Search
vendredi 27 jan 2023
  • :
  • :

Remiremont : la Corrida des Abbesses, une longue histoire de plus de 40 ans

Écouter cet article
image_pdfimage_print

corrida

Photo d’archive 

Vendredi prochaine, à 20h, des centaines de coureurs devraient être au rendez-vous de l’édition 2022 de la Corrida des Abbesses. L’an dernier, les organisateurs ont soufflé les 40 bougies de ce grand événement sportif. Retour sur l’historique de cette course ancrée indéfectiblement dans le cœur de nombreux romarimontains.

L’aventure a démarré en 1980 sous la direction de Maurice Stempfel et Jean-Pierre Pers du C.R.A.C, épaulés par Jacques Guimbert et de Jean-Pierre Lecomte. Ce ne fut pas vraiment un succès avec tout juste 143 concurrents classés. Malgré des débuts très difficiles, ce quatuor pugnace et le comité de l’ASRHV ne baissèrent jamais les bras. Le déclic eu lieu en 1987 avec plus de 700 coureurs. Ce fut le début de l’âge d’or avec un important budget, de gros sponsors et une pléiade de champions au départ dont Pascal Thiebaut et de nombreux athlètes étrangers comme le recordman du monde du 3000 mètres Brahim Boulami, le canadien Laheurte ou le tchèque Stéphan Stefko, tous deux demi-finalistes olympiques.

Un accident grave fut évité en 1991 quand un lampadaire s’effondra sur le peloton au moment du départ ou en 1999 quand le comité eu l’idée de génie de décaler la date au 2 janvier 2000. Cela évita la terriblissime tempête dévastatrice du 26 décembre et a permis d’être la première épreuve sportive de cette année symbolique ! Pour ses 20 ans, la Corrida des Abbesses fêta ce passage à l’an 2000 dans la liesse générale avec des rues noires de mondes, des groupes déguisés et le canon à confettis pour arroser les coureurs. Cette édition ancra définitivement la Corrida dans le cœur de nombreux romarimontains !

Parmi les lauréats prestigieux, notons Mohamed Moussaoui, Benjamin Choquert et très récemment l’allemand Markus Goerger. Chez les féminines, Emilie Jacquot est la grande dame de la Corrida alors que les locales Brigitte Romary ou Sandrine Imbertconnurent les frissons de la victoire au début des années 2000. Il y a 6 ans, n’arrivant plus à accueillir tous les coureurs dans les rues trop étroites, le comité de l’AVPR (ex ASRHV) lança dans un succès retentissant le fabuleux Trail découverte 14/18 sillonnant le fort du Parmont.

Source : https://corrida-abbesses.com/

corrida

Photo d'archive 

Vendredi prochaine, à 20h, des centaines de coureurs devraient être au rendez-vous de l’édition 2022 de la Corrida des Abbesses. L’an dernier, les organisateurs ont soufflé les 40 bougies de ce grand événement sportif. Retour sur l’historique de cette course ancrée indéfectiblement dans le cœur de nombreux romarimontains.

L’aventure a démarré en 1980 sous la direction de Maurice Stempfel et Jean-Pierre Pers du C.R.A.C, épaulés par Jacques Guimbert et de Jean-Pierre Lecomte. Ce ne fut pas vraiment un succès avec tout juste 143 concurrents classés. Malgré des débuts très difficiles, ce quatuor pugnace et le comité de l’ASRHV ne baissèrent jamais les bras. Le déclic eu lieu en 1987 avec plus de 700 coureurs. Ce fut le début de l’âge d’or avec un important budget, de gros sponsors et une pléiade de champions au départ dont Pascal Thiebaut et de nombreux athlètes étrangers comme le recordman du monde du 3000 mètres Brahim Boulami, le canadien Laheurte ou le tchèque Stéphan Stefko, tous deux demi-finalistes olympiques. Un accident grave fut évité en 1991 quand un lampadaire s’effondra sur le peloton au moment du départ ou en 1999 quand le comité eu l’idée de génie de décaler la date au 2 janvier 2000. Cela évita la terriblissime tempête dévastatrice du 26 décembre et a permis d’être la première épreuve sportive de cette année symbolique ! Pour ses 20 ans, la Corrida des Abbesses fêta ce passage à l’an 2000 dans la liesse générale avec des rues noires de mondes, des groupes déguisés et le canon à confettis pour arroser les coureurs. Cette édition ancra définitivement la Corrida dans le cœur de nombreux romarimontains ! Parmi les lauréats prestigieux, notons Mohamed Moussaoui, Benjamin Choquert et très récemment l’allemand Markus Goerger. Chez les féminines, Emilie Jacquot est la grande dame de la Corrida alors que les locales Brigitte Romary ou Sandrine Imbertconnurent les frissons de la victoire au début des années 2000. Il y a 6 ans, n’arrivant plus à accueillir tous les coureurs dans les rues trop étroites, le comité de l’AVPR (ex ASRHV) lança dans un succès retentissant le fabuleux Trail découverte 14/18 sillonnant le fort du Parmont. Source : https://corrida-abbesses.com/



6 réactions sur “Remiremont : la Corrida des Abbesses, une longue histoire de plus de 40 ans

  1. GROS TAS DE MERDE

    Toi avec tous tes kilos en trop,

    qui n’y connait rien au sport,

    qui nous apprend maintenant que Remiremont est la plus grosse corrida hivernale du Grand Est !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!,

    tu ne manques pas d’air,

    et finalement en ces temps de veillées,

    tu nous fais bien rire avec tes conneries toujours plus grosses !

    répondre
    1. Lulu l'alouette

      Bonjour monsieur l’étron.

      l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, surtout à 23h24…

      et la scatologie semble être votre domaine de prédilection.

      répondre
  2. LE GROS TAS DE CHIASSE

    Ça tombe bien car moi je suis le gros tas de chiasse qui éclabousse !

    Et je vous confirme, tout gros tas de chiasse que je sois, que la Corrida des Abbesses n’est pas la plus grosse corrida hivernale de l’est de la France, ça se saurait de ceux qui connaissent le sport

    lisez cet article par exemple avec plus de 3.000 participants à Nancy

    https://jogging-plus.com/resultats/classement-courses-saint-nicolas-10km-nancy-2022/

    Arrêtez de nous raconter n’importe quoi

    Vérifiez avant de nous rapporter benoitement et servilement la bonne merde qu’on vous sert en barres

    répondre
    1. christian

      est ce possible d être aussi vulgaire qui plus est publiquement?
      Le plus gênant est que vous vous croyez intelligent et libre d esprit alors vous vous êtes mentalement engoncé… dans la matière qui compose votre pseudo.

      répondre
  3. Mainmain

    Plus on remue la merde plus elle pue surtout si elle est grosse
    On est pas dans la merde monsieur le gros tas de merde et monsieur le gros tas de chiasse !!!!!!!!!!!!!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.