Search
samedi 4 fév 2023
  • :
  • :

Saulxures : une pétition contre la réouverture et l’extension d’une carrière au col des Hayes

Écouter cet article
image_pdfimage_print

UjSsbCNFHhBhDjH-800x450-noPad

L’association « Préservons l’Environnement du Col des Hayes » a lancé une pétition en ligne pour s’opposer à la réouverture de la graniterie et à l’extension de la carrière du lieu-dit Lansau. Pour plus d’informations, retrouvez la pétition en ligne au lien suivant : Pétition · Plus que jamais, préservons l’environnement du col des Hayes ! · Change.org

« Dans les Hautes-Vosges, à plus de 900 m d’altitude, une graniterie industrielle, dispensée d’évaluation environnementale par la Préfecture des Vosges, s’apprête de façon imminente à ré-ouvrir et étendre une carrière à l’abandon depuis 2004 », affirment les rédacteurs de la pétition. « En effet, elle vient de bénéficier d’une autorisation préfectorale qui sous-estime fortement les nouveaux dangers et les risques qu’elle fait courir au milieu naturel, aux habitants et aux usagers du site du col des Hayes, qui relie les communes de Basse-sur-le-Rupt et de Saulxures-sur-Moselotte ». Les pétitionnaires s’adressent à la Préfète des Vosges : « nous vous demandons d’annuler l’arrêté d’autorisation (n°1022/2022) accordé pour la réouverture et l’extension de la carrière du lieu-dit Lansau, près de 20 ans après son quasi-abandon. Nous vous demandons également d’ordonner une évaluation environnementale actualisée, à la mesure des enjeux sociaux et écologiques du 21è siècle ».

UjSsbCNFHhBhDjH-800x450-noPad

L’association "Préservons l’Environnement du Col des Hayes" a lancé une pétition en ligne pour s'opposer à la réouverture de la graniterie et à l’extension de la carrière du lieu-dit Lansau. Pour plus d'informations, retrouvez la pétition en ligne au lien suivant : Pétition · Plus que jamais, préservons l'environnement du col des Hayes ! · Change.org

"Dans les Hautes-Vosges, à plus de 900 m d’altitude, une graniterie industrielle, dispensée d’évaluation environnementale par la Préfecture des Vosges, s’apprête de façon imminente à ré-ouvrir et étendre une carrière à l’abandon depuis 2004", affirment les rédacteurs de la pétition. "En effet, elle vient de bénéficier d’une autorisation préfectorale qui sous-estime fortement les nouveaux dangers et les risques qu’elle fait courir au milieu naturel, aux habitants et aux usagers du site du col des Hayes, qui relie les communes de Basse-sur-le-Rupt et de Saulxures-sur-Moselotte". Les pétitionnaires s'adressent à la Préfète des Vosges : "nous vous demandons d’annuler l’arrêté d’autorisation (n°1022/2022) accordé pour la réouverture et l’extension de la carrière du lieu-dit Lansau, près de 20 ans après son quasi-abandon. Nous vous demandons également d’ordonner une évaluation environnementale actualisée, à la mesure des enjeux sociaux et écologiques du 21è siècle".



6 réactions sur “Saulxures : une pétition contre la réouverture et l’extension d’une carrière au col des Hayes

  1. Jean-Paul Petit

    Certainement mieux pour la planète d’importer le granit par porte-conteneurs d’ Espagne, d’Afrique du Sud, de Chine ou du Brésil…On rêve. C’est un tantinet méprisant pour les autres peuples de délocaliser la pollution au bout du monde.

    répondre
    1. libre pensée

      De Chine comme pour les trottoirs de la capitale du granit dans les Vosges.
      Sans oublier les insectes ravageurs importés incontrôlables dans les supports en bois.
      Et le granit voyage gratos puisque le porte conteneur peut rajouter un à deux étages de plus au dessus des ponts.

      répondre
  2. mauricette

    YGLISS 88 COMPLETEMENT D ACCORD AVEC VOUS PAS DE POLUTION EN FRACE MAIS A L ETRANGER MAIS LA IL N IRONS PAS MANIFESTER DANS D AUTRE PAYS ILS N ONT PAS LES COUILLES UNE BALLE DANS LA TETE IL N AIME PAS ALORS QU EN FRANCE IL FONT CE QU IL ONT ENVIE DES BEUS LES ECOUTES

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.