Search
vendredi 27 jan 2023
  • :
  • :

Train : grève également très suivie à Remiremont La gare de la cité n'échappe pas à la grève des contrôleurs de la SNCF

Écouter cet article
image_pdfimage_print

 

 

IMG_20221222_113240[1]IMG_20221222_111535

 

 

 

 

 

 

 

Ce jeudi, la gare de Remiremont ressemblait à un bâtiment fantôme. Quelques voyageurs présents néanmoins pour prendre… le bus ! La grève a fait son effet ici également. Les écrans disposés dans toute la gare annonçaient la même chose : un seul train ce jour : le TGV venant et arrivant de Paris Est, il en sera de même demain vendredi. Quant aux autres jours personne ne le sait.

Un seul couple vosgien était présent ce jour et il s’était préparé en amont. Les septuagénaires habitant un village proche de la cité, avaient déjà du annuler un rendez vous médical la veille à Nancy pour cause d’absence de train. Ils se sont donc organisés pour rentrer en bus aujourd’hui, après avoir fait quelques emplettes en ville. La situation à la gare, est comme partout en France : très délicate. Et les messages audios qui inondent la gare et les écrans ne sont pas à même de faire retrouver le sourire aux usagers présents. Il faut souhaiter aux voyageurs que le prochain week-end  du nouvel an se déroule mieux et que les familles du canton puissent rejoindre leurs familles pour les fêtes.

 

    IMG_20221222_113240[1]IMG_20221222_111535              

Ce jeudi, la gare de Remiremont ressemblait à un bâtiment fantôme. Quelques voyageurs présents néanmoins pour prendre... le bus ! La grève a fait son effet ici également. Les écrans disposés dans toute la gare annonçaient la même chose : un seul train ce jour : le TGV venant et arrivant de Paris Est, il en sera de même demain vendredi. Quant aux autres jours personne ne le sait.

Un seul couple vosgien était présent ce jour et il s'était préparé en amont. Les septuagénaires habitant un village proche de la cité, avaient déjà du annuler un rendez vous médical la veille à Nancy pour cause d'absence de train. Ils se sont donc organisés pour rentrer en bus aujourd'hui, après avoir fait quelques emplettes en ville. La situation à la gare, est comme partout en France : très délicate. Et les messages audios qui inondent la gare et les écrans ne sont pas à même de faire retrouver le sourire aux usagers présents. Il faut souhaiter aux voyageurs que le prochain week-end  du nouvel an se déroule mieux et que les familles du canton puissent rejoindre leurs familles pour les fêtes.  



9 réactions sur “Train : grève également très suivie à Remiremont

  1. Tom

    Bien sûr qu’elle est suivie la grève… quand il s’agit de prendre les gens en otage, là il y a du monde
    Je suis bien content de ne pas avoir besoin, des services d’une entreprise dont les syndicats ont pour mot d’ordre: faire ch… les gens au moment des départs en vacances, que ce soit en hiver ou en été!!

    Pas un départ de vacances sans un préavis de grève

    Camaraaaades

    répondre
  2. Houlà.

    Certaines professions sont interdites de droits de grève ( militaires, policiers et gendarmes ).
    Sans aller jusque là, il serait tres pertinent que le droit de greve dans les transports publics soit interdit en periode de congés.
    Necessité fait loi.

    répondre
    1. Houlà.

      En Italie ils ont trouvés la solution.
      Nos politiques feraient bien de s’en inspirer.

       » La législation italienne sur la réglementation des grèves dans les transports est destinée à concilier deux droits fondamentaux inscrits dans la constitution transalpine : le droit de grève et les libertés individuelles dans lesquelles s’inscrit le droit à se déplacer librement. Adoptée en 1990 et confirmée en 2000, la législation interdit les grèves dans les entreprises de transport aussi bien privées que publiques – même les taxis y sont soumis – durant les périodes de vacances.
      Les périodes protégées sont du 19 décembre au 7 janvier pour les fêtes de Noël, du jeudi précédant Pâques au jeudi suivant la fête religieuse, du 24 avril au 2 mai pour la fête nationale italienne, du 27 juin au 4 juillet pour les premiers départs en vacances, du 27 juillet au 5 septembre pour l’exode des aoûtiens et du 30 octobre au 5 novembre pour la Toussaint. »

      répondre
  3. Lorenzo

    Si ces nantis ne se trouvent pas bien à la SNCF , ils peuvent changer de travail. Les grévistes qui ne sont pourtant pas à plaindre sont aveugles . Si seulement tout les salariés avaient leur condition de travail et les avantages qui vont avec . La socièté ne peut pas s’en sortir avec des fainéants comme ça , qui moins ils travaillent , plus ils revendiquent . Et avant de faire la réforme des retraites , il faut déjà mettre ceux -ci à égalité à l’ensemble des français du secteur privé . C’est à faire sans ménagement , et ils se mettront en grève une fois de plus et pour au moins un motif .

    répondre
  4. Jeannot

    continuez comme ça … CAMARAAAADES… dans quelques années vous chialerez pour de bon quand tout sera privatisé et que vous vous retrouverez avec les mêmes conditions d’emploi et de salaires que tout le monde !

    plus t’en a et plus t’en veux .. c’est pourtant ce que vous reprochez  » au patronat  » en permanence, non ? :)

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.