Search
samedi 4 fév 2023
  • :
  • :

Saint-Maurice : un nouveau projet de réouverture pour la station du Rouge Gazon Le service de restauration doit redémarrer dès la fin de la semaine prochaine

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Un nouveau chapitre est en train de s’écrire pour le Rouge Gazon, site emblématique des Hautes Vosges. Le groupe Morlot est désormais à la tête du domaine situé à Saint-Maurice-sur-Moselle, avec un projet conséquent pour les années à venir. Un projet « 4 saisons » qui comprend des constructions, des aménagements, et des activités pour toute l’année.

Des membres de l’équipe du Rouge Gazon et du groupe Morlot, se sont réunis ce mercredi matin sur place, pour annoncer la réouverture du domaine et présenter les grandes lignes du programme pour les mois et années à venir. En plus de l’équipe du Rouge-Gazon, Thierry Rigollet, maire de Saint-Maurice-sur-Moselle était présent, ainsi que Claudine Marotel, directrice de l’ESF Rouge-Gazon, et Ludivine Ah-Thon, de l’association « Courir sur des légendes », venue présenter la 11ème édition du Trail blanc des Vosges, qui doit avoir lieu le dimanche 29 janvier prochain.

« On a un véritable projet, avec un bel investisseur », selon le maire Thierry Rigollet. Un optimisme qui semble bien partagé. « Nous, on est très fier », affirme Christophe Luttenbacher, dont la famille est fortement liée à l’histoire du domaine. « Aujourd’hui, le Rouge Gazon repart. On est très ému. C’est une nouvelle histoire. Dans la continuité ». C’est un projet résolument « 4 saisons » qu’a présenté Jocelyne Allane-Voilquin, membre du groupe Morlot : randonnée, vélo, vélo électrique. Point important, la construction d’un télésiège pour transporter les visiteurs. Pour ce qui est de l’hostellerie et de la restauration, en quelques chiffres : 55 chambres, dont 10 suites. Trois types de restauration, adaptés aux différents clients, et un Spa de quelque 90 mètres carrés.

Pas de précision pour l’instant sur les dates. Le projet va être travaillé dans les années à venir. Tout le bâti va être remplacé. Des visuels et des plans sont déjà présentés. Les travaux débuteront probablement en 2025. Il semble que pour 2024, ce sera un peu juste. Il y a l’élaboration du projet, et aussi le temps administratif, à prendre en compte. D’autant que le lieu est spécialement protégé. « C’est un site classé. Classé en 1910 », explique le maire. « C’est l’un des premiers sites classés de France ». La préservation du cadre semble être l’un des enjeux pour les investisseurs.

La partie restauration va en revanche reprendre rapidement. « On pense à un démarrage fin de semaine prochaine », affirme Yohan Da Silva, directeur du pôle CHR-Loisirs du groupe Morlot. « On va rester sur une cuisine traditionnelle (…) avec des produits en circuit court ». L’objectif est de « mettre en avant les produits du terroir (…) avec une cuisine un peu innovante ». Environ 150 couverts pourront être servis. L’établissement devrait être ouvert 7 jours sur 7 en saison. « On va préparer des animations, des menus à thème ». Et aussi des repas d’entreprises, divers événements. Côté personnel, l’établissement devrait fonctionner avec 5 personnes hors saison, et une dizaine en saison.

[gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="361729,361736,361727"]

Un nouveau chapitre est en train de s’écrire pour le Rouge Gazon, site emblématique des Hautes Vosges. Le groupe Morlot est désormais à la tête du domaine situé à Saint-Maurice-sur-Moselle, avec un projet conséquent pour les années à venir. Un projet « 4 saisons » qui comprend des constructions, des aménagements, et des activités pour toute l’année.

