Search
samedi 3 déc 2022
  • :
  • :

Feu de forêt au Ménil : une réunion pour préparer les futurs incendies dans la région

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Le président du Conseil Départemental des Vosges, François Vannson, a invité les représentants des Départements de la Marne, de la Meurthe de la Moselle, de la Haute-Saône, du Territoire de Belfort et de la Collectivité européenne d’Alsace pour une réunion sur le thème de l’organisation des services d’Incendie et de secours.

Cet été, les Vosges ont été particulièrement touchées par l’épisode de sécheresse qui a concerné tout le pays. Plusieurs feu de forêts de grande importance se sont produits. Notamment au Ménil. . Pendant près de 24h, en août dernier, les sapeurs pompiers vosgiens et leurs collègues venus en renfort d’autres régions et départements ont lutté contre les flammes et finalement stoppé l’incendie, sauvant des hectares de forêts et sécurisant les lieux. Quelque 70 hectares de forêt ont brûlé, plus de 40 maisons évacuées, 176 largages réalisés en deux jours par les Hélicoptères Bombardiers d’Eau.

Des opérations marquantes pour les participants, et d’une grande ampleur. « Nous avons été à la fois meurtris et surpris », affirme François Vannson, qui exprime son attachement personnel à cette forêt, qu’il connaît très bien. Le président du Conseil Départemental rappelle l’ampleur des moyens déployés pour venir à bout des flammes. « C’est quand même 700 pompiers qui se sont relayés », affirme-t-il. Par ailleurs, on a procédé à « un déploiement de matériel tout à fait exceptionnel ». Après le temps de l’action dans l’urgence et de l’émotion, est venu « le temps des conclusions ».

La réunion de ce matin a eu lieu ce mardi à l’Hôtel des Sapins, sur la commune de Le Ménil. Elle a réunis des élus, des membres des sapeurs-pompiers et de l’Office National des Forêts. Étaient notamment présents : Virginie Martinez, directrice du cabinet du préfet des Vosges, Dominique Peduzzi, président du SDIS des Vosges, et Larry Ouvrard, directeur départemental du SDIS des Vosges. Ce dernier a fait un bilan des opérations menées au Ménil. Les points forts et les choses à améliorer à l’avenir. Une rétrospective effectuée au moyen d’une vidéo et de la présentation des moyens engagés.

Parmi les points positifs : la réactivité des équipe, l’aide apportée par les agriculteurs, les renforts inter-départementaux. Parmi les points à améliorer : la cartographie, la prévention des risque. Le directeur du SDIS évoque une insuffisance de moyens, l’amélioration possible de la coordination entre les SDIS, ainsi que la difficulté à obtenir les hélicoptères bombardier d’eau. Les discussions se sont poursuivies entre les acteurs présents. Parmi les sujets d’échange du jour, notamment, la coordination, la création d’aires de retournement, l’adaptation des forêts, la gestion des points de stockage d’eau, la connaissance du territoire.

 

[gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="355253,355257,355259"]

Le président du Conseil Départemental des Vosges, François Vannson, a invité les représentants des Départements de la Marne, de la Meurthe de la Moselle, de la Haute-Saône, du Territoire de Belfort et de la Collectivité européenne d’Alsace pour une réunion sur le thème de l’organisation des services d’Incendie et de secours.

Cet été, les Vosges ont été particulièrement touchées par l'épisode de sécheresse qui a concerné tout le pays. Plusieurs feu de forêts de grande importance se sont produits. Notamment au Ménil. . Pendant près de 24h, en août dernier, les sapeurs pompiers vosgiens et leurs collègues venus en renfort d’autres régions et départements ont lutté contre les flammes et finalement stoppé l’incendie, sauvant des hectares de forêts et sécurisant les lieux. Quelque 70 hectares de forêt ont brûlé, plus de 40 maisons évacuées, 176 largages réalisés en deux jours par les Hélicoptères Bombardiers d’Eau. Des opérations marquantes pour les participants, et d’une grande ampleur. « Nous avons été à la fois meurtris et surpris », affirme François Vannson, qui exprime son attachement personnel à cette forêt, qu’il connaît très bien. Le président du Conseil Départemental rappelle l’ampleur des moyens déployés pour venir à bout des flammes. « C’est quand même 700 pompiers qui se sont relayés », affirme-t-il. Par ailleurs, on a procédé à « un déploiement de matériel tout à fait exceptionnel ». Après le temps de l’action dans l’urgence et de l’émotion, est venu « le temps des conclusions ». La réunion de ce matin a eu lieu ce mardi à l’Hôtel des Sapins, sur la commune de Le Ménil. Elle a réunis des élus, des membres des sapeurs-pompiers et de l’Office National des Forêts. Étaient notamment présents : Virginie Martinez, directrice du cabinet du préfet des Vosges, Dominique Peduzzi, président du SDIS des Vosges, et Larry Ouvrard, directeur départemental du SDIS des Vosges. Ce dernier a fait un bilan des opérations menées au Ménil. Les points forts et les choses à améliorer à l’avenir. Une rétrospective effectuée au moyen d’une vidéo et de la présentation des moyens engagés. Parmi les points positifs : la réactivité des équipe, l’aide apportée par les agriculteurs, les renforts inter-départementaux. Parmi les points à améliorer : la cartographie, la prévention des risque. Le directeur du SDIS évoque une insuffisance de moyens, l’amélioration possible de la coordination entre les SDIS, ainsi que la difficulté à obtenir les hélicoptères bombardier d’eau. Les discussions se sont poursuivies entre les acteurs présents. Parmi les sujets d’échange du jour, notamment, la coordination, la création d’aires de retournement, l’adaptation des forêts, la gestion des points de stockage d’eau, la connaissance du territoire. [gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="355255,355253,355257,355258,355260,355259,355256,355254"]  



8 réactions sur “Feu de forêt au Ménil : une réunion pour préparer les futurs incendies dans la région

  1. laurent béria

    Le titre « pour préparer les futurs incendies dans la région » est révélateur.

    Les randonneurs savent déjà, en connaissant les amoncellements de bois morts et sec à majorité résineux en lisières de chemins, que tout est déjà prêt.

    répondre
  2. 123SOLEIL

    Ce n’est pas une raison pour y mettre le feu. Soyez un peu plus mesuré dans vos propos qui laissent à penser que vous soutenez les pyromanes.

    répondre
  3. bob

    Loueurs de gite et consort apprenez a vos locataires a ne pas jeter les braises de barbecue, même éteint dans les poubelles en plastique ou les talus ha! ha!

    répondre
  4. lucien

    pourquoi interdire aux gens de prendre le bois mort ça intéresserait peut être des gens dans ces moments difficiles .les forets ont de quoi vite s’enflammer

    répondre
  5. je roule pour vous

    E n reponse a Mr Lucien, je me promène souvent en foret,et un jour j’ai rencontré un agent de l’office des forêt , je lui demande si je peut ramassé du bois mort en bordure du chemin, il me répond non il faut un permis ,est une fois le bois ramassé il faut passer a la caisse.si tout se bois etait ramasser sa serait des risques en moins pour les feux de forêt. Mais bon!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.