Search
samedi 4 fév 2023
  • :
  • :

Les Vosges et les Vosgiens sont-ils bien représentés à la télévision et au cinéma ? « Arriérés », « attardés », est-ce l’image que renvoient certaines productions ? Votre avis nous intéresse.

Écouter cet article
image_pdfimage_print

tournage cesar wagner

Photo d’archive, tournage d’un épisode de la série César Wagner à Plombières 

La question de la présence des minorités ethniques et culturelles dans les productions cinématographiques ou télévisuelles est régulièrement posée, pour pointer la sous-représentation supposée de celles-ci ou la sur-représentation de celles-la. On évoque rarement le cas particulier d’une peuplade pas si reculée : les Vosgiens. La diffusion sur France 2 d’un épisode de la série César Wagner, tourné dans le département, en donne l’occasion.

Le vendredi 6 janvier dernier, de nombreux spectateurs se sont retrouvés devant leur téléviseur pour découvrir l’épisode de la série policière « César Wagner », intitulé «L’Œil du lynx», qui a été tourné en partie dans les Vosges. De nombreux figurants ont été choisis parmi les locaux. L’équipe de tournage s’était notamment installée en juin 2022 sur la place de l’église à Plombières pour réaliser une séquence. Une avant-première avait eu lieu le 9 novembre dernier au cinéma de la vilel, en présence du réalisateur Bruno Garcia et de l’acteur Gil Alma. L’épisode de la série policière dure environ 90 minutes : « Fraîchement muté au SRPJ de Strasbourg, le capitaine de police César Wagner prend ses marques au sein de sa nouvelle équipe. César Wagner n’est pas toujours en contrôle de sa vie. Et pour cause : trois femmes l’occupent et le préoccupent : sa mère, sa collègue légiste, et sa boss ». Si l’épisode ne fait pas l’unanimité, et c’est bien naturel, en ce qui concerne le scénario, les thèmes abordés, le jeu d’acteurs, et tout un tas de facteurs à l’appréciation des spectateurs, un autre sujet émerge. Il s’agit de la représentation des habitants du département.

Plusieurs lecteurs de Remiremont Info ont exprimé leur sentiment sur le sujet : « On nous prend pour des attardés », estime l’un d’entre eux. « J’ai la fâcheuse impression que l’on considère les Vosgiens comme « arriérés » et je pèse mes mots », affirme un autre. César Wagner n’est pas le seul programme à recevoir ce type de critiques, ou des similaires, concernant l’image des Vosges ou la mise en valeur de nos contrées. D’aucuns parmi les Vosgiens n’ont pas été emballés par « Perdrix » ou « Marvin ». On remarque la centralisation de la production audiovisuelle. Le « Parisianisme » marqué dans les œuvres, et souvent l’impression que c’est une vision subjective d’habitants de la capitale sur la « province » qui est présentée. Ces dernières années, de nombreux tournages de courts et longs métrages, et d’épisodes de série ont eu lieu dans les Vosges, « terres de tournages ». Nous avons suivi et vous avons présenté la production de plusieurs de ces œuvres. Citons en quelques unes : Capitaine Marleau, l’Aventure des Marguerite, le Voyageur, La place d’une autre, Les combattantes. Que penser de la représentation du département et de ses habitants dans ces productions ? Et plus largement des messages distillés aux spectateurs. La(es) question(s) est(sont) ouverte(s).

tournage cesar wagner Photo d'archive, tournage d'un épisode de la série César Wagner à Plombières 

La question de la présence des minorités ethniques et culturelles dans les productions cinématographiques ou télévisuelles est régulièrement posée, pour pointer la sous-représentation supposée de celles-ci ou la sur-représentation de celles-la. On évoque rarement le cas particulier d’une peuplade pas si reculée : les Vosgiens. La diffusion sur France 2 d’un épisode de la série César Wagner, tourné dans le département, en donne l’occasion.