Des membres de l’équipe du Rouge Gazon et du groupe Morlot, se sont réunis ce mercredi matin sur place, pour annoncer la réouverture du domaine et présenter les grandes lignes du programme pour les mois et années à venir. En plus de l’équipe du Rouge-Gazon, Thierry Rigollet, maire de Saint-Maurice-sur-Moselle était présent, ainsi que Claudine Marotel, directrice de l’ESF Rouge-Gazon, et Ludivine Ah-Thon, de l’association « Courir sur des légendes », venue présenter la 11ème édition du Trail blanc des Vosges, qui doit avoir lieu le dimanche 29 janvier prochain. « On a un véritable projet, avec un bel investisseur », selon le maire Thierry Rigollet. Un optimisme qui semble bien partagé. « Nous, on est très fier », affirme Christophe Luttenbacher, dont la famille est fortement liée à l’histoire du domaine. « Aujourd’hui, le Rouge Gazon repart. On est très ému. C’est une nouvelle histoire. Dans la continuité ». C’est un projet résolument « 4 saisons » qu’a présenté Jocelyne Allane-Voilquin, membre du groupe Morlot : randonnée, vélo, vélo électrique. Point important, la construction d’un télésiège pour transporter les visiteurs. Pour ce qui est de l'hostellerie et de la restauration, en quelques chiffres : 55 chambres, dont 10 suites. Trois types de restauration, adaptés aux différents clients, et un Spa de quelque 90 mètres carrés. Pas de précision pour l’instant sur les dates. Le projet va être travaillé dans les années à venir. Tout le bâti va être remplacé. Des visuels et des plans sont déjà présentés. Les travaux débuteront probablement en 2025. Il semble que pour 2024, ce sera un peu juste. Il y a l’élaboration du projet, et aussi le temps administratif, à prendre en compte. D’autant que le lieu est spécialement protégé. « C’est un site classé. Classé en 1910 », explique le maire. « C’est l’un des premiers sites classés de France ». La préservation du cadre semble être l’un des enjeux pour les investisseurs. La partie restauration va en revanche reprendre rapidement. « On pense à un démarrage fin de semaine prochaine », affirme Yohan Da Silva, directeur du pôle CHR-Loisirs du groupe Morlot. « On va rester sur une cuisine traditionnelle (…) avec des produits en circuit court ». L’objectif est de « mettre en avant les produits du terroir (…) avec une cuisine un peu innovante ». Environ 150 couverts pourront être servis. L’établissement devrait être ouvert 7 jours sur 7 en saison. « On va préparer des animations, des menus à thème ». Et aussi des repas d’entreprises, divers événements. Côté personnel, l’établissement devrait fonctionner avec 5 personnes hors saison, et une dizaine en saison. [gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="361737,361729,361725,361721,361717,361724,361735,361722,361726,361736,361723,361738"]



8 réactions sur “Saint-Maurice : un nouveau projet de réouverture pour la station du Rouge Gazon

  1. NGK

    Voilà une bonne nouvelle !
    il faut que cet endroit vive toute l’année et un grand Monsieur tout là haut l’avait bien compris depuis longtemps .. !

    Bravo et bonne chance à toutes et tous pour ce nouveau challenge mais avec l’équipe en place ça devrait bien se passer :)

    répondre
  2. JPS

    Quelqu’un sait-il où en est l’enquête concernant l’incendie qui a touché le site à l’été 2021 ? La piste accidentelle a-t-elle pu être confirmée ?

    répondre
  3. froissard

    Nul ne doute que Yoann DA SILVA, ancien Directeur de la base de loisirs de Saulxures sur Moselotte, va se montrer rapidement à la hauteur du nouveau défi qui l’attend . Bâtisseur et développeur, YOANN fera sans tarder la démonstration qu’il est un véritable challengeur . Prospérité à Rouge Gazon et succès professionnel pour Yoann et sa nouvelle équipe .
    La base de loisirs de SAULXURES va devoir se positionner pour rester compétitive face à tous les projets touristiques qui se créent dans son entourage ( Gérardmer-Ventron-La Bresse et Rouge Gazon ) .Il ne s’agit pas d’être concurrent mais complémentaire, en présentant une offre diversifiée, avec le souci de conserver le niveau d’excellence atteint, pour se projeter dans un nouveau développement qui sera une force d’attractivité pour la commune, qui doit penser son avenir dans la globalité, avec un trait d’union entre la base de loisirs et le centre du village . Un défi, un challenge pour le conseil d’administration en place et la nouvelle équipe, à son service qui prochainement va donner le ton dans sa manière d’appréhender l’organisation, le fonctionnement, la gestion de la base de loisirs, pour d’une part se placer dans la continuité, comme point d’appui, solide, pour envisager de nouvelles perspectives de développement qui vont renforcer l’attractivité de notre commune .

    répondre
  4. Lucie

    il ne manque plus qu’un investisseur pour une centre de remise en forme bussenet dans les anciennes thermes et Larcenaire qui doit etre en ligne de mir et la boucle sera tournée

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.