Search
vendredi 27 jan 2023
  • :
  • :

Département, Préfecture et Education nationale disent « Non » au collège du Val d’Ajol Communiqué du collectif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol »

Écouter cet article
image_pdfimage_print

collège val d'ajol

Photo d’archive, illustration 

Communiqué 

Trois membres du collectif associatif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol » ont été reçus ce vendredi 13 janvier après-midi dans les locaux de la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale des Vosges.

Ce rendez-vous fait suite à une énième lettre envoyée par le collectif à Mme la Préfète le 28 décembre dernier.

L’objectif de cette rencontre était d’échanger pour la première fois en même temps avec :
– le Département, en présence de Mme Caroline Privat-Mattioni, première vice-présidente en charge de la jeunesse, des collèges, de la culture et des sports et de M. Damien Parmentier, directeur général des services,
– la Préfecture, en présence de M. David Percheron, secrétaire général de la préfecture des Vosges, représentant Mme la Préfète des Vosges,
– et l’Éducation nationale, en présence de Mme Valérie Dautresme, nouvelle Directrice Académique des Services de l’Éducation Nationale qui succède à M. Bourel, et de Mme Isabelle Étienne, directrice générale des services de l’Éducation nationale des Vosges,
qui étaient réunis autour d’une même table.
Étaient également présents Mme Caroline Didier, principale du collège de Plombières-les-Bains, ainsi que les trois membres du collectif associatif Mme Françoise Rapenne, M. Vincent Étienne et M. Raphaël Houillon.

Rapidement, les trois institutions publiques ont clairement affirmé au collectif qu’il n’y aura aucun collège au Val d’Ajol. Ni transitoire, ni pérenne.

Après près de 5 mois de propositions formulées par le collectif et leurs soutiens, enchaînant des solutions permettant le retour des collégiens dans la commune, le couperet est tombé.

Le département affirme qu’il n’abandonnera pas le Val d’Ajol car il réfléchit à une solution pédagogique  innovante.

Le collectif associatif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol »

collège val d'ajol

Photo d'archive, illustration 

Communiqué 

Trois membres du collectif associatif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol » ont été reçus ce vendredi 13 janvier après-midi dans les locaux de la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale des Vosges. Ce rendez-vous fait suite à une énième lettre envoyée par le collectif à Mme la Préfète le 28 décembre dernier. L’objectif de cette rencontre était d’échanger pour la première fois en même temps avec : - le Département, en présence de Mme Caroline Privat-Mattioni, première vice-présidente en charge de la jeunesse, des collèges, de la culture et des sports et de M. Damien Parmentier, directeur général des services, - la Préfecture, en présence de M. David Percheron, secrétaire général de la préfecture des Vosges, représentant Mme la Préfète des Vosges, - et l’Éducation nationale, en présence de Mme Valérie Dautresme, nouvelle Directrice Académique des Services de l'Éducation Nationale qui succède à M. Bourel, et de Mme Isabelle Étienne, directrice générale des services de l’Éducation nationale des Vosges, qui étaient réunis autour d’une même table. Étaient également présents Mme Caroline Didier, principale du collège de Plombières-les-Bains, ainsi que les trois membres du collectif associatif Mme Françoise Rapenne, M. Vincent Étienne et M. Raphaël Houillon. Rapidement, les trois institutions publiques ont clairement affirmé au collectif qu’il n’y aura aucun collège au Val d’Ajol. Ni transitoire, ni pérenne. Après près de 5 mois de propositions formulées par le collectif et leurs soutiens, enchaînant des solutions permettant le retour des collégiens dans la commune, le couperet est tombé. Le département affirme qu’il n’abandonnera pas le Val d’Ajol car il réfléchit à une solution pédagogique  innovante. Le collectif associatif « Tous unis pour un collège au Val d’Ajol »



4 réactions sur “Département, Préfecture et Education nationale disent « Non » au collège du Val d’Ajol

  1. Lorenzo

    Comme quoi , quand on veut supprimer quelque chose , en inventant un argument ça passe , surtout pour certains .Il fallait dire dès le départ l’intention de fermer le colège , et non trouver un motif . Tous des faux ! Comment peut on croire aux politiques ? Quant à ceux du coin , ils n’ont aucun pouvoir , tout leur échappe ! Inutile de pavoiser ….

    répondre
  2. Bruno E.

    En lisant le rapport la fermeture est évidente pour la sécurité.
    Par contre ce rapport diffusé le 30 juin, pourquoi avoir attendu 8 jours avant la rentrée pour l’annonce de sa fermeture ?
    La solution le conseil départemental la connaissait, mais sa façon de faire n’a pas été très correcte vis à vis de la population.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.