Le vendredi 6 janvier dernier, de nombreux spectateurs se sont retrouvés devant leur téléviseur pour découvrir l’épisode de la série policière « César Wagner », intitulé «L’Œil du lynx», qui a été tourné en partie dans les Vosges. De nombreux figurants ont été choisis parmi les locaux. L’équipe de tournage s’était notamment installée en juin 2022 sur la place de l’église à Plombières pour réaliser une séquence. Une avant-première avait eu lieu le 9 novembre dernier au cinéma de la vilel, en présence du réalisateur Bruno Garcia et de l’acteur Gil Alma. L’épisode de la série policière dure environ 90 minutes : « Fraîchement muté au SRPJ de Strasbourg, le capitaine de police César Wagner prend ses marques au sein de sa nouvelle équipe. César Wagner n’est pas toujours en contrôle de sa vie. Et pour cause : trois femmes l’occupent et le préoccupent : sa mère, sa collègue légiste, et sa boss ». Si l’épisode ne fait pas l’unanimité, et c’est bien naturel, en ce qui concerne le scénario, les thèmes abordés, le jeu d’acteurs, et tout un tas de facteurs à l’appréciation des spectateurs, un autre sujet émerge. Il s’agit de la représentation des habitants du département. Plusieurs lecteurs de Remiremont Info ont exprimé leur sentiment sur le sujet : « On nous prend pour des attardés », estime l’un d’entre eux. « J’ai la fâcheuse impression que l’on considère les Vosgiens comme « arriérés » et je pèse mes mots », affirme un autre. César Wagner n’est pas le seul programme à recevoir ce type de critiques, ou des similaires, concernant l’image des Vosges ou la mise en valeur de nos contrées. D’aucuns parmi les Vosgiens n’ont pas été emballés par « Perdrix » ou « Marvin ». On remarque la centralisation de la production audiovisuelle. Le « Parisianisme » marqué dans les œuvres, et souvent l’impression que c’est une vision subjective d’habitants de la capitale sur la « province » qui est présentée. Ces dernières années, de nombreux tournages de courts et longs métrages, et d’épisodes de série ont eu lieu dans les Vosges, « terres de tournages ». Nous avons suivi et vous avons présenté la production de plusieurs de ces œuvres. Citons en quelques unes : Capitaine Marleau, l’Aventure des Marguerite, le Voyageur, La place d’une autre, Les combattantes. Que penser de la représentation du département et de ses habitants dans ces productions ? Et plus largement des messages distillés aux spectateurs. La(es) question(s) est(sont) ouverte(s).



8 réactions sur “Les Vosges et les Vosgiens sont-ils bien représentés à la télévision et au cinéma ?

  1. 123SOLEIL

    Ben oui …. c’est évident que la vosgienne voire le vosgien est un peu bas de plafond … C’est bien connu mais heureusement car c’est cela qui fait notre charme et c’est pour cela que d’étranges créatures venues de la capitale mais pas que, y viennent et reviennent régulièrement.
    Vosgiennes et Vosgiens faisons en une force plutôt qu’un handicap.
    Admirons nos paysages, respirons notre bon air, mangeons nos brimbelles et nos fromages, bref préférons nos Vosges au bitume d’ailleurs.

    répondre
  2. Bruno E.

    Les habitants extérieurs à Paris et aux grandes métropoles sont pris pour des « ploucs ». La réalité est plutôt l’inverse…
    Pour le cinéma, ils viennent beaucoup par pur intérêt et ramasser quelques aides.

    répondre
  3. froissard

    Attardés -Arriérés, c’est péjoratif et frise le mépris pour Nos Vosges .les Vosgiennes et les Vosgiens sont accueillant s, généreux, attachants et travailleurs, mais taciturnes . Ils sont authentiques .Les Parisiens et autres gens des grandes villes/métropoles, sont des bobos prétentieux, arrogants et impolis . La vie est dure à la montagne .les Vosgiens ont une capacité de résilience, un savoir faire. Ne craignons pas de montrer qui nous sommes .Nous avons de belles montagnes, rivières, lacs et produits du terroir, . Tous ces atouts que la nature nous a offerts sont notre patrimoine qu’il l faut faire connaitre à chaque fois que nous en avons l’occasion, lors de grands évènementiels ( festivals, manifestations sportives ) Il faut sortir de tout ce qui nous ringardise, pour emprunter les chemins de l’innovation, afin d’atteindre un niveau d’excellence dans tout ce que nous entreprenons .Soyons exigeants pour être à la hauteur des défis qui nous attendent . On va leur envoyer du bois à tous nos détracteurs pour leur montrer que nous le valons bien . Prêts pour ce challenge /……

    répondre
  4. étonné

    Le vrai Parisien né à Paris, est un bipède devenu rare, la plupart des habitants sont des migrants venus des provinces que l’on dit de France ,  » montés à Paris  » la capitale ! certains pour y faire fortune » , d’ autres pour fuir leur campagne et leur famille de ploucs, n’oublions pas ceux qui mènent leur vie « privée  » interdite dans leur région natale, enfin , vivre sa vie , à l’ abri des regards , mais…… le monde est petit , dixit ma Grand Mère. les ploucs restent au pays, les exilés qui reviennent de temps en temps louent une voiture grand luxe pour épater la  » famille ». Ne parlons pas des « oeuvres  » télévisuelle , subventionnées à souhaits, ne nous leurrons pas la pompe à fric s’ arrêtera bien un jour.

    répondre
  5. Thierry

    « Capitaine Marleau » est une médiocre série. Plusieurs productions qui dénigrent les Vosgiens sont subventionnées par le Conseil départemental des Vosges et le Conseil régional du Grand Est.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.