000 et quelques avec Girmont Le Val d’Ajol.
      Il y a actuellement 122 élèves scolarisés au collège Fleurot d’Hérival, Avec la situation enclavée, très étendue (90 km2) et à l’habitat particulièrement dispersé (70 hameaux) de ce territoire, cela suffit à justifier un collège. Et le projet innovant proposé, avec une forte mutualisation de l’usage du bâti (avec l’école de musique, la médiathèque, des associations) et une ouverture sur son environnement (filières basket, métiers de la bouche, écologie, …) permettrait d’en ramener plus, attirerait des familles, etc. Comme à Faucogney, où le collège de 80 élèves (même bâtiment que celui qui vient d’être fermé chez nous…), avec un projet similaire est passé à 160 élèves.

      répondre
      1. 123SOLEIL

        Pour attirer des familles, encore faudrait il venter l’attractivité des accès. Or, ce n’est pas le cas. Commentaire après commentaire, l »argumentaire est la dangerosité des voies d’accès et les temps exorbitants de déplacement.
        Dans ces conditions, qui voudrait habiter dans une commune aussi difficile d’accès. Il faudrait être cohérent pour être entendu.
        De plus en lisant votre commentaire, force est de constater que les signataires de la pétition ne représentent pas les Ajolais.
        Encore, un argument fragile donc peu crédible.
        Lorsque l’on veut être respecté, il faut être respectable voire rigoureux et, en fonction de ce que vous indiquez, c’est loin d’être le cas puisque n’importe qui a pu signer cette pétition. Curieux….mais prévisible.
        Vu de l’extérieur, vos arguments prennent l’eau de toute part faute d’être rationnels. Dommage !!!!

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.