Search
samedi 4 fév 2023
  • :
  • :

Le Val d’Ajol : ils marchent avec lanternes et bougies pour le retour du collège Une nouvelle mobilisation alors que le projet alternatif semble être écarté

Écouter cet article
image_pdfimage_print

DSC_0086

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées ce jeudi soir devant le collège du Val d’Ajol pour une « marche lumineuse ». La pluie abondante, si elle a un peu écourté et modifié le programme, n’a pas découragé les habitants, ni entamé leur motivation à continuer leur mobilisation pour le maintien d’un collège au Val d’Ajol. 

Les participants ont sorti bougies, lanternes, luminions, guirlandes électriques, ou encore flambeaux. « Vous êtes là, vous êtes mobilisés. C’est ça notre force », a déclaré Vincent Etienne, membre du collectif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol », aux dizaines de personnes rassemblées. « On sait que s’il n’y a plus de collège ici, c’est le début de la fin de la ville ». Du collège fermé, les manifestants se sont rendus devant la mairie. Là, il était prévu de déposer 122 bougies sur les marches de l’Hôtel de Ville. Une pour chaque collégien concerné par la fermeture de l’établissement scolaire et le trajet vers Plombières. Finalement, le programme a été modifié en raison de la pluie abondante.

Cette action symbolique s’ajoute à une série de réunions et de journées de mobilisations organisées depuis deux mois maintenant. Aujourd’hui, c’est face à ce qui semble être une sorte de « projet de consolation » que se mobilisent des habitants du Val d’Ajol soucieux de voir le rétablissement d’un véritable collège. En effet, le Conseil Départemental envisagerait un « redéploiement d’activité » sur le village. « Leur modèle, c’est la Maison de la Montagne à La Bresse », affirme Christophe Clouzeau, membre du collectif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol ». Ce qui ne correspond pas à la volonté des ajolais qui ont défilé. Parmi ceux ci, de nombreux enfants, qui ont répété avec beaucoup d’énergie : « On veut un collège, au Val d’Ajol ». 

DSC_0086

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées ce jeudi soir devant le collège du Val d’Ajol pour une « marche lumineuse ». La pluie abondante, si elle a un peu écourté et modifié le programme, n’a pas découragé les habitants, ni entamé leur motivation à continuer leur mobilisation pour le maintien d’un collège au Val d’Ajol. 

Les participants ont sorti bougies, lanternes, luminions, guirlandes électriques, ou encore flambeaux. « Vous êtes là, vous êtes mobilisés. C’est ça notre force », a déclaré Vincent Etienne, membre du collectif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol », aux dizaines de personnes rassemblées. « On sait que s’il n’y a plus de collège ici, c’est le début de la fin de la ville ». Du collège fermé, les manifestants se sont rendus devant la mairie. Là, il était prévu de déposer 122 bougies sur les marches de l’Hôtel de Ville. Une pour chaque collégien concerné par la fermeture de l’établissement scolaire et le trajet vers Plombières. Finalement, le programme a été modifié en raison de la pluie abondante. Cette action symbolique s’ajoute à une série de réunions et de journées de mobilisations organisées depuis deux mois maintenant. Aujourd’hui, c’est face à ce qui semble être une sorte de « projet de consolation » que se mobilisent des habitants du Val d’Ajol soucieux de voir le rétablissement d’un véritable collège. En effet, le Conseil Départemental envisagerait un « redéploiement d’activité » sur le village. « Leur modèle, c’est la Maison de la Montagne à La Bresse », affirme Christophe Clouzeau, membre du collectif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol ». Ce qui ne correspond pas à la volonté des ajolais qui ont défilé. Parmi ceux ci, de nombreux enfants, qui ont répété avec beaucoup d’énergie : « On veut un collège, au Val d’Ajol ».  [gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="356377,356371,356385,356376,356383,356379,356380,356372,356384,356373,356387,356374,356375,356386,356378,356381,356382"]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.