Search
vendredi 27 jan 2023
  • :
  • :

Saint-Maurice : le Conseil Municipal s’insurge contre la décision de délocaliser les funérailles Les cérémonies doivent avoir lieu désormais au Thillot et à Rupt sur Moselle

Écouter cet article
image_pdfimage_print

eglise saint maurice

La Paroisse Ozanam de Le Thillot a pris une décision concernant l’organisation des funérailles : à partir du 1er janvier 2023, les célébrations se dérouleront uniquement dans les églises de Le Thillot et de Rupt sur Moselle, villes où sont installées les maisons funéraires. Une décision qui ne fait pas l’unanimité, et qui interroge sur la situation des paroisses rurales.

Le maire de Bussang a exprimé sa désapprobation. Un avis qui semble partagé à Saint-Maurice-sur-Moselle :

« Conseil Municipal du lundi 19 décembre 2022.
Monsieur le Maire donne lecture, à l’assemblée, d’un courrier de la Paroisse Frédéric Ozanam l’informant qu’à partir du 1° Janvier 2023, les célébrations de funérailles se dérouleront uniquement dans les églises de Le Thillot et de Rupt-Sur-Moselle, villes où sont installées les Maisons Funéraires.
Cette décision est motivée par les raisons suivantes :
• Vieillissement et diminution du nombre de personnes bénévoles et volontaires,
• Economies de déplacement pour célébrants et animateurs,
• Economies de chauffage des Eglises.
Considérant l’attachement, de nos concitoyens, à leur église,
Considérant que l’église ne doit pas devenir uniquement le monument emblématique de la commune et qu’elle doit demeurer le lieu de culte qui rassemble la population pour la célébration des évènements jalonnant les étapes de leur vie,
Considérant que l’étape des funérailles est essentielle et qu’il est inconcevable pour nos concitoyens de la délocalisée,
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité,
– CONTESTE cette décision proposée sans aucune concertation avec les communes concernées par cette nouvelle réglementation arbitraire ;
– S’INSURGE contre cette décision, quelles que soient les raisons évoquées, qui ébranlerait chacun dans ses sentiments, ses habitudes et ses convictions
– DEMANDE au Père Piotr K WILK, au Père Clément AYEMENE YAO et à l’équipe paroissiale de revenir sur leur décision
– AUTORISE le Maire à signer tous documents afférents à cette délibération ».
Source : Mairie de Saint-Maurice 

eglise saint maurice

La Paroisse Ozanam de Le Thillot a pris une décision concernant l’organisation des funérailles : à partir du 1er janvier 2023, les célébrations se dérouleront uniquement dans les églises de Le Thillot et de Rupt sur Moselle, villes où sont installées les maisons funéraires. Une décision qui ne fait pas l’unanimité, et qui interroge sur la situation des paroisses rurales.

Le maire de Bussang a exprimé sa désapprobation. Un avis qui semble partagé à Saint-Maurice-sur-Moselle :
"Conseil Municipal du lundi 19 décembre 2022.
Monsieur le Maire donne lecture, à l’assemblée, d’un courrier de la Paroisse Frédéric Ozanam l’informant qu’à partir du 1° Janvier 2023, les célébrations de funérailles se dérouleront uniquement dans les églises de Le Thillot et de Rupt-Sur-Moselle, villes où sont installées les Maisons Funéraires.
Cette décision est motivée par les raisons suivantes :
• Vieillissement et diminution du nombre de personnes bénévoles et volontaires,
• Economies de déplacement pour célébrants et animateurs,
• Economies de chauffage des Eglises.
Considérant l’attachement, de nos concitoyens, à leur église,
Considérant que l’église ne doit pas devenir uniquement le monument emblématique de la commune et qu’elle doit demeurer le lieu de culte qui rassemble la population pour la célébration des évènements jalonnant les étapes de leur vie,
Considérant que l’étape des funérailles est essentielle et qu’il est inconcevable pour nos concitoyens de la délocalisée,
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité,
- CONTESTE cette décision proposée sans aucune concertation avec les communes concernées par cette nouvelle réglementation arbitraire ;
- S’INSURGE contre cette décision, quelles que soient les raisons évoquées, qui ébranlerait chacun dans ses sentiments, ses habitudes et ses convictions
- DEMANDE au Père Piotr K WILK, au Père Clément AYEMENE YAO et à l’équipe paroissiale de revenir sur leur décision
- AUTORISE le Maire à signer tous documents afférents à cette délibération".
Source : Mairie de Saint-Maurice 



8 réactions sur “Saint-Maurice : le Conseil Municipal s’insurge contre la décision de délocaliser les funérailles

  1. Odile

    Il n’y a plus de bénévole pour assurer les obsèques dans les villages, mais il y en a au Thillot et à Rupt ? Il y a moins de frais de chauffage au Thillot et à Rupt et davantage dans les autres villages ? Les arguments avancés ne sont que mensonges. On ne délocalise pas l’Eglise comme on délocalise une administration de l’Etat. Le curé du Thillot et ses bras droits n’ont rien compris. Et après on va se plaindre que les habitants ne donnent plus au Denier du Culte ? Que fait de ses journées le curé du Thillot ? Et cette Madame Claudel embauchée par la paroisse ? C’est à eux de célebrer les funérailles, pas à des personnes bénevoles qui n’ont pas les compétences pour ça. Néanmoins, il y a certainement besoin de bénevoles dans l’Eglise, mais ce n’est pas aux familles et aux municipalités d’en assumer les conséquences. C’est un problème d’Eglise à solutionner par l’Eglise. Regrouper les célébrations au Thillot et à Rupt ne sera que pensement sur jambe une de bois. De plus, cette décision va encore creuser un peu plus les inegalités entre les villes de la vallée. Il faudra donc habiter au Thillot ou à Rupt pour passer une dernière fois dans l’église de son lieu d’habitation. Pour les autres, il n y aura plus qu’à organiser des funérailles civiles dans les salles communales. Bravo l’Eglise catholique !

    Une habitante de la vallée.

    répondre
  2. gavroche

    personnellement je m’en tamponne le coquillard , car le jour venu pas de passage à l’église ,mais vous verrez la délocalisation!! , des offices religieux se dérouleront bientôt à Remiremont ….!!

    répondre
  3. Bernard

    Demandez à vos municipalités de ne plus financer l’entretien de leurs églises (puisqu’elles ne servent plus) et de faire la demande pour les désacraliser, vous allez voir les réactions des responsables des paroisses concernées…

    répondre
  4. Lucie

    la religion catholique est devenue absente dans bcp de foyers , alors nous récoltons le fruit de ce que nous avons décidé, on baptise pour le fun puis on veut un enterrement digne entre plus rien .La religion part à la dérive des deux cotés, ce n’est plus les années ….40, 50, 60, 70 ,80 , après c’est la dérive totale , combien de fois allez vous aux offices et vos enfants? réponse plus grand monde, on récolte les fruits de nos décisions .Sans compter les affaires malsaines de la religion là on est dégouté .et les prêtres qui ne sont plus vraiment à l’écoute des gens comme avt tout part en vrille des deux cotés

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.