Search
samedi 4 fév 2023
  • :
  • :

Raon-aux-Bois : à la découverte d’une belle église du 19ème siècle

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Raon-aux-Bois,_Eglise_Saint-Amé2

Photo par RauensteinCC BY-SA 3.0

La plupart des villages de France sont caractérisés par leur clocher et leur église. Lieu centrale de la vie des habitants, où l’on se retrouve chaque dimanche, et à toutes les étapes importantes de la vie, individuelle et collective, pour les grandes fêtes et les célébrations. Lieu de recueillement et d’intimité aussi, où l’on peut se rendre pour prier, allumer un cierge en pensant à un être cher. L’église de Raon-aux-Bois, qui fait l’objet d’un plan de restauration, vaut le détour. 

Penchons nous quelques instants sur son histoire. C’est en 1860 que le conseil municipal de Raon-aux-Bois vote la construction de l’église actuelle, la troisième du village. Elle est achevée en 1864 à l’emplacement même des deux précédentes. Son architecture remarquable nous fait penser à une église abbatiale. Les vitraux, classés aux Monuments Historiques, viennent des ateliers de Jean-Baptiste Petitgérard, peintre verrier à Strasbourg. Le retable, également classé, date lui de 1731. Il est le dernier témoin de l’ancienne église. Mais la grande surprise vient de l’horloge. Après un méticuleux examen récent, il s’avère qu’elle fut fabriquée en 1850 par Jean-Baptiste Schwilgué. Ce célèbre horloger est connu pour être le concepteur de l’horloge astronomique de Strasbourg. L’imposant mécanisme de l’horloge, mesurant environ deux mètres, peut faire fonctionner simultanément les quatre horloges du clocher.

Source : Eglise de Raon-aux-Bois (fondation-patrimoine.org)

Raon-aux-Bois,_Eglise_Saint-Amé2 Photo par RauensteinCC BY-SA 3.0

La plupart des villages de France sont caractérisés par leur clocher et leur église. Lieu centrale de la vie des habitants, où l’on se retrouve chaque dimanche, et à toutes les étapes importantes de la vie, individuelle et collective, pour les grandes fêtes et les célébrations. Lieu de recueillement et d’intimité aussi, où l’on peut se rendre pour prier, allumer un cierge en pensant à un être cher. L’église de Raon-aux-Bois, qui fait l’objet d’un plan de restauration, vaut le détour. 

Penchons nous quelques instants sur son histoire. C’est en 1860 que le conseil municipal de Raon-aux-Bois vote la construction de l’église actuelle, la troisième du village. Elle est achevée en 1864 à l’emplacement même des deux précédentes. Son architecture remarquable nous fait penser à une église abbatiale. Les vitraux, classés aux Monuments Historiques, viennent des ateliers de Jean-Baptiste Petitgérard, peintre verrier à Strasbourg. Le retable, également classé, date lui de 1731. Il est le dernier témoin de l’ancienne église. Mais la grande surprise vient de l’horloge. Après un méticuleux examen récent, il s’avère qu’elle fut fabriquée en 1850 par Jean-Baptiste Schwilgué. Ce célèbre horloger est connu pour être le concepteur de l’horloge astronomique de Strasbourg. L’imposant mécanisme de l’horloge, mesurant environ deux mètres, peut faire fonctionner simultanément les quatre horloges du clocher. Source : Eglise de Raon-aux-Bois (fondation-patrimoine.org)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